Facebook renonce à une modification de la structure de son capital

 |   |  535  mots
Selon le magazine Forbes, la fortune de Mark Zuckerberg est estimée à 70 milliards de dollars.
Selon le magazine Forbes, la fortune de Mark Zuckerberg est estimée à 70 milliards de dollars. (Crédits : Carlos Garcia Rawlins)
Le réseau social aux 2 milliards d'utilisateurs va préserver à l'identique la structure de son capital. Le PDG Mark Zuckerberg y renonce après une levée de boucliers de certains actionnaires.

Facebook a renoncé vendredi à créer une nouvelle catégorie d'actions qui auraient permis à son patron-fondateur Mark Zuckerberg de pérenniser son contrôle sur le groupe, après une levée de boucliers de certains actionnaires. En avril 2016, le réseau social aux 2 milliards d'utilisateurs avait annoncé son intention de changer la structure de son capital. Objectif : permettre de "prolonger la durée pendant laquelle Mark Zuckerberg maintient son contrôle de la majorité des droits de vote".

Mark Zuckerberg contrôle la ligne stratégique de Facebook grâce à une structure reposant sur deux types de titres : les actions de classe A, celles qui sont cotées en Bourse, et les actions de classe B, non cotées et à droits de votes préférentiels, dont il détient plus de la majorité. Le groupe avait toutefois prévu de créer une troisième catégorie d'actions non assorties de droits de vote ("classe C"). Elles aurait été distribuées à ses actionnaires existants sous forme de dividende exceptionnel (à hauteur de deux nouveaux titres pour un détenu) et cotées en Bourse, ce qui serait revenu à diviser par trois la valeur à laquelle s'échangent les actions.

Mark Zuckerberg, prétendant à la Maison Blanche ?

Selon le PDG du groupe, cela lui aurait aussi permis de financer ses projets philanthropiques tout en conservant une structure de droits de vote qui, selon lui, avait été bénéfique au groupe par le passé. Des rumeurs dans la presse américaine lui prêtait plutôt des ambitions politiques. Cette modification lui aurait permis de garder le contrôle de son entreprise quand bien même il quitterait son poste pour moins de deux ans s'il était appelé pour "un poste de responsabilité gouvernementale", avait révélé Bloomberg en décembre dernier.

Lire aussi : Quel projet politique pour Mark Zuckerberg, possible prétendant à la Maison-Blanche ?

Mais vendredi, Mark Zuckerberg a indiqué que ce changement n'était plus nécessaire. "Depuis un an et demi, Facebook a réalisé de bonnes performances et la valeur de nos titres a crû à tel point que je peux totalement financer nos actions philanthropiques tout en gardant le contrôle des droits de vote pour encore au moins 20 ans", a indiqué l'intéressé sur sa page Facebook.

Une fortune estimée à 70 milliards de dollars

Mark Zuckerberg et son épouse Priscilla Chan ont toujours l'intention de donner 99% de leurs actions Facebook à leur fondation au cours de leur vie et accélèrent même le processus, a précisé le dirigeant. Il devrait vendre 35 à 75 millions d'actions dans les 18 mois qui viennent pour financer des projets, notamment dans l'éducation ou la science au travers de la fondation Chan Zuckerberg.

Le patron de Facebook a donc demandé au conseil d'administration de retirer le projet de création des nouvelles actions, ce qui a été accepté, a-t-il précisé. Une action en nom collectif avait été engagée en justice contre ce projet et il était probable que Mark Zuckerberg soit appelé à témoigner.

Selon le magazine Forbes, la fortune de Mark Zuckerberg est estimée à 70 milliards de dollars. La capitalisation boursière du groupe atteint actuellement quelques 500 milliards de dollars.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2017 à 10:07 :
Là aussi un commentaire tout simple qui n'a pas été diffusé, je le répète (à peu près): 500 milliards en 13 ans c'est incroyable, pas étonnant que cela attise la jalousie des vieux possédants.

Merci vraiment de me signaler que les commentaires progressistes sont interdis le week-end ou bien que c'est le fils de l'actionnaire qui modère cela m'évitera de perdre mon temps.
a écrit le 24/09/2017 à 6:39 :
on ne peut pas vouloir le beurre et l'argent du beurre.C'est très important que Mark s'en soit rendu compte
a écrit le 23/09/2017 à 19:23 :
500 milliards de dollars en seulement 13 ans... on comprend que chez les riches canal historique il y ai des envieux, c'est du jamais vu non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :