Pourquoi l'Oculus Rift sera vendu plus cher qu'attendu

 |   |  363  mots
Le Rift sera disponible à compter du 28 mars dans 20 pays, de l'Australie au Canada en passant par le Japon, la France et bien sûr les Etats-Unis, précise la société sur son site internet. Une pré-commande passée sur celui-ci précise toutefois que la livraison ne devrait avoir lieu qu'en mai. Le Rift sera par ailleurs disponible en avril dans quelques points de vente, ajoute le blog d'Oculus.
Le Rift sera disponible à compter du 28 mars dans 20 pays, de l'Australie au Canada en passant par le Japon, la France et bien sûr les Etats-Unis, précise la société sur son site internet. Une pré-commande passée sur celui-ci précise toutefois que la livraison ne devrait avoir lieu qu'en mai. Le Rift sera par ailleurs disponible en avril dans quelques points de vente, ajoute le blog d'Oculus. (Crédits : Flickr by Sergey Galyonkin creative commons)
Oculus a annoncé le lancement des pré-commandes pour son casque de réalité virtuelle, le Rift. Le prix de lancement, 599 dollars, a été accueilli fraîchement par une partie des utilisateurs potentiels, qui s'attendaient à un produit grand public plus accessible. Le patron Palmer Luckey a expliqué les raisons de ce prix.

Beaucoup s'attendaient une commercialisation autour de 350 dollars. Oculus, racheté en 2014 par Facebook, a annoncé mercredi 6 janvier que son casque de réalité virtuelle destiné au grand public sera vendu 599 dollars (555 euros), 1499 dollars pour la version avec un PC adapté à son utilisation.

Un prix qui en a surpris plus d'un, alors que la première version du kit de développement (DK1) était accessible à partir 300 dollars lors de la campagne Kickstarter et que la seconde (DK2), disponible dès 2014, l'était pour 350 dollars, constate le site spécialisé Ars Technica.

En outre, Palmer Luckey, fondateur de l'entreprise, avait expliqué fin septembre au site spécialisé dans la réalité virtuelle Road to VR que le prix de commercialisation se situait "environ dans la fourchette des 350 dollars".

Une technologie plus développée

Si la citation a marqué les esprits, elle est pourtant incomplète. Le patron d'Oculus expliquait ensuite que le casque "coûterait plus que ça", arguant que les technologies utilisées pour la version grand public surpassaient celles des version DK1 et DK2.

Dans un AMA (Ask me anything, demandez-moi n'importe quoi) sur Reddit jeudi 7 janvier, Palmer Luckey est revenu sur ce qu'il estime être "une erreur de communication" et a présenté ses excuses à la communauté.

"Les gens ont regardé la technologie nettement moins avancée du DK2 et assumé que le Rift grand public coûterait le même prix, une hypothèse que moi-même (et Oculus) n'avons pas correctement infirmé."

"Pour être parfaitement honnête, nous ne gagnons pas d'argent sur le Rift", poursuit Palmer Luckey, pointant du doigt que si le casque est livré avec de nombreux gadgets (des écouteurs, un micro, un capteur, une manette destinée à la console de jeu vidéo Xbox One ainsi qu'un "Oculus Remote", sorte de télécommande permettant de naviguer dans le magasin virtuel de l'entreprise ou d'explorer du contenu vidéo à 360 degrés), c'est surtout le Rift en lui-même qui constitue la majeure partie du prix. Et d'ajouter :

"C'est onéreux, mais pour les 599 dollars que vous dépensez, vous obtenez bien plus qu'en dépensant [cette somme] dans n'importe quel autre produit technologique de grande consommation"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :