G8 Internet : des questions calibrées à Nicolas Sarkozy

 |   |  176  mots

Nicolas Sarkozy a répondu à des questions, mardi, à l'issue du discours sur l'avenir d'Internet. Une session inhabituelle, qui n'avait rien de spontané. Le matin même, Maurice Lévy avait prévenu que ni les journalistes ni les sponsors ne seraient autorisés à interroger le chef de l'État. Quant aux courageux qui ont levé la main, ils avaient été pour la plupart - mis à part Jeff Jarvis - sélectionnés par l'Élysée ou avait eu l'aval de Publicis. C'était notamment le cas de l'entrepreneur Tariq Krim à qui l'opportunité de se manifester a été proposée, ou de Jean-François Julliard de Reporters sans frontières. Ce dernier d'expliquer volontiers: "Dans un premier temps, Maurice Levy m'a proposé d'intervenir dans un panel. Dans un second temps, on a discuté avec M. Lévy de l'opportunité de poser une question. Nous nous étions mis d'accord sur le thème, la révolution arabe. Lors du discours du président, Publicis m'a dit de me mettre devant, dans l'espace dédié aux personnalités". 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :