La Tribune

Introduction en fanfare à la Bourse de New York pour Yelp

Copyright Reuters
latribune.fr avec AFP  |   -  416  mots
Pour son premier jour de cotation, le site spécialisé dans les critiques de restaurants et autres services par les internautes grimpe de plus de 60%. Il est valorisé à près de 1,5 milliard de dollars.

L'introduction en Bourse de Yelp est couronnée de succès ce vendredi sur le New York Stock Exchange (Nyse). Introduite à 15 dollars (au-delà de la fourchette initialement annoncée, l'action de la société de San Francisco s'échangeait quelques minutes plus tard à près de 25 dollars, soit un bond avoisinant les 65%. A ce prix là, la start-up est valorisée à près de 1,5 milliard de dollars. Cela représente 18 fois son chiffre d'affaires réalisé en 2011.

66 millions de visiteurs uniques par mois

La société, fondée en 2004 et établie à San Francisco, avait informé la SEC mi-novembre de son intention d'entrer en Bourse. Le site est spécialisé dans les critiques de commerces et d'activités locales, des restaurants (23% des critiques) aux services pour la maison (10%) en passant par les commerces (23%), les salons de beauté et salles de sport (9%), garages (4%) etc.

Yelp revendique 66 millions de visiteurs uniques par mois dans 12 pays (Etats-Unis, Canada, France, Suisse, Belgique etc.), qui ont publié un total de plus de 25 millions de recommandations et critiques, un chiffre en hausse de 64% sur un an. Le site, financé par la publicité, affiche un chiffre d'affaires annuel de 83,3 millions de dollars pour 2011, en hausse de 74%, pour une perte nette de 16,86 millions de dollars, fortement creusée par rapport à 2010 (-9,74 millions de dollars) et 2009 (-2,34 millions de dollars). Dans ses documents boursiers, Yelp a prévenu les investisseurs qu'il s'attendait à un ralentissement de sa croissance, en raison du nombre en diminution de marchés à conquérir et de la maturation générale de son activité.

Google dans le collimateur

Yelp a également prévenu qu'il était vulnérable à des modifications d'algorithme des grands moteurs de recherche comme Google, Yahoo! et Bing (Microsoft), qui peuvent nuire à son positionnement dans leur pages de résultats, et sont en mesure de lui faire directement concurrence. Yelp fait partie des entreprises jugeant anticoncurrentielles certaines pratiques de Google, qui est pourtant la source de plus de la moitié du trafic sur son site.

Le dépôt du dossier initial d'entrée en Bourse de Yelp, en novembre, avait coïncidé avec la première cotation d'un concurrent, Angie's List, un service payant pour les internautes visant également à fournir critiques et recommandations. Angie's List, qui comme Yelp est déficitaire, avait levé 114 millions de dollars, pour une valorisation à quelque 740 millions de dollars. Jeudi le titre a clôturé à 16,12 dollars sur le marché électronique Nasdaq, en hausse de 0,75% pour la journée, et de 24% par rapport au prix d'introduction.

Réagir