La Tribune

Steve Ballmer, le tempétueux PDG de Microsoft tire sa révérence

Steve Ballmer, le patron de Microsoft, partira d'ici un an (photo reuters)
Steve Ballmer, le patron de Microsoft, partira d'ici un an (photo reuters)
latribune.fr  |   -  457  mots
Après 13 ans de service à la tête du géant américain de l'informatique, Steve Ballmer a annoncé qu'il partira d'ici un an.

Bouillonnant. Le terme s'impose dans quasiment toutes les biographies de Steve Ballmer disponibles. Une réputation que sa danse de joie lors d'une conférence avec ses employés, ou encore ses cris lors d'une autre réunion publique, vus des millions de fois sur YouTube, ne pouvaient que confirmer.Le "bouillonnant" Steve Ballmer, donc, annonce donc ce vendredi son départ de Microsoft d'ici douze mois.

"Il n'y a jamais de moment idéal pour ce type de transition, mais c'est le bon moment", écrit le patron de l'entreprise américaine dans une lettre aux employés rendue publique par la compagnie. Un départ "dans le meilleur intérêt" du groupe, officialisé quelques semaines après l'annonce d'une vaste réorganisation. 

>> Ballmer secoue énergiquement le "mammouth" Microsoft

Un PC dans chaque foyer

Après plus de 33 ans au sein de Microsoft dont 13 à diriger le groupe, Steve Ballmer, 57 ans, laisse conclu sa carrière sur un bilan mitigé. Certes, comme il le souligne lui-même, la croissance du groupe est impressionnante. A son arrivée dans ce qui n'était alors qu'une start-up, en 1980, la compagnie créée par son camarade de Harvard, Bill Gates, ne compte que 30 employés et réalise déjà 7,5 millions de dollars de chiffres d'affaires. Trente ans plus tard, ses recettes s'élèvent à 78 milliards de dollars, et ses employés sont plus de 98.000 dans le monde entier. Entre temps, l'objectif de Bill Gates "un PC sur chaque bureau, dans chaque foyer", a contribué à faire exploser les compteurs. Non sans quelques désagréments judiciaires, Microsoft ayant été soupçonnée d'imposer un monopole. 

Chute de 40% sur le Nasdaq

Mais, depuis que Steve Ballmer est devenu PDG du groupe, sa valeur boursière a chuté de 40%, soulignent aussi plusieurs analystes. L'arrivée des tablettes et autres smartphones associée à la "maturité" du marché des PC est passée par là.

Fortune personnelle : 16 milliards de dollars

 

De son côté, L'ancien employé de chez Procter & Gamble, qui a abandonné ses études à Stanford mais, contrairement à Bill Gates a persévéré à Harvard, est devenue l'une des 50 personnes les plus riches au monde. Selon l'indice Bloomberg, sa fortune personnelle s'élève à 16 milliards dollars, moins d'un quart de celle du fondateur de Microsoft. 

La succession

L'entreprise, elle, poursuivra sa réorganisation annoncée en juillet. Plusieurs "vétérans" ont été débarqués notamment le patron de la recherche et de la stratégie, Craig Mundie, et de Kurt DelBene, celui de la division Office, chez Microsoft depuis plus de 20 ans. Reste à John Thompson, administrateur indépendant, se chargera du recrutement de son successeur avec un comité incluant le fondateur de Microsoft, Bill Gates. Le bal est ouvert. 

Réagir

Commentaires

Info2013  a écrit le 31/08/2013 à 9:30 :

Ses concurrents le regrette déjà. Balmer, nous sommes déçus que tu partes déjà.... cela ne fait que 13 ans que nos bénéfices grimpent grâce à toi.... Merci encore. ;-)

CRC32  a écrit le 26/08/2013 à 15:25 :

Bizarrement ces dernières années on entend plus parler du piratage de Windows... Peut être parce qu'il ne représente plus aucun intérêt pour le grand public. Même les pays émergents contribuent de moins à moins à l'expansion de Windows par le piratage et préfèrent passer aux logiciels libres plus ouverts à prix comparable (souvent gratuits). A l'avenir Microsoft devra s'adapter aux logiciels libres pour survivre ou bien mourir en préservant son modèle.

vitevu  a écrit le 26/08/2013 à 11:27 :

16 milliards de fortune perso après 13 ans de plantages successifs? Ben mon colon, il y en a qui s'en sortent bien.

balzac  a écrit le 25/08/2013 à 18:18 :

bon le patron s'en va ? , après 13 ans ? , il faut dire que depuis qu'il est là , on se souviendra de Vista , Seven et Windows8 , qui ne laissèrent que quelques mois de passage , comparé a XP qui a duré plus de 10 ans , sur le plan mobile microsoft a echoué sur toute la ligne , coté consoles il est au coude a coude sans réellement s'imposer et la com de la xbox One bonjour le cafouillage général , enfin coté concurrence elle est revenue là ou l'on attendait pas , Apple malgré les mauvaises langues a fait d'énormes efforts pour redevenir attractif , souvenez vous dans les années 90 .. le prochain pdg de microsoft aura forte affaire , relancer une compagnie qui c'est endormie , gérer un Windows plus moderne que les suites qui n'offre que de moins de moins de compatibilité logicielle et un système lourd et avec des restes internes archaïques qui gênent au devloppement .. je lui souhaite bien du courage car ce sera un travail a plein temps et pour en prendre aussi plein la figure ..

querf  a écrit le 25/08/2013 à 14:25 :

Tempétueux ne veut pas dire talentueux, en l?occurrence.

fade  a écrit le 25/08/2013 à 0:11 :

Il avait beau bouillir, M$ semble avoir été condamnée à suivre les autres tant bien que mal. Ca fait un bout de temps que l'innovation et l'effet "whaou" sont passés ailleurs, alors qu'au même moment le marché a été complètement transformé. Internet, mobilité, les applications déportées, sous Ballmer Microsoft a couru trop lentement, mais le (mauvais) pli était déjà pris à la fin du règne de Gates, qui avait complètement raté Internet. Win8 a tous les symptômes du machin imaginé par des gens qui sont coupés des clients qui vont l'utiliser. La xbox a tenté de kidnapper ses clients en leur enlevant des choses mais en ne leur apportant rien en contrepartie. Dans les deux cas c'est machine arrière toute. Office est peut être super, mais sa principale qualité est d'être en situation de monopole et ses ajouts de version en version n'apportent rien à 90% de ses utilisateurs, on l'achète surtout parce que c'est le format de fichier le plus utilisé. Dès qu'on arrive sur des outils dont les données sont standardisées comme le courriel ou la navigation Internet, Microsoft perd des parts de marché à la vitesse grand V: c'est bien la preuve qu'elle s'est endormie sur ses lauriers, qu'elle n'a plus le feeling pour devancer le marché et que ce sont ses situations de monopole qui tirent la charrue. Ca va être très compliqué pour le successeur de remonter la pente car injecter massivement de la créativité et de l'empathie pour les clients va à l'encontre du business model de cette boite.

LaRou  a répondu le 26/08/2013 à 10:00:

Il faut surtout comprendre que Microsoft a réussi a nous vendre depuis 30 ans des voitures avec des roues carrées parce que c'était le seul truc qu'ils savaient faire. Donc des quantités de garagistes se sont engouffré dans ce non sens pour vendre des pneus pour roues carrées, des roulettes pour mettre sous les roues carrées, voir même construire des rails pour permettre a des roues carrées d'avancer... mais en aucun cas ils n'auraient pensé a changer la forme des roues :-)

Le Khmer Vert  a écrit le 24/08/2013 à 11:56 :

330 milliards de dollars perdu pour l'actionnaire entre 2000 et 2013, ça c'est du capitalisme triomphant !
Et l'action Microsoft qui prend 15 % a l'annonce de son départ, le public sans doute applaudit une fin de carierre réussie " avec brio": tablette vendu prix coutant, politique de développement basé sur un business model super efficace avec les ventes de W8 qui "s'envollent", xbox en ligne puis plus en ligne! bref une vraie réussite en effet.

Corso  a écrit le 24/08/2013 à 10:29 :

Eclatante réussite de Steve chez Mic. Dans une entreprise la stratégie prime et il y a des moments où elle ne consiste pas à l'attaque mais au maintient et à l'avance sécurisée : la poursuite des relations avec HP comme la gestion délicate du business model pourtant fortement attaqué des logiciel. Cela a été le cas pour son mandat de PDG qu'il a réussi avec brio. Mic est la seule grande entreprise IT américaine qui ne soit pas basé sur une bulle avec une valorisation boursière au top de ce qui se fait. La phase d'attaque s'ouvre maintenant, il convient de la confier à une équipe nouvelle. Steve laisse donc le levier de commande de ce poste à forte pression à ceux qui pourront couvrir cette étape sur plusieurs années. Comme exposé sur ce fil il est probable que Mic. soit dans l'étude de la reprise totale de HP. On comprend mieux la nécessité d'évolution.

SHA-1  a répondu le 24/08/2013 à 11:58:

L'échec de M$ est surtout celui du mobile. Et en ce sens, je ne vois pas en quoi la reprise d'HP résoudrait cette catastrophe. Le rachat de RIM serait plus sensé, a condition qu'ils ne refassent pas le même jeu de massacre que pour leur deal avec Nokia. Si d'aventure ils rachetaient RIM, alors il leur faudrait garder QNX, et lui greffer une interface windows pour les tablettes, et même les PC, mais surtout rien péter. Chez Nokia, ils ont tout bousillé en les forcant a jeter tout ce qui faisait la qualité des produits de la marque, et après cela, ils s'étonnent que cela ne marche plus...

Cybergeek  a écrit le 24/08/2013 à 7:58 :

En fait win 8 est en avance sur son temps.
Techniquement c est une merveille.
Il enterre tous les sys apple.
J utilise ts les Os depuis Dos 1.1 et apple 2.
Win 8 est tres rapide, ultra stable et est le seul OS capable de faire tourner de grosse config de poste de dev ou graphique digne de se non.
Bref, le meilleur OS de microsoft depuis des lustres.
L interface metro on aime on aime pas mais idem, ca "percute" sans le moindre bug.
C est tt ce qu on demande.
Merci Mr balmer.
Il faudra au moins 10 ans aux autres pour fAire senblant d arriver a la cheville d un tel system.

SHA-1  a répondu le 24/08/2013 à 8:32:

On entend ces mêmes arguments marketing bison chez M$ depuis la première version de DOS, et on découvre a chaque fois qu'on a jusqu?à la version suivante pour s'adapter a tous les bugs planqués sous le tapis.. Il n'y a eu qu'un seul vrai bon OS chez eux : NT, dans ses version initiales (jusqu'au 3.51) ensuite, c'est reparti en sucette... La seule bonne idée qui leur permet cette domination a été la fourniture verrouillée d'origine avec les PC. Si le consommateur avait eu le choix, ils n'auraient jamais réussi a éliminer les autres, il suffit de voir leur succès sur les mobile pour comprendre a quel point ils ne valent rien quand ils ne peuvent pas mettre le couteau sous la gorge des constructeurs, qui ne se sont pas laissé re-baiser une seconde fois

Corso  a répondu le 24/08/2013 à 10:35:

Il est possible que "l'échec" tout relatif de W8 soit une réussite stratégique. Mic n'a en effet aucun intérêt à relancer HP qu'il peut envisager d'acheter. Pas plus les autres constructeurs alors qu'il va se positionner en compétiteur. Il est préférables qu'ils restent ou qu'ils deviennent des sous-traitants. Avant ces opérations, il n'est pas utile pour Mic de dévoiler son savoir faire trop amplement pour servir de lièvre en détruisant sa base installée plus ancienne. L'échec vu comme tel par certains pourrait bien être un formidable succès maketing. Se maintenir en tête étant le seul objectif.

Marousan  a répondu le 24/08/2013 à 14:52:

@Sha-1 : Bonjour, je ne suis absolument pas d'accord avec vous. Bien que travaillant dans le monde open source principalement je connais néanmoins bien les systèmes Microsoft. Actuellement il n'y a pas mieux qu'office en suite bureautique et je l'es aient toutes essayées sous Sun comme sous Linux. Microsoft a des années lumières d'avance sur le sujet et du coup les autre compagnies ont simplement abandonnées le secteur. Ensuite pour ce qui est de votre remarque sur NT elle est légèrement pertinente mais vous perdez de vue que tous les systèmes Serveurs de Microsoft sont une réussite que l'on parle de NT, de 2000, de 2003 R2, de 2008 et dernièrement de 2012. de plus Microsoft est la seule compagnie a développer un OS s'adaptant sur une multitude de configurations exotiques alors qu'Apple, HP ou encore IBM sortent des UNIX pour leur matériel point barre. De plus Microsoft est le seul service d'annuaire du marché qu je qualifierais de crédible. Les autres sont a des années lumières c'est d'ailleurs pour cela que la plupart des clients de Microsoft qui sont en environnement mixtes mettent en place des service samba pour intéropérer avec le service d'annuaire de M$ pour la gestion de leur infrastructure. de Ce coté là Unix et Linux sont à la ramasse avec des produits minables et pourtant j'ai écumé les trois qui existent sur le marché. Coté sécurité Microsoft fait régulièrement tomber des botnets dans le monde et Windows reste plus sécurisé qu'IOS en configuration initiale. En réalité le problème franco-français lié au désamour de Microsoft est due à deux points particuliers : 1 un gout imodéré pour le bling bling et le m'a-tu-vu colporté par des firmes comme apple ou samsung. 2 - Le fait qu'a la fin des années 90 et au début des années 2000 une majorit d'entreprise utilisaient Windows 9x qui était un OS exclusivement grand public et dont les écrans bleus ont créés un légende urbaine mais également par le fait que de nombreux pseudo-professionnels ont toujours occulté que le fait que les systèmes Microsoft fonctionnent sur une multitude de configuration exotique ils nécessitent une phase initiale de configuration. Cette occultation est sans doute due aux habitudes ancrées depuis l'époque sinclair/amstrad/atari/comodore des années 80 qui voulait qu'un ordinateur fonctionne sans faille out-of the box. Microsoft est une entreprise de qualité qui fait de bons produits et qui a certes raté le virage de l'Internet mais s'est rattrapé et qui actuellement a raté le virage de la mobilité et va se rattraper je n'ai aucun doute sur le sujet. Et plus l'environnement concurrentiel et riche plus nous avons des produits intéressants donc Wait & See. Pour pruve tout le monde prévoyait la faillite de Yahoo! pour 2012 et elle vit un renouveau ... .

SHA-1  a répondu le 24/08/2013 à 17:34:

Marousan, cherchez un peu des plate-formes carrier-class tournant sous une quelconque release de Windows, et on en reparle ;-) Même chez M$, ils ont compris cela depuis les débuts de MSN, et leurs propres systèmes réseau ne tournent que très partiellement sur leurs propres OS trop instables, mais sur des bons vieux unix de toutes natures... Vous semblez confondre a dessein open source et système X... MacOS est un noyau BSD, mais n'est pas open source, comme nombre d'autres OS totalement supportés par leurs constructeurs respectifs... Et le sens de mon propos était bien que M$ se décide enfin a prendre un kernel clean, comme tous les autres, et a peu près comme ils le firent avec la défunte filière NT... Sinon, je ne vois pas bien le rapport entre iOS et des serveurs réseaux, mais bon.. peut-être que certains sont tentés de faire des machins pro avec des empilements d'itruck ? Enfin, on est presque d'accord en ce qui concerne Office, mais ce produit existait bien avant Ballmer, et on ne peut pas dire qu'il ait été très visionnaire avec ses dernières moutures, tout dans le bling bling, justement ce que vous semblez reprocher a d'autres univers ;-)

CéVré  a répondu le 24/08/2013 à 18:52:

Quand on place Microsoft en situation de concurrence non faussée par leurs magouilles historiques des années 80 avec les constructeurs, on obtient le vrai marché qu'il sont capable de recueillir par leurs propres compétences et qualités de leurs produits : 15 a 20% des serveurs Web, 12% des browsers, 20% du trafic de recherche, 4% des smartphones... S'ils n'avaient pas été laissés libres de continuer leur vente liée de windows, ils auraient des parts de marchés de cet ordre sur les micro ordinateurs... Mais au pays de l'oncle Sam comme en Europe, la notion de concurrence libre n'est qu'un terme marketing pour les gogos :-)

Blem  a répondu le 24/08/2013 à 22:52:

W8 à quoi ça sert ? surfer , écouter de la musique, jouer, regarder des vidéos, de la bureautique .... on fait déjà tout ça sous XP, W7, Linux, tablette etc etc. Mon vieux PC sous XP rame un peu je le changerai bien, à mais voilà, pour le superbe scanner photos que j'avais acheté une fortune à l'époque, les drivers n'existent pas, il faut tout changer, donc je reste sous XP.

@Marousan  a répondu le 25/08/2013 à 9:13:

Vous mélangez le professionnel et le grand public qui sont deux mondes qui n'ont rien à voir, même si Microsoft a la prétention de vouloir s'adresser aux deux. Chez les pros, on s'en fiche de tourner sur une multitude de configurations exotiques, ou du côté bling bling, on veut que ça marche point barre. Pour avoir entendu l'avis de banquiers sur le sujet en ce qui concerne les serveurs, je ne vous dirai pas ce qu'ils pensent de Microsoft. Après pour faire de la bureautique n'importe quel système est capable de le faire.

balzac  a répondu le 25/08/2013 à 18:13:

a blem , ah vous avez raison , la plaie des drivers et autres pilotes d'appareils périphériques qui ne marchent pas avec le nouveau matériel et donc nouvel OS , sous windows c'est une plaie , depuis windows98 cela continue et meme avec Seven , raccorder en wifi un telephone portable ou meme en bluetooth c'est de l'exploit selon les modèles et les marques , mais coté Apple , ben curieusement , on branche et cela a le mérite de fonctionner et non pas de planter pour un oui ou un non , voir un sablier qui pendant des heures sert a rien d'autres car vous faire hurler de colère devant un système planté .. dernièrement j'ai beaucoup été déçu par XP , VISTA , seven passe encore et encore je suis gentil vu les galères avec le sans fil .. bien sur cela pousse aussi les gens a acheter apple ou samsung ( qui détient les brevets des 3,4,5G ) et qui ont des pilotes bien plus fiables que bazar en éternel chantier qu'est Windows .. sans parler des anti virus a gogo donc certains sont gratuits mais a quel prix aussi ..?

Fortunator  a répondu le 25/08/2013 à 23:52:

Pour faire du fric, il suffit de créer le bordel, et de facturer les licences de résolution du bordel qu'on a créé, En dehors des partis politiques, Micromou est en ce sens une des meilleures entreprises du monde...

loin d'être un looser  a écrit le 24/08/2013 à 6:48 :

Une multinationale ne conserve pas pendant plus de 33 ans dont 13 à sa tête un looser. Mais il est épuisant d'être toujours en en tête de peloton et on y vieillit très vite aussi il est très intelligent de passer le relais car il est important de se savoir "homme" et qu'il n'y a pas de génie mais seulement des hommes avec quelques bonnes idées de temps en temps.

Line Hux  a écrit le 24/08/2013 à 6:03 :

"Tire sa révérence" c'est vite dit ! Il a été plutôt "remercié" pour l'échec retentissant de Windows 8 !

serge84  a écrit le 24/08/2013 à 0:41 :

Un poste pour Sarko 1° ?

Quaero  a écrit le 23/08/2013 à 22:54 :

Ah tiens dommage pour Sinofsky...

Karlo  a écrit le 23/08/2013 à 21:08 :

Et alor , kes ke ca peut faire ?

cjesus  a répondu le 24/08/2013 à 16:39:

Vous n?êtes pas obliger de lire l'article. La seule présence de votre commentaire prouve que vous y portez attention...

SHA-1  a écrit le 23/08/2013 à 20:14 :

Enfin une première bonne nouvelle chez M$ depuis des années... Il ne leur reste plus maintenant qu'a greffer un kernel BSD/Linux/ sous leur interface windows, et ils deviendront vraiment fréquentables :-)

Marousan  a répondu le 24/08/2013 à 15:00:

Surtout pas, il est connu que les OS AIX et HP-UX sont bie plus stables que Linux et que le Kernel de Microsoft est super stable depuis Windows 2003 Server.
Pourquoi vouloir casser quelques choses qui fonctionne parfaitement et se vend comme des petits pains ?
Moi je suis pour la concurence Ubuntu/Red-hat/Microsoft/HP/IBM. Cela donne le choix et c'est très bien comme ça. LE fait de faire du système sur plusieurs OS et constructeurs est bien plus intéressant et stimulant qu'être uniquement sur du Linux qui au bout d'un moment reste inexistant sur les plates-formes de dev et sur les gos systèmes. Linux et BSD c'est intéressant pour du middle range et de l'entrée de gamme pour le rste c'est Unix et Microsoft et ça tout ingénieur qui gère des projets et des achats le sait depuis dix ans. De plus les frais de formations pur Linux ne sont pas négligables car avoir un véritables expert linux (pas un petit BTS qui bidouille chez lui et se gausse de script kiddies) ça coute cher. On parle d'un expert système capable de déboguer le système, de programmer des appels systèmes, corriger des bugs dans les codes sources en C et de créer des mode-opératoire carrés pour les exploitants N1 et les admins N2. Parceque l'administration système n'importe quel gamin de 14 ans peut s'y mettre avec un ordinateurs et quelques bouquins ... .

CRC32  a écrit le 23/08/2013 à 20:00 :

Il était temps qu'il assume son incompétence! Espérons pour Microsoft qu'un "génie" puisse reprendre le flambeau car sinon c'est une faillite annoncée.

xw  a répondu le 23/08/2013 à 22:40:

Microsoft Windows équipe 90% des PC du monde "trop gros pour faire faillite".
En cas de difficulté, le gouvernement américain interviendra pour aider Microsoft, c'est une certitude.

De tels incompétents je prend  a répondu le 25/08/2013 à 8:26:

pour remplacer certains (beaucoup) de nos énarques et polytechniciens. D'autre part l'informatique est à un tournant et je ne suis pas certain qu'il l'ait loupé avec W8, WP8, Azure, Office 360, Bing, IE10 etc.. mais changer les habitudes de plus 90% de PDM allant de l'utilisateur qui a un ordinateur non par passion mais par obligation, du geek ou du professionnel qui entrevoit déjà les possibilités d'inter action entre les différentes plate-formes ultra mobile et fixes, ça ne se fait pas du jour au lendemain et il est normal que certains aient quelques difficultés avec la nouvelle interface alors qu'ils avaient pris leurs marques avec une interface qui n'était guère différente depuis plus de 10 ans.
Bravo Mr Ballmer en rien vous ne vous êtres pris pour un génie, vous avez bien tenu la barre du bateau Microsoft, cela n'empèche pas quelques erreurs et échecs mais comme dit votre ami Bill "Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu'ils sont infaillibles".