Internet fixe à très haut débit : l’accélération se poursuit

 |   |  414  mots
« Le nombre d'abonnements à très haut débit représente, au deuxième trimestre 2017, 37% du nombre total de logements éligibles au très haut débit, en croissance de 5 points en un an », précise l'Arcep.
« Le nombre d'abonnements à très haut débit représente, au deuxième trimestre 2017, 37% du nombre total de logements éligibles au très haut débit, en croissance de 5 points en un an », précise l'Arcep. (Crédits : DANIEL MUNOZ)
Selon l’Arcep, le régulateur des télécoms, le nombre d’abonnement au très haut débit flirte avec les 6,2 millions au deuxième trimestre. Ce qui représente une croissance annuelle nette de 1,4 million, contre une augmentation de 1,2 million à la même période l’an passé.

La fibre et le très haut débit séduisent de plus en plus de Français. C'est que révèle, ce jeudi, le dernier observatoire de l'Arcep. Selon les chiffres du régulateur des télécoms, le nombre d'abonnements au très haut débit s'élève, au 30 juin, au second trimestre, à près de 6,2 millions. Cela représente une croissance annuelle nette de 1,4 million, à comparer avec une augmentation de 1,2 million à la même période l'an passé.

« La croissance du très haut débit est majoritairement portée par l'augmentation du nombre d'abonnements en fibre optique de bout en bout, explique l'Arcep. Plus de 2,6 millions d'accès sont désormais en fibre optique jusqu'au logement, en croissance de 215.000 en un trimestre. »

De plus, comme le souligne le régulateur, « le nombre d'abonnements à très haut débit représente, au deuxième trimestre 2017, 37% du nombre total de logements éligibles au très haut débit, en croissance de 5 points en un an ». Sachant que « plus d'un abonnement Internet actif sur cinq est à très haut débit ».

Baisse des abonnés ADSL

En parallèle, le nombre d'abonnés au haut débit (soit à des offres ADSL au débit inférieur à 30 mégabits par seconde), lui, continue de diminuer. Au second trimestre, l'Arcep en décompte 21,915 millions dans l'Hexagone, contre 22,087 millions au trimestre précédent.

arcep1

arcep2

(Crédits: Arcep)

Ces chiffres sont logiquement en ligne avec les résultats semestriels dévoilés récemment par les opérateurs. Le 30 août dernier, Bouygues Telecom a annoncé qu'il possédait quelque 171.000 clients à la fibre. Soit « deux fois et demi plus qu'il y a un an », s'est félicité Olivier Roussat, directeur général délégué de Bouygues et Pdg de Bouygues Telecom. Chez Iliad (Free), Maxime Lombardini, le DG de l'opérateur, a jugé qu'« il y a un vrai tournant vers le très haut débit sur ce semestre, tant sur le fixe que sur le mobile. Nous devenons un vrai challenger sur la fibre [...] ». Sachant que l'opérateur de Xavier Niel compte aujourd'hui près de 420.000 abonnés à la fibre. Même son de cloche chez Orange, le leader sur ce créneau, qui a gagné 308.000 abonnés à la fibre au second trimestre. Reste SFR : dans l'Internet fixe, l'opérateur au carré rouge a perdu 16.000 clients au deuxième trimestre, malgré un gain de 35.000 abonnés supplémentaires dans la fibre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :