La Tribune

90% des Français séduits par l'e-commerce

Copyright Reuters
latribune.fr (source AFP)  |   -  286  mots
Désormais neuf Français sur dix réalisent des achats sur internet. Pourtant, la moitié d'entre eux déclare avoir déjà eu au moins un problème suite au paiement en ligne.

Les achats sur internet se généralisent en France, mais un client sur deux a rencontré au moins un problème suite à ses transactions, selon un sondage Ifop/Generix publié ce mercredi. Neuf personnes sondées sur dix (91%) ont effectué au moins un achat non alimentaire en ligne au cours des douze derniers mois, et 45% d'entre elles disent avoir recours au commerce en ligne au moins une fois par mois. La moyenne est de 12,8 achats sur un an. La crise économique semble avoir profité au commerce en ligne: 44% des acquéreurs disent qu'elle les a incités à acheter davantage sur internet.

La moitié (49%) des acheteurs dit toutefois avoir été confrontée à au moins un problème. Le plus fréquent est l'annulation des commandes en raison d'une rupture de stock (28%), suivie de la réception d'un produit ne correspondant pas à sa description (18%) ou endommagé voire cassé durant le transport (15%). La commande n'est jamais arrivée pour 13% des déçus, tandis que 7% ont reçu un produit qu'ils n'avaient jamais commandé. Au final, 27% ont procédé au moins à un échange, et 20% se sont fait rembourser.

Autre insatisfaction des sondés, le montant des frais de livraison: 55% les citent comme l'un des principaux freins aux achats sur internet, derrière l'impossibilité de toucher, voir ou essayer les produits (65%) mais devant la peur de l'arnaque ou de la contrefaçon (52%), la difficulté à échanger ou à se faire rembourser (33%), l'insuffisante sécurisation des paiements en ligne (30%) et l'absence de conseils d'un vendeur (28%).

Le sondage a été réalisé en ligne entre le 21 et le 23 février, auprès de 1.004 personnes de plus de 18 ans. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas.

Réagir

Commentaires

Graindesel  a écrit le 14/03/2012 à 13:49 :

Achat sur Internet,effet pervers par excellence sur l'emploi;
Ces sites doivent -être taxés à un niveau tel,qu'ils financerons Pôle Emploi.
Car perdre l'emploi,mais aussi faire vitrine de marchandises de toutes origines,sans aucune garantie de qualité,conformité respect des normes,détéroire notre balance commerciale.A suivre.

Pragmatque.  a répondu le 14/03/2012 à 14:02:

Non mais n imporrrrrrrttttteeeee quoi.... espece de.... Tu prend un site comme Amazone qui vend du neuf>>>>> Tu passe ta commande; il y a un service qui verifie ta commande et la validite de ton paiement, un service qui prepare ta commande, en allant nottement chercher le ou les articles de ta commande dans l entrepot, un mec qui emballe et verifie (controle avant depart) un gars qui va passer ta commande et d autre du quai au transporte (Poste, TNT, Chronopost, UPS)....Ca c est sans compter les gars qui vont livrer les stock dans l entrepot amazone et ceux qui vont ranger...... Donc s arreter a ce qui est visible est d une betise et un non sens economique..... Et c est la meme chose pour tout site de vente en ligne que cela soit Pixmania ou Grosbill...... Ce que tu n as pas en caisse de magasin (d autant que de plus en plus elle disparaissent) tu l as ailleurs.... Mais c est vrai c est toujours plus simple d etre raleur

graindesel  a répondu le 14/03/2012 à 15:51:

L'espece vous salut,mais en fait les gens qui travaillent dans ces BOX,sont des robots,sans contacts,dialogues,un système américain qui dépersonnalise à l'extrème,et rend la vie insupportable,car en prime,ILS sont payés des mégots.
Salut l'exploitateur.

Pragmatique  a répondu le 15/03/2012 à 9:08:

Totalement Faux, je suis passe par les services d amazone, mon frere travaille dans les services dit de messagerie dans les 2 cas mieux payés que la caissiere d auchan ou carrefour.......Et mieux que l ouvrier Renault ou šPeugeot.....
le seul point ou vous avez en partie raison c est sur l'absence de contact humain, mais sur tout le reste vous avez tort.
Apres faut voir aussi les prix prenons un article tout simple un jean de marque levi's en boutique dite classique vendu au minimum 70 euros, sur le net on le trouve a 50 sur des sites Francais, et si on va sur des site us on en trouve a 40 euros.... Alors je veux bien qu on me parle de charge mais la elle ont bon dos....
En plus vous allez vous meme dans mon sens, votre argument etait que la vente en ligne tuait l emploie, alors que non il est juste transfere......
Et rien a voir avec de l exploitage..... allez donc demander justement au caissieres et mecs qui mettent en rayon, non seulement elles sont mal payées mais en plus elles doivent subir l impolitesse voir pire des clients......A choisir je prefere faire la meme chose mais pour une boite qui vends en ligne j aurais pas a subir ca!

Photo73  a répondu le 15/03/2012 à 16:30:

Un certain nombre de boutiques vendent aussi, mais pas uniquement, par internet, pour compléter leurs débouchés. Acheter par internet ne veut pas dire en Chine direct. Si vous achetez de l'huile d'olive "spéciale" ou des fruits confits de Nice, vous n'allez pas vous déplacer pour aller à la boutique. Votre grande surface ne les fera pas (pas assez de débit, de bénéfices), au pire une "imitation" bon marché, un succédané, un ersatz qui sera moins cher à acquérir, mais moins bon.