Les Français et Facebook : méfiants... mais accros !

 |   |  430  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une majorité de Français déclare avoir une mauvaise image de Facebook, et pourtant, près de 14 millions d'entre eux s'y connectent tous les jours.

Plus d'un Français sur deux dit avoir une mauvaise image de Facebook. Mais la moitié des inscrits s'y connecte tous les jours, comme le montre un sondage BVA pour le Parisien parue ce vendredi. Le réseau social jouit en France d'une image ambivalente.

Un désamour

Ce sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif de la population française, met en lumière une certaine défiance des Français vis-à-vis du réseau social créé par Mark Zuckerberg. Le nom "Facebook" fait désormais partie du paysage en France : 93% des personnes interrogées le connaissent. ils n'étaient que 56% il y a deux ans. Et, dans l'ensemble, ils ont plutôt une mauvaise image de ce site. Même parmi les inscrits, 30% disent en avoir une mauvaise image. Et ce chiffre monte à 46% chez les utilisateurs actifs (ceux qui se connectent au moins une fois par mois). Les inscrits seraient d'ailleurs 44% à avoir envisagés de se désinscrire.

Au rang des récriminations: la crainte d'un manque de respect de la vie privée, redouté par 23% des inscrits, ou bien celle, liée à la première, de donner trop d'informations personnelles.

22% de la population Française se connecte à Facebook tous les jours

Dans les actes, une grande partie de Français se révèle en fait accro au réseau social. L'étude compterait désormais entre 26 et 29 millions d'inscrits français sur le site (âgés de plus de 15 ans) compte tenu des marges d'erreur. Parmi eux, 52% déclarent s'y connecter au moins une fois par jour. Cela représenterait entre 13 et 14,5 millions de personnes... soit l'équivalent de 22% de la population française totale!

Facebook a-t-il changé leur vie?

Pourtant, une proportion relativement faible d'utilisateurs estime que Facebook a changé leur vie (30%). Ils sont plus nombreux chez les plus jeunes (47%), et chez les 35-49 ans (32%) que pour la tranche d'âge 25-34 ans (27%). Ces utilisateurs enthousiastes constatent que le réseau social leur permet de renouer ou de consolider leurs relations avec leur amis ou leurs familles, mais aussi de développer des contacts professionnels et d'élargir leurs moyens d'information.

Effet de génération

Signe d'un effet de génération, les seniors, sans surprise, se disent  moins affectés par l'impact de Facebook. Et ce, en premier lieu parce que ces derniers y sont moins souvent inscrits (16% chez les 65 ans et plus). Ensuite, ils sont aussi ceux qui se méfient le plus du site: 74% des Français de cette tranche déclarent avoir une mauvaise image de Facebook.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2012 à 8:56 :
Facebook, c'est du temps volé à l'intelligence, à la curiosité, à l'échange vrai, au sport, aux musées, à la musique, au repos, au travail etc etc - Facebook c'est la glaire qui monte, qui monte.....
a écrit le 21/09/2012 à 20:26 :
C est aussi l outil preferé des kassos
a écrit le 21/09/2012 à 15:48 :
D'après ce que je lis, facebook est devenu un outil de propagande des extrémistes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :