Xerox se scinde en deux, l'investisseur Carl Icahn satisfait

 |   |  415  mots
La patronne de Xerox, Ursula Burnes, a évoqué le besoin d'une "agilité" et d'une "flexibilité" plus grande dans le marché actuel pour justifier sa décision de scinder son entreprise, Xerox en deux sociétés indépendantes.
La patronne de Xerox, Ursula Burnes, a évoqué le besoin d'une "agilité" et d'une "flexibilité" plus grande dans le marché actuel pour justifier sa décision de scinder son entreprise, Xerox en deux sociétés indépendantes. (Crédits : Lucas Jackson/Reuters)
Comme son concurrent Hewlett Packard, le fabricant de photocopieurs compte sur une scission de ses activités pour survivre. La patronne de Xerox réfute toute pression de la part du milliardaire Carl Icahn, qui possède plus de 8% du capital de la société depuis novembre.

Moins de trois mois après son concurrent Hewlett Packard, c'est au tour de Xerox de se scinder en deux. Le fabricant américain d'imprimantes et de photocopieurs doit se diviser, avant la fin 2016, en deux sociétés indépendantes cotées en Bourse, l'une tournée vers la gestion de documents et l'autre consacrée aux services.

"Les réalités du marché aujourd'hui requièrent une agilité et une flexibilité plus grande, une capacité à innover et à adapter la technologie aux besoins en constante évolution des clients, ainsi qu'une approche plus précise et efficace des opérations et de l'allocation du capital", a justifié le groupe dans un communiqué.

Sous la houlette d'Ursula Burns, l'entreprise a basculé dans le marché des services en 2010, avec le rachat d'Affilated computer services. Le groupe, dont la valeur boursière a chuté de plus de 30% sur les 12 derniers mois, cherche en effet à développer ses activités de logiciels et de services pour compenser le ralentissement de la demande d'imprimantes.

Un actionnaire satisfait

Xerox prévoit d'accorder trois sièges du conseil d'administration de la nouvelle société de services (sur neuf) à l'investisseur activiste Carl Icahn, entré au capital de la société en novembre dernier (il en possède désormais 8,13%). Quelques semaines plus tôt, Xerox annonçait un examen stratégique de l'ensemble de ses activités suite à de mauvais résultats trimestriels. La PDG de Xerox, Ursula Burns, a déclaré ce vendredi sur CNBC que "Carl Icahn n'était pour rien dans la décision de scinder en deux l'entreprise".

      ILire Carl Icahn, l'investisseur activiste qui terrorise les grandes entreprises

Ce qui n'a pas empêché l'investisseur milliardaire d'exprimer sa satisfaction sur Twitter, suite à l'annonce de Xerox: "j'applaudis et je respecte Ursula Burns qui fait ce qu'elle croit être la volonté des actionnaires, comme John Donahoe l'a fait pour Ebay (dont il est le PDG, NDLR) et Paypal".

Sous la pression du milliardaire, eBay s'était séparé de sa filiale paiement Paypal tandis que Manitowoc a scindé ses activités fabrication de crues de celles d'équipements de restauration collective. Quoi qu'en dise Ursula Burns, l'investisseur activiste peut bel et bien se targuer d'avoir réussi à convaincre plusieurs entreprises de scinder leur activité à forte croissance du reste du groupe.

(Avec Reuters, AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :