Réalité virtuelle : bien moins chers, les casques pour smartphones cartonnent

 |   |  579  mots
La casque du Sud-coréen - uniquement compatible avec des smartphones de ce constructeur - devrait être le plus acheté dans le monde cette année, avec des projections autour de 4,12 millions d'unités vendues (-9,6%).
La casque du Sud-coréen - uniquement compatible avec des smartphones de ce constructeur - devrait être le plus acheté dans le monde cette année, avec des projections autour de 4,12 millions d'unités vendues (-9,6%). (Crédits : REUTERS/Brendan McDermid.)
Accessibles, les casques pour smartphones ont séduit les masses de par leur prix bas et leur usage simple l'an passé et devrait renouveler cette performance en 2017. Les "gros" casques du marché devraient eux être relégués aux dernières places, à l'exception du Sony Playstation VR, "moins cher" de ce segment et bénéficiant d'un large réservoir d'acheteurs potentiels avec les 60 millions de PS4 vendues depuis 2013.

On pensait Sony grand gagnant du match des casques de réalité virtuelle, c'était sans compter sur la concurrence venue directement du segment "smartphone". Après s'être inscrit très largement en tête des ventes en 2016 avec plus de 5 millions d'exemplaires, le très accessible Google Cardboard - il est commercialisé 20 euros sur le site de Google -, devrait se voir reléguer à la deuxième place en 2017 derrière le Samsung Gear VR, selon des prévisions du cabinet d'études IHS Markit parues début mai.

Malgré un tassement prévu de ses ventes, le casque du Sud-coréen, uniquement compatible avec des smartphones de ce constructeur, devrait ainsi être le plus acheté dans le monde cette année, avec des projections autour de 4,12 millions d'unités vendues (-9,6%). Après avoir utilisé son casque comme argument marketing pour vendre des pré-commandes de son Galaxy S7 l'an passé, le numéro un mondial des smartphones mise "sur une approche plus ciblée" pour le lancement de son Galaxy S8, abandonnant l'offre en Europe, explique IHS Markit dans sa note. Sortie à la mi-avril, la nouvelle version du Gear VR s'accompagne d'un contrôleur à une main et d'une montée de prix (130 dollars), ce qui devrait contribuer au recul des ventes, sans pour autant peser sur le chiffre d'affaires de Samsung.

Ventes casque réalité virtuelle IHS Markit

Crédits : IHS Markit.

Parti de nettement plus bas - il a réalisé 120.000 ventes l'an passé -, le Daydream View de Google devrait connaître une croissance explosive avec des ventes prévus à 2,23 millions en 2017 (+1858%), soutenues par "un support grandissant des vendeurs tiers de smartphone au second semestre". Commercialisé depuis le 10 novembre au prix de 79 dollars, le casque utilise la nouvelle plateforme de réalité virtuelle de Google, Daydream, et s'adresse aux propriétaires d'un smartphone haut-de-gamme tournant sur les dernières versions d'Android, le système d'exploitation mobile de la firme de Mountain View. Il offre donc une réalité virtuelle nettement plus détaillée et qualitative que celle proposée par le casque à bas coût Carboard - fait en carton, comme son nom l'indique -, qui avait surtout un caractère initiatique.

| Lire notre analyse Investir (dans) l'intelligence, le grand chantier de Google

Montée en puissance des casques "premium"

La croissance sera également de mise pour les casques de réalité virtuelle les plus onéreux du marché et nécessitant une console - le Sony Playstation VR requiert une PS4 - ou un ordinateur dédié - ce prérequis est nécessaire au fonctionnement du HTC Vive et de l'Oculus Rift (propriété de Facebook). Déjà leader de ce segment l'an passé, avec près d'un million d'unités vendues (915.000 selon Andrew House, patron de la division Jeux vidéo de Sony), le Playstation VR devrait renouveler sa performance, avec plus de 2,5 millions de ventes prévues, se positionnant ainsi à la troisième place globale sur le marché. Il devrait par la même occasion nettement creuser l'écart avec le HTC Vive (moins de 1 million de ventes prévues), tirant parti du large réservoir des 60 millions de PS4 vendues depuis son lancement en 2013.

Malgré un départ de Facebook de son inventeur en avril, la fermeture de stands dédiés dans des magasins électroniques et des ennuis judiciaires - Facebook a dû payer 500 millions de dollars d'amende en février -, l'Oculus Rift devrait voir ses ventes avoisiner les 900.000, selon IHS Markit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :