Startups : le français Molotov lève 22 millions d'euros pour révolutionner la télévision

 |   |  405  mots
Après un premier tour de table de 10 millions d'euros en 2014, Molotov a effectué cette nouvelle levée auprès de ses investisseurs historiques et de nouveaux entrants, dont le groupe de télévision britannique Sky.
Après un premier tour de table de 10 millions d'euros en 2014, Molotov a effectué cette nouvelle levée auprès de ses investisseurs historiques et de nouveaux entrants, dont le groupe de télévision britannique Sky. (Crédits : Capture d'écran Molotov.tv)
La pépite française Molotov, qui veut révolutionner la télévision en ligne, lève 22 millions d'euros pour financer son expansion internationale.

La recette Molotov séduit les investisseurs. La start-up française, qui propose une plateforme de diffusion de chaînes de télévision en ligne, a annoncé mercredi une seconde levée de fonds de 22 millions d'euros auprès de plusieurs partenaires dont l'opérateur de sites d'antennes TDF.

Après un premier tour de table de 10 millions d'euros en 2014, Molotov a effectué cette nouvelle levée auprès de ses investisseurs historiques, notamment le fonds Idinvest, les frères Steve et Jean-Émile Rosenblum (Pixmania), Jacques-Antoine Granjon, et Marc Simoncini. La startup a donc levé au total 32 millions d'euros et espère atteindre les 100 millions prochainement pour vraiment se déployer à l'international.

Le britannique Sky entre au capital

La startup accueille aussi "de nouveaux fonds d'investissement et business angels" ainsi que le groupe de télévision britannique Sky, détenu par Rupert Murdoch, ainsi que TDF. Sky avait indiqué en septembre apporter 4 millions d'euros à la start-up et TDF a ajouté prendre une part minoritaire pour un montant "du même ordre" dans l'entreprise avec laquelle il noue un "partenariat technologique".

Créée en 2014 par Jean-David Blanc, créateur d'AlloCiné, Pierre Lescure, le fondateur de Canal+, et Jean-Marc Denoual, un ancien responsable de TF1, Molotov a été lancée en juillet en France et compte "plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs" à ce jour, selon ses fondateurs.

L'entreprise a aussi annoncé le lancement mercredi de sa fonctionnalité "bookmark", promise au moment du lancement mais pas encore activée et qui permet de programmer des enregistrements à l'avance.

Conflit avec TF1 et M6

La start-up n'a cependant pas résolu son conflit avec NRJ Group qui n'autorise pas la diffusion en direct de la chaîne NRJ 12 et n'a pas non plus obtenu l'autorisation de diffuser M6 et TF1 en rattrapage.

Dans le cadre de son partenariat avec TDF, Molotov pourrait proposer courant 2017 un mode de diffusion hybride des chaînes TNT, via l'IPTV et le flux hertzien, a expliqué Vincent Grivet, responsable du développement audiovisuel de TDF.

Un mode de diffusion hybride sur les téléviseurs connectés pourra offrir une meilleure qualité de diffusion pour les programmes en direct et une baisse des coûts pour Molotov, a-t-il détaillé.

L'application Molotov propose 36 chaînes dont 25 de la TNT et est disponible sur terminaux mobiles via internet, sur les téléviseurs connectés Samsung et LG, l'Apple TV, ainsi que via chromecast.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :