La Tribune

Microsoft lance un prix pour défier les pirates informatiques

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  234  mots
Le géant de l'informatique américain a lancé, ce mercredi, le prix "BlueHat", d'une valeur de 200.000 dollars, qui récompensera tout informaticien trouvant des solutions performantes contre le piratage des systèmes d'exploitation Microsoft.

Facebook annonçait mardi dernier, qu'il offrait 500 dollars à quiconque décèlerait une faille dans le système de sécurité dans son réseau social, le plus fréquenté de la planète. A son tour, et à l'occasion du salon de la sécurité informatique "Black Hat" qui se tient à Las Vegas, Microsoft a lancé, ce jeudi un nouveau prix : le "BlueHat".

La compétition (dont le règlement est disponible sur le site Internet du groupe informatique) est ouverte à tous les informaticiens professionnels ou encore les passionnés d'informatiques, âgés de 14 ans et plus. Le but est de développer un système de défense pour contrer des attaques informatiques visant la mémoire des ordinateurs fabriqués par la compagnie.

A la différence de Facebook qui s'adressait aux découvreurs de failles particulières, ce prix est destiné aux informaticiens trouvant des solutions performantes contre le piratage. Les grands vainqueurs recevront 200.000 dollars pour le premier prix, 50.000 dollars pour le second, et un abonnement à des services de Microsoft d'une valeur de 10.000 dollars pour le troisième. Microsoft annoncera leur nom au prochain salon "Black Hat" l'an prochain.

Cette annonce arrive au lendemain des révélations accablantes de la firme de sécurité informatique McAfee sur une vague de "cyber-attaques" dont a été victime durant plusieurs années, des gouvernement et de grands groupes de défense américains.

Réagir

Commentaires

yarysp  a écrit le 11/08/2011 à 20:52 :

une question me taraude, ils ont pas des employés chez Microsoft ? Ou peut-être qu'ils sont un tantinet incompétents ?
Et franchement 200.000 dollars c'est un rien risible, comme montant proposé, au regard de ce que M$ engendre avec les ventes liés.
M$ devrait proposer un pourcentage sur ses ventes, ou des royalties. Après tout, c'est ce qui a fait la richesse de Billou, non ?

jayB  a répondu le 08/09/2011 à 9:31:

Atteris mon pote, tu veux te faire financer sur le pourcentage des ventes de Microsoft ? Tu es commercial chez eux peut-être ? Ou un fin stratège Ou encore au board ?
ça se mérite l'argent, et s'ils ont des milliards de revenus, ç'est qu'ils ont bossé pour ça !
Par ailleurs, apporter de nouvelles idées aux employés de Microsoft peut-être une bonne chose et ne signifie pas qu'ils soient incompétents. On est toujours plus intelligents à plusieurs que tout seul, ça s'appelle le brainstorming !

Cordialement

Windaube  a écrit le 07/08/2011 à 9:05 :

Richard Stallman à dit :

"La même expression que nous appliquons aux virus s?applique également à Windows pour les mêmes raisons. Seulement par habitude les gens ne considèrent pas les mêmes malignités dans Windows.

Les gens prennent pour acquis qu?un programme connu comme celui-ci n?est pas malveillant. Mais Windows fait les mêmes mauvaises choses que les virus".