La Tribune

Edition 2012 en demi-teinte pour le Cebit

latribune.fr; source AFP  |   -  220  mots
Le salon de technologies de Hanovre a perdu 10.000 visiteurs cette année. Les organisateurs accusent la grève des transports en commun.

 Le Cebit, salon high tech de Hanovre (nord), a vu sa fréquentation légèrement baisser pour son édition 2012, en raison de la grève des transports en commun, ont indiqué dimanche les organisateurs. Cette année, 312.000 personnes sont venues au Cebit, contre 322.000 en 2011, ont-ils précisé. La grève a eu lieu jeudi, et le Salon n'a pas réussi les deux jours suivants à rattraper son déficit de visiteurs, ont-ils estimé. Ce mouvement social prenait place dans le cadre d'une mobilisation nationale du syndicat Ver.di avant l'ouverture des négociations salariales ce lundi dans la fonction publique. 

Salon professionnel

"Ce ne sont pas les chiffres de fréquentation qui comptent, mais les contrats qui sont signés" lors de ce rendez-vous, avait déclaré avant l'ouverture du Salon (lundi dernier) le vice-président de la société organisatrice, Reinhold Umminger. Depuis plusieurs années, le Cebit (qui a fermé ses portes samedi) cherche à se positionner face aux salons plus grand-public de Las Vegas (CES), de Berlin (IFA) ou de Barcelone (World Mobile Congress), riches en présentations de nouveaux gadgets. 80% de la surface d'exposition était consacrée aux professionnels, le restant étant partagé entre un espace pour les technologies destinées aux administrations, un espace pour les particuliers, et un espace plus futuriste consacré à la recherche.

Réagir