La Tribune

Le FSI s'invite au capital de Bull

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  307  mots
Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) a annoncé ce jeudi son entrée au capital de Bull à hauteur de plus de 5% afin de renforcer l'actionnariat et d'accompagner le développement du groupe informatique.

Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) devient un actionnaire de référence de Bull, en détenant plus de 5% du capital. "Le FSI, investisseur de long terme, contribue ainsi au renforcement de l'actionnariat de Bull, dont il entend accompagner le développement sur ses différents marchés", a expliqué le FSI dans un communiqué.

"Je me réjouis de l'arrivée du FSI, qui devient le troisième actionnaire de référence du groupe après Crescendo et France Télécom", a déclaré de son côté Philippe Vannier, PDG de Bull et président du fonds d'investissement Crescendo Industries, principal actionnaire du groupe informatique avec 22% du capital, au côté de France Télécom (8%).

Bull emploie 8.600 personnes, dont plus de 4.500 en France. Le groupe est présent sur le marché des supercalculateurs, de la sécurité et du "cloud computing" (informatique à distance). Le groupe d' informatique, ancien fleuron de l'industrie française, était allé de Charybde en Scylla durant dix ans, avec trois renflouements entre 1994 et 2004.

Mais le nouveau patron de Bull, Philippe Vannier,  aux commandes de la société depuis un an, est fermement décidé à remettre sur les rails de la croissance une entreprise qui n'a pas enchaîné deux années de progression de son chiffre d'affaires depuis quinze ans. Résultat, le bénéfice net a été multiplié par plus de quatre en 2010, à 6,5 millions d'euros et le chiffre d'affaires a augmenté de 2,7 % (à périmètre constant), à 1,2 milliard d'euros. Le PDG espère que le groupe pourra faire aussi bien l'an prochain.

L'action Bull a clôturé mercredi à 3,85 euros, soit une capitalisation boursière de l'ordre de 500 millions d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris 18%, après un gain de plus de 11% sur l'ensemble de 2010. Ce jeudi, l'action gagnait 4,68% à 4,03 euros à 11h41.

Réagir

Commentaires

Alexandre  a écrit le 26/08/2011 à 12:36 :

C'est sûr que les lance-pierres coûte moins chers et se démodent moins. Si Bull n'est pas dans un domaine stratégique, alors il est temps d'aller s'installer sur le plateau du Larzac...