Steve Ballmer secoue énergiquement le «mammouth» Microsoft

 |   |  677  mots
Steve Ballmer. Copyright Reuters
Steve Ballmer. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le directeur général du géant des logiciels vient d'annoncer une vaste réorganisation pour accélérer la mise en œuvre d'une stratégie unique à l'ère post-PC. Toutes les déclinaisons de Windows, sur PC, mobile et tablette, sont regroupées dans la même division.

Rester pertinent à l'heure de la consommation généralisée d'Internet en mobilité, sur smartphone ou tablette, tant en entreprise que dans le grand public, lorsque l'on a construit son succès sur le PC fixe de bureau : c'est tout l'enjeu de la vaste réorganisation de Microsoft annoncée jeudi soir par Steve Ballmer, sous la bannière « One Microsoft ». Le bouillant directeur général du leader mondial des logiciels invite les 98.000 salariés à travailler de façon plus collaborative et plus agile. « Nous nous rassemblons derrière une stratégie unique pour une seule entreprise, et pas une collection de stratégies division par division », explique-t-il dans un long mémo au personnel rendu public par l'entreprise. Il faudra « fixer des objectifs communs dans tout ce que nous faisons » et regarder « une ligne de produits de façon globale. »

Windows en une seule division « système d'exploitation »
L'exemple le plus frappant est le produit phare de Microsoft, Windows, dont toutes les déclinaisons, sur PC, mobile, tablette et console, sont regroupées en une seule division « système d'exploitation », confiée à Terry Myerson, qui était le patron de Windows Phone, ce qui montre la volonté du groupe de mettre le mobile au centre de sa stratégie. Microsoft a su « mettre un PC sur chaque bureau et dans chaque foyer », il lui faut désormais « créer une famille d'appareils et de services pour les particuliers et les entreprises ... à domicile, au bureau et en déplacement » et plus seulement en vendant des boîtes de logiciels. Trois autres entités opérationnelles sont créées : une division « devices et studios » sera consacrée à tous les types de matériels et appareils (Xbox, Surface, etc) et aux contenus de divertissements (jeux, musique, vidéo), une autre dédiée aux applications (de productivité, de communication, de recherche, telles que la suite Office, Outlook, Skype, Bing) ainsi qu'une centrée sur le cloud computing et les data centers. Par ailleurs, la direction marketing va devenir transversale, tout comme la publicité (voir la précédente organisation par divisions). Cette stratégie d'unification généralisée s'est déjà matérialisée par l'abandon d'Hotmail au profit d'un service de messagerie unique sous la marque Outlook, l'arrêt de Messenger au profit de Skype.

Une question de survie pour Microsoft
Lors de la dernière réorganisation de Microsoft en 2008, Steve Ballmer avait séparé la division « plateformes et services » en trois unités distinctes, Windows, services en ligne, et serveurs. Le « nouveau Microsoft » sera progressivement mis en place d'ici à la fin de l'année, certaines équipes restant concentrées sur le lancement de produits en cours, notamment celles dédiées à Windows 8.1, Xbox One et Windows Phone. Cette « réorg » ne va pas sans un remaniement de l'équipe de direction et Steve Ballmer se sépare de quelques « vétérans », Craig Mundie (64 ans), le responsable de la recherche et de la stratégie, Kurt DelBene, le patron de la division Office, qui était chez Microsoft depuis plus de 20 ans. Le responsable de la recherche, Rick Rashid, va rejoindre la division système d'exploitation. « Ensemble nous avons créé de grands produits et de grands succès, mais nous en voulons tous davantage » explique Steve Ballmer. « Culturellement, notre socle de valeurs ne change pas. Mais la façon dont nous les exprimons et dont nous agissons au quotidien doit évoluer. » C'est une question de survie pour Microsoft dans les années à venir à l'heure de l'informatique « n'importe où, n'importe quand » : si son Windows équipe encore 90% des ordinateurs, les ventes de PC chutent depuis cinq trimestres (-10% attendus cette année) et il est quasi absent du marché des smartphones (moins de 3% de part de marché au premier trimestre) et des tablettes, deux segments en forte croissance. Tous appareils confondus (PC, mobiles, tablettes), il devrait se vendre cette année un peu moins de 340 millions de machines sous Windows, à 85% des PC, contre 296 millions d'Apple (iOS et Mac OS) et 866 millions d'Android, selon les projections du cabinet Gartner.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2013 à 13:43 :
La stratégie mise en place par Balmer est la plus pertinente pour le moment. On se demandait quand le géant allait plonger. On sait que celui qui mène le marché avec de fortes marges a du mal a casser sa mécanique de prix pour aller saper le petit nouveau. Il attend que ce dernier prenne une certaine taille pour le faire tomber de plus haut à ne pas s'en remettre. A ce petit jeu certains n'ont jamais déclanché l'attaque : on pourra citer Kodak, ITT et de nombreux japonais. Microsoft a sa matrice mathématique bien en place. La société casse les prix des ultra terminaux dont elle n'a pas totalement besoin pour vivre, contrairement à d'autres. Elle profite d'être dans une forme financière éblouissante. Microsoft sera certainement dans le tableau final.
a écrit le 14/07/2013 à 18:45 :
se "repositionner" avec succès, ou pas. Les technologies évoluent et il faut s'adapter. Personnellement j'avais opté à une époque pour les produits de la société Apple (depuis le II), mais après des années j'ai vu une société prometteuse devenir un ogre qui veut "mettre à sa botte" tout le monde tant sur le secteur des technologies ques des médias musique, presse, livre, logiciels, téléphonie etc. bref loin de l'image "propre sur elle" qu'elle veut donner au public. Aujourd'hui je roule sous windows et je me m'en porte pas plus mal tout en sachant qu'ils ne sont ni pire ni meilleur qu'en face mais avec Microsoft on sait ce qu'il en est.
Quand au "libre" ça me fait penser à la cacophonie des "écolos" ça parle beaucoup, ça s'agite dans tous les sens, ça n'est pas d'accord entre eux pour au final peu de résultats.
Réponse de le 17/07/2013 à 9:15 :
Je ne suis pas sûr que le Grand Public sache que Android soit "libre". Ils savent qu'il équipe la plupart des mobiles et que c'est une alternative à iOS.
Mais leur demander si c'est libre ou pas!! je ne parierai pas sur la réponse
Réponse de le 18/07/2013 à 15:15 :
Vous avez probablement raison sur le fait que le grand public est très peu informé sur les principes qui régissent le logiciel libre, néanmoins ce marché est bien plus dynamique au bénéfice des utilisateurs (et des développeurs). L'utilisateur dispose ainsi d'un choix abondant d'applications qu'il ne pourrait pas obtenir dans le logiciel privatif institutionnel. Seule la qualité peut garantir l'avenir d'un logiciel libre à défaut de grand renfort marketing (Canonical = Microsoft libre?).
a écrit le 13/07/2013 à 18:57 :
Un truc pour vous fiche la trouille (information que je ne peux confirmer) ... Microsoft travaille peut être pour la NSA ! .... histoire de semer la trouille !
a écrit le 13/07/2013 à 18:52 :
un monopole à foutre en l'air ! Pour le bien être de tous !
a écrit le 13/07/2013 à 18:32 :
Microsoft est un dynosaure paresseux et lourd. Les premiers qu'il faudrait "secouer", ce sont les programmeurs !!! Il serait temps qu'ils programment de façon plus propre tous ces programmes que nous payons beaucoup trop cher !!!
a écrit le 13/07/2013 à 12:31 :
Si j'avais à restructurer un géant de l'informatique, je le réorganiserais en trois services : Data, IHM, Services.
a écrit le 13/07/2013 à 12:20 :
Ah, celui qui sautille comme un enfant de 10 ans pour un simple système d'exploitation d'ordinateur ....
a écrit le 13/07/2013 à 11:06 :
La stratégie qui consiste à créer des marchés captifs en créant des environnements propriétaires fermés est vouée à l'échec. MS sait faire à la fois de très bon produits pour le grand public et d'excellents outils de développements pour les professionnels. Mais vouloir tout lier à un OS particulier (Windows) est une erreur dans le long terme. Avec l'avènement de l'informatique mobile, les usages, les matériels et les OS se diversifient. Les parts de marché de Windows vont décroître mécaniquement. MS doit faire sa révolution et décrocher ses produits logiciels de Windows en supportant plus largement d'autres plateformes. La création de valeurs se fait de plus en plus dans les services et l'applicatif, c'est dans ces domaines que MS peut (encore) faire la différence.
a écrit le 13/07/2013 à 10:52 :
Le truc terrible lorsque vous acheter un ordi ... windows est déjà installé même si on en veut pas ... en plus les nouveau bios sont fait en pour emmerder les gens qui veulent installer autre chose !!!!!!!!!!! Bref du racket organisé !!!!
a écrit le 13/07/2013 à 9:50 :
ils sont 98 000 employés chez Microsoft et au final ils sortent un système d'exploitation qui est windows 8 ? Non sérieusement qui utilise cet OS ? En plus il faut payer pour utiliser ce truc ! Cela revient à se flageller avec des orties fraîches
a écrit le 13/07/2013 à 1:43 :
Le libéralisme façon Microsoft: Pomper puis tuer la concurrence
a écrit le 12/07/2013 à 22:36 :
l'entreprise doit dégraisser , se restructurer car la concurrence commence a faire très mal , fini le monopole exclusif , la preuve par le rapprochement en nombre de ventes PC-Apple sur l'année , l'écart se creuse et le dernier windows a été la goutte d'eau de trop , de plus microsoft voit les brevets sur windows95 tomber dans le domaine public et être a la merci de voir des clones surgir par des concurrents potentiels , l'urgence était donc de restructurer afin de perdre le moins d'argent possible sur l'avenir , plus inquiétant pour le consommateur , les systèmes d'exploitations vont se suivre de manière de plus en plus rapproché et avec un suivit détestable , la marque est a un tournant pour les dix années a venir , soit elle saisit une innovation majeure ou bien elle se fera distancer de plus en plus ..
a écrit le 12/07/2013 à 21:06 :
Ils sont marrants, ces Américains, ils veulent tout faire. Résultat : 3% part de marché ! Et ce sera pareil pour Google avec ses lunettes ultrasons... et pour Apple avec sa montre cybernétique... et pour Coca Cola avec sa bouteille vert dégueulis, etc.
a écrit le 12/07/2013 à 19:45 :
la drôlerie du truc ... la plupart des fournisseurs internet (pour ne pas dire tous) sont sur unix et/ou linux .... pour ne ne pas avoir les merdes de windaube ... et ça c'est la réalité !!!!!!!!!!!!! (j'en sais qq chose)... à moins que la tribune me contre dise !
a écrit le 12/07/2013 à 18:32 :
le "dos et ses programmes hors d'age " est encore largement présent .... on fait du neuf avec du vieux ... le partitionnement NTSF est d'un autre age également .... peut être même qu'ils travaillent pour la NSA .... je ne sais pas ?
a écrit le 12/07/2013 à 18:10 :
aucun accord avec le monde open source ... (auquel j?adhère)... tout ça c'est du vent ... de l'agitation rien de plus !
Réponse de le 12/07/2013 à 18:28 :
Lorsqu'on pense que la sécurité de Windows repose sur le secret de son code source, c'est plutôt inquiétant... Cette stratégie est surtout payante pour les "voleurs" de codes issus du logiciel libre.
Réponse de le 12/07/2013 à 18:35 :
" pour les "voleurs" de codes issus du logiciel libre. "nous ne sommes pas des voleurs!!!!!!!!!!
Réponse de le 12/07/2013 à 18:41 :
CRC32 ... j'aide des gens a s'informatiser à moindre coût .... quand une nouvelle version de windows sort ... il faut pratiquement racheter un ordinateur qui va avec (c'est calculer d?après moi) .... alors ce n'est pas rendre service aux gens qui n'ont pas les moyens ! ... et surtout sans piratage quel qu'il soit !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 12/07/2013 à 18:47 :
@pmxr

Je reconnais que ma phrase est assez mal formulée, je précise que les "voleurs" de code source sont ceux qui dissimulent celui de leur logiciel pour y intégrer celui des autres issus du logiciel libre au mépris des licences et du droit d'auteur.
Réponse de le 12/07/2013 à 18:59 :
j'utilise par exple "openoffice " tu as le droit de payer pour le pack office de microsoft .... ce qui n'est pas à la portée de tout le monde ! Don comme but, est mettre des choses libres et gratuites à la portée de tout le monde et dans une parfaite légalité !
Réponse de le 12/07/2013 à 18:59 :
Je ne pourrais envisager de retourner chez M$ que lorsqu'ils auront viré leur cuti a la manière Apple/NeXT (qui d'ailleurs file un mauvais coton en ce moment...) , en migrant pour un moteur *BSD/Debian/...open" et que leur interface windob ne sera qu'une alternative parmi tant d'autres a du gnome/KDE/Mate etc...
Réponse de le 12/07/2013 à 19:00 :
ok CRC32 ! ;o) et bon wkd !
Réponse de le 12/07/2013 à 19:32 :
Thomas Edison... avait donné ses brevets à l'humanité .... alors que l'on fasse de même pour l?informatique ! (je ne suis pas communiste (ni socialo... cons qui ne savent rien à l'économie à droite idem , ni croyant) ... loin delà ... chef d''entrepriseS !!!!!!!!!!!!)
a écrit le 12/07/2013 à 17:39 :
C'est moi où Microsoft semble devenu une marque "has-been" ? Rien dans ce qu'ils font me parait révolutionnaire ou sans allez aussi haut, rien de ce qu'ils produisent ne semble apporter de réelles nouveautés. Les windows phone sont inexistant (enfin je ne connais personne dans mon large entourage qui en a un), la future Xbox One est une abbération (Kinect connecté H24, plus de jeux d'occasions possible, pas de rétro compatibilité, 500 euros prix de lancement,...) et Windows 8 est une énorme déception surtout pour les utilisateurs de PC de bureau. Le jour où je pourrais jouer à Far Cry 3 ou GTA sur Linux mon choix sera très vite fait. En attendat rien ne vaut un bon Windows 7, stable comme on a rarement vu ça pour un Windows.
Réponse de le 12/07/2013 à 17:58 :
@Chich : concernant la Xbox One, évitez donc de raconter n'importe quoi, ou plus exactement mettez vous à jour, vous aussi ;). Pour le reste Microsoft ne me semble pas si 'has been' que ça. L'OS PC est plus que mature et comme vous le dites parfaitement stable (ça change d'avant diront certains à juste titre). Les innovations logicielles et fonctionnelle sont là, même dans Windows 8 à qui je trouve de nombreuses améliorations vis à vis de son prédécesseur même s'il s'agit plus d'évolution que de révolution. Windows Phone est un OS excellent, multi tâche par excellence, le système de tuiles est plaisant à utiliser et regarder, seul pêche il me semble le marché des applications trop réduit pour pouvoir lutter à armes égales face à la concurrence Android/iOs. Je suis sur un terminal Android pour cette unique (et excellente raison). Bref, cette annonce me fait plaisir car Microsoft quoiqu'on en dise pousse tout se petit monde vers l'excellence et inspire tout autant qu'il ne s'inspire, Que le géant se modernise en interne et que cela se ressente sur la qualité et l'innovation, tout le monde est gagnant, consommateurs compris. Je leur souhaite de franchir cette nouvelle étape de la révolution numérique ("digitale" pardon ...) avec succès, tout comme aux concurrents (je vise en particulier Apple qui pourrait se retrouver dans la situation du géant sclérosé plus vite qu'on ne le pense).
Réponse de le 12/07/2013 à 18:23 :
@Chich

Depuis Windows XP pour le grand public et Windows 2000 pour les professionnels, Microsoft n'a rien apporté de significatif à sa famille de systèmes d'exploitation. Windows 7 n'a rien d'exceptionnel comparativement à Windows XP mis à part la volonté farouche de Microsoft d'abandonner la maintenance de Windows XP pour forcer ses utilisateurs à acquérir une licence Windows 7.

@Mouloud

Je confirme que Microsoft c'est "has been" et ses représentants en sont bien conscients tout autant que la majorité des utilisateurs de PC qui en ont marre de renouveler leur matériel seulement parce que Microsoft a décidé de ne pas supporter leur ancien matériel pour augmenter les ventes de son dernier système.
Réponse de le 12/07/2013 à 18:24 :
@Chich

Depuis Windows XP pour le grand public et Windows 2000 pour les professionnels, Microsoft n'a rien apporté de significatif à sa famille de systèmes d'exploitation. Windows 7 n'a rien d'exceptionnel comparativement à Windows XP mis à part la volonté farouche de Microsoft d'abandonner la maintenance de Windows XP pour forcer ses utilisateurs à acquérir une licence Windows 7.

@Mouloud

Je confirme que Microsoft c'est "has been" et ses représentants en sont bien conscients tout autant que la majorité des utilisateurs de PC qui en ont marre de renouveler leur matériel seulement parce que Microsoft a décidé de ne pas supporter leur ancien matériel pour augmenter les ventes de son dernier système.
Réponse de le 12/07/2013 à 18:24 :
Mouloud.... tu as le droit de payer ....c'est ton droit bien sur ....des choses qui seront obsolètes sous peu !
Réponse de le 12/07/2013 à 19:01 :
XP, c'est très bien et facile d'install dans une machine virtuelle, juste comme lanceur d'Office. D'ailleurs, Windows devrait maintenant s'appeler Office Launcher, parce que tout le reste existe en mieux ailleurs :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :