Zaléou, l'appli de la RATP dédiée aux taxis

 |   |  319  mots
Le nom de l'application a été choisi en clin d'oeil à la question des chauffeurs de taxi à l'adresse du passager lorsque celui-ci prend place à bord du véhicule: Vous z'allez où ?. Ce Zallez-où ?  a ainsi donné naissance à un quenalien Zaléou.
Le nom de l'application a été choisi en clin d'oeil à la question des chauffeurs de taxi à l'adresse du passager lorsque celui-ci prend place à bord du véhicule: "Vous z'allez où ?". Ce "Z"allez-où ? " a ainsi donné naissance à un quenalien "Zaléou". (Crédits : Décideurs en région)
Ixxi, la filiale de la RATP a conçu une application pour smartphone dédiée à la plateforme Le.Taxi lancée par l'Etat pour venir en aide aux concurrents des VTC sur le terrain de la maraude électronique.

Zaléou: voici le nom de la toute nouvelle application mobile créée par Ixxi, la filiale de la RATP. Celle-ci a été spécialement conçue pour permettre aux usagers munis d'un smartphone de se connecter à la plateforme Le.Taxi lancée par le gouvernement, sur l'ensemble du territoire.

"Z'allez où ? "

D'où son nom d'ailleurs, en clin d'œil à la question des chauffeurs de taxi à l'adresse du passager lorsque celui-ci prend place à bord du véhicule: "Vous z'allez où ?". Ce "Z"allez-où ? " a ainsi donné naissance à un quenalien "Zaléou".

Aujourd'hui 2.000 taxis sont connectés à la plateforme, officiellement opérationnelle à Montpellier depuis mardi dernier, avant de l'être à Paris ainsi que dans toutes les métropoles de France.

Pascal Auzannet, Président d'Ixxi, explique à La Tribune :

"C'était important pour nous dans le cadre de notre stratégie de nous impliquer dans ce projet. Avoir cette application est vertueux pour notre chaîne modale."

Le développement des transports collectifs

La filiale de la RATP a en effet vocation à développer les transports collectifs, et à optimiser des trajets de plus en plus pensés en "porte-à-porte", et donc en tenant compte de la problématique du "dernier kilomètre".

D'où cet intérêt de développer une accessibilité des taxis pour les usagers des transports collectifs. Pascal Auzannet précise à cet égard:

"Chaque mode de transport a sa pertinence. Comme le taxi, en bout de ligne, surtout le soir !"

Un investissement mineur pour un impact majeur

D'autant qu'Ixxi aurait eu tort de se priver d'une telle opportunité, vu les moyens que la mise au point d'une telle application a nécessité ! "Nous avons anticipé ce besoin depuis plusieurs mois. Aussi le projet n'a-t-il pas été un énorme investissement", confie ainsi à La Tribune son Président, évoquant la mobilisation d'informaticiens et d'ingénieurs sur à peine "deux semaines de travail".

Comprendre le fonctionnement de l'application en vidéo:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2016 à 14:15 :
Pas de paiement via l'application, ça permet le black et non imposition. Après ça les taxis se plaignent du manque de règles pour Uber..... Ils se moquent du monde
a écrit le 26/03/2016 à 10:36 :
C'est marrant, c'est comme Uber, en moins bien, et en retard. Ah oui, sauf que le tarif ne change pas, et qu'il n'y a pas de paiement via l'application... c'est ça le progrès?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :