La Tribune

Les médecins vont pouvoir explorer l'estomac avec une micro-capsule

DR
DR (Crédits : Siemens AG)
Laurent Pericone  |   -  511  mots
Siemens et Olympus se sont associés pour mettre au point le guidage magnétique d'une capsule photo dans l'estomac. Une alternative à l'endoscopie classique qui améliore nettement le confort des patients.

Le voyage à l'intérieur du corps humain a commencé ! La mise en commun du savoir-faire de deux industriels de l'imagerie médicale - l'allemand Siemens (spécialiste de l'IRM, imagerie à résonance magnétique) et le japonais Olympus, spécialiste de l'optique de précision - a permis le développement d'une nouvelle technologie, le guidage magnétique d'une capsule photo dans l'estomac. « Ce qui est remarquable dans ce partenariat, c'est que nous utilisons du matériel existant et ayant fait ses preuves : un IRM à bas champs pour Siemens et une capsule optique que nous commercialisons depuis plusieurs années déjà mais uniquement pour l'exploration passive de l'appareil digestif », souligne Didier Quilain, président d'Olympus France.

Une Capsule à usage unique

Concrètement, le patient boit près d'un litre d'eau à jeun puis il avale la capsule et s'allonge dans l'IRM. Le champs magnétique crée autour du ventre permet au médecin de diriger la capsule immergée dans l'estomac à partir d'un joystick. Les images sont transmises en temps réel sur des écrans de contrôle et stockées pour un examen ultérieur plus approfondi. Cette capsule à usage unique mesure 31 mm de longueur pour 11 mm de diamètre. Elle est dotée de deux capteurs photos à chaque extrémité offrant un rythme de prise de vue de quatre images par seconde, d'un flash avec régulateur de puissance, d'une batterie de 45 minutes d'autonomie et d'un émetteur pour transmettre les données.
Le professeur Jean-François Rey de l'Institut Arnault Tzanck de Saint-Laurent-du-Var (près de Nice) a menée la première étude mondiale de faisabilité. Une soixantaine de patients ont testé la capsule en doublant cet examen d'une endoscopie traditionnelle.

"Sur 30 lésions de la paroi de l'estomac détectées, 14 ont été trouvées à la fois par les deux techniques. 10 ont été trouvées par la capsule et 6 par l'endoscopie", constate ce spécialiste. Les patients apprécient particulièrement cette nouvelle technique qui est plus confortable que l'endoscopie digestive (une tige terminée par une caméra passée par l'oesophage) car elle évite l'anesthésie locale. Les surcoûts engendrés par la non-réutilisation de la capsule seraient minimes selon Jean-François Rey. "De plus, on est dans des conditions optimales d'examen puisque l'estomac est rempli d'eau alors que l'exploration endoscopique classique se fait à sec et modifie donc notre vision des parois de l'estomac", poursuit le médecin.

Perspectives intéressantes

Cette première série de test a permis aux deux groupes industriels de lister les améliorations à apporter au dispositif : Siemens doit perfectionner le système de guidage magnétique et Olympus doit augmenter le nombre d'images par seconde. "Cette nouvelle technologie ouvre des perspectives intéressantes comme la possibilité de faire des biopsies (prélèvements de tissus) avec la capsule ou encore d'utiliser ce mini-véhicule pour larguer des marqueurs ou des médicaments dans l'organisme", explique Jean-François Rey. D'autres parties de l'appareil digestif pourraient aussi être explorées avec la capsule : l'oesophage et le duodédum.

Réagir

Commentaires

bill  a écrit le 10/02/2011 à 11:53 :

Exact pour Given-Imaging mais pas de contrôle de la position donc très très limité. En plus, un vieux capteur CMOS de Micron à bord. Mieux vaut tard que jamais...

Given Imaging  a écrit le 23/12/2010 à 15:29 :

Il y a dix ans, en Israël, on sortait la premiere capsule ... L Europe, la vielle <europe est en retard !!!
http://www.givenimaging.com/fr-fr/Pages/GivenWelcomePage.aspx