Après UberX, UberPop, UberRush, et UberEats, Uber lance UberBack

 |   |  374  mots
Paris sera ainsi la seconde ville choisie par l'entreprise de Travis Kalanick pour lancer cette nouvelle offre, après six mois de test dans la petite ville de Aprilfool, sur la côte Ouest des Etats-Unis.
Paris sera ainsi la seconde ville choisie par l'entreprise de Travis Kalanick pour lancer cette nouvelle offre, après six mois de test dans la petite ville de Aprilfool, sur la côte Ouest des Etats-Unis. (Crédits : By katorisi (Own work).GFDL via Wikimedia Commons)
Le géant Uber doit lancer un nouveau service, des plus innovants, notamment de par son respect pour l'environnement: la course à dos d'homme. Après avoir été testé dans une ville de la Silicon Valley, le tout nouveau service soulève déjà une vive polémique.

Toujours plus d'innovation ! Quelques jours à peine après avoir lancé une nouvelle application pour mobile dédiée à la livraison de repas (UberEats), le géant de la mise en relation entre passagers et chauffeurs, Uber, lance un tout nouveau service, baptisé UberBack (à ne pas confondre avec "UberBlack").

Le concept est simple: le chauffeur prend en charge le client sur son dos. Une façon de désengorger les villes, de libérer la voie publique, et surtout de respecter l'environnement. On retrouvera bien entendu la "touche Uber": la bouteille d'eau et les bonbons seront rangés dans les poches de la veste de costume du chauffeur, dans lesquelles le client n'aura plus qu'à se servir.

Des trajets de moins de trois kilomètres

Mais attention: "l'offre ne sera valable que pour des trajets estimés à moins de trente minutes, soit environ trois kilomètres", prévient un porte-parole de l'entreprise, contacté par La Tribune.

Paris sera ainsi la seconde ville choisie par l'entreprise de Travis Kalanick pour lancer cette nouvelle offre, après six mois de test dans la petite ville de Aprilfool, sur la côte Ouest des Etats-Unis.

Applaudi par quelques élus du parti Europe Ecologie Les Verts, le projet qui doit voir le jour dans la capitale la semaine prochaine, n'est toutefois pas sans soulever quelques questions (déjà). Et pour cause: les "chauffeurs" seront sélectionnés selon des critères physiques: ils devront nécessairement mesurer 1m80 et avoir un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 20 (et inférieur à 25). Sans compter le fait que la "profession" ne sera ouverte qu'aux hommes...

Reste que cela pourra séduire de nombreux jeunes sans qualifications, désireux d'arrondir leurs fins de mois. D'autant qu'avec ou sans permis, un tel service ne devrait pas poser de problème de concurrence déloyale envers les taxis.

Ces derniers ne sont pas en reste. Afin de prouver que son groupe est très à la pointe lui aussi, Nicolas Rousselet (patron du groupe G7) a décidé de lancer une offre de livraison de courrier, pour concurrencer La Poste. Selon nos informations, le service sera disponible dans huit métropoles, en commençant par Paris et  Marseille. On n'arrête pas le progrès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2016 à 11:54 :
On va pas se mentir c'est quand même une super invention ! Les restos proposés sont super quali, les délais de livraison sont raisonnable ( je me rapelle encore y'a 3 ans attendre 1h pour que ma pizza soit livré par Allo Resto) ! Y'a eu pas mal de changement avec l'arrivée de la concurrence !!! Et en plus les codes promo pullulent partout sur le net pour faire face à cette concurrence ! Bon du coup je vous fais partager mon plan uber eats : votre repas gratuit avec le code eats-82k68 ( sans minimum de commande pour profitez du bon) ! Partager par la suite votre code auprés de vos amis pour vous regalez sans se ruiner :)
a écrit le 03/04/2016 à 10:54 :
Esclavage.
a écrit le 01/04/2016 à 21:39 :
Et pourquoi pas rétablir un service de chaise à porteur comme au XV siècle, à moins que les porteurs de UBER fournissent le parapluie en cas de mauvais temps.
a écrit le 01/04/2016 à 20:04 :
Le service commence le 1er Avril???
a écrit le 01/04/2016 à 14:54 :
Hé oui... Aprilfool = Poisson d'Avril ;-)
a écrit le 01/04/2016 à 14:54 :
C'est un service Grolandais !
Rendons à Caesar...
a écrit le 01/04/2016 à 13:15 :
Il faut contacter qui pour prendre autant ses lecteurs pour des truffes? Pas mal... sauf que quand on fait de l'humour dans un journal sérieux il convient de le préciser. Maintenant que je sais que ce journal se met au niveau des Tabloid... je prendrai ses news comme tel
a écrit le 01/04/2016 à 11:25 :
Bien joué pour le 1er avril!
Ça aurait pu être tout à fait vrai, cela n'aurait étonné quasiment personne.
Du moment qu'il y a une bouteille d'eau et des bonbons, certains seraient même prêts à se faire transporter sur la tête de leur chauffeurs
a écrit le 01/04/2016 à 10:33 :
Rien de mieux que la perversité de ce patron pour qu'il se roule dans le pipi..
a écrit le 01/04/2016 à 10:27 :
C'est limite comme 1er avril.
a écrit le 01/04/2016 à 9:28 :
A moins que ce ne soit un poisson d avril....je refuserais désormais d'utiliser quelques services que ce, de uber, tout comme amazon et comme les,caisses automatiques dans les grandes surfaces.....uber, hormis le fait de son application, qui n est pas réellement une nouveauté ....surfe sur la misère......et le chômage de masse.....engendre par la,recherche maximum du profit des multinationales.......beaucoup se réjouissent de ce modèle dit...innovant...ca va se payer cher dans quelques années ....il est grd temps de réinventer,le,capitalisme.....
a écrit le 01/04/2016 à 9:17 :
C'est vrai qu'on est le 1er Avril !!
a écrit le 01/04/2016 à 9:12 :
Les coolies aiment le poisson. Je répète ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :