Le réseau social Google+ démarre sur les chapeaux de roues

 |   |  237  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Ce service lancé par Google fin juin, et destiné à marcher sur les plates-bandes de Facebook, compte déjà 25 millions d'utilisateurs.

Même Facebook n'avait pas fait aussi bien. Google+, réseau social lancé fin juin par le moteur américain de recherche sur Internet, compte déjà 25 millions d'utilisateurs, selon le cabinet ComScore. MySpace avait dû attendre près de deux ans pour séduire un même nombre de personnes. Un délai qui s'était élevé à 33 mois pour le site de micro-blogging Twitter, et à 37 mois pour Facebook, le premier réseau social au monde. 

Pour rappel, Google+ est une nouvelle interface intégrant un ensemble de fonctions "sociales" accessibles depuis la page d'accueil du moteur de recherche, à partir d'un onglet baptisé "+You". Pour se différencier de Facebook, sur les plates-bandes duquel Google entend bien marcher, Google+ propose à l'utilisateur de créer, non pas un seul, mais plusieurs "cercles" d'internautes indépendants les uns des autres, afin de libérer la parole tout en évitant des dérapages comme ceux qui ont valu à certains membres de Facebook d'être attaqués en justice pour avoir dénigré leur entreprise sur le réseau social.

Disponible pour le moment en version expérimentale et sur invitation, Google+ a encore bien du chemin à faire pour rattraper ses concurrents. En particulier aux Etats-Unis,  où il compte 6,5 millions d'utilisateurs, contre 30 à 35 millions en moyenne pour  LinkedIn, Twitter et MySpace. Facebook est à des années-lumière, avec 160 millions de membres au pays de l'oncle Sam et quelque 750 millions dans le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2011 à 11:03 :
Complètement stupide! On dirait de la propagande pour G+! Facebook était destiné exclusivement aux étudiants et a fait le choix de s'ouvrir entièrement longtemps après!
Je préfère G+, mais je trouve cet article un peu bidon!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :