La Tribune

Fleur Pellerin va présenter un grand plan numérique

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Sandrine Cassini, avec Delphine Cuny  |   -  715  mots
Selon nos informations, la ministre à l'Économie numérique Fleur Pellerin va présenter ce mercredi en Conseil des ministres la vision du gouvernement en matière de numérique. Au menu: la nouvelle mouture du Conseil national du numérique et surtout Paris Capitale Start-up, un projet inspiré de la Tech City de Londres.

Rompre avec le plan France Numérique 2012 de son prédécesseur Eric Besson, conçu «dans son coin, sans concertation» juge-t-on aujourd'hui à Bercy. Selon nos informations, Fleur Pellerin, la ministre déléguée à l'Economie numérique, doit présenter ce mercredi en Conseil des ministres, un plan présentant «la vision du gouvernement en matière du numérique, de grands objectifs communs». L'objectif est surtout de poser une méthode de travail, axée sur la concertation avec l'ensemble des ministères afin de traiter tous les sujets liés au numérique, comme le numérique à l'école par exemple. Une enceinte de coordination, qui aurait pour mission de «piloter cette stratégie globale du numérique et de proposer des arbitrages» pourrait même être sanctuarisée, explique un haut fonctionnaire bien informé du projet. En parallèle, la ministre devait présenter avec Arnaud Montebourg un plan télécoms. D'ultimes arbitrages étaient encore possibles ce mardi à Matignon.

Un nouveau CNN rattaché à Matignon
Parmi les éléments concrets, Fleur Pellerin va d'abord faire renaître le Conseil national du numérique de ses cendres. En phase de remaniement (le décret est actuellement examiné par les services juridiques de Bercy), il devrait être directement rattaché à Matignon. Par rapport à la mouture Sarkozy, qui comptaient uniquement des patrons de start-ups ou des représentants de grands groupes, le CNN sera doté d'un collège comptant une trentaine de membres, issus de trois horizons: entrepreneurs, société civile et chercheurs. Reste à arrêter le casting et à réussir un subtil mélange entre patrons de droite et chercheurs de gauche, en évitant que les uns et les autres ne se crêpent le chignon. Des noms circulent déjà pour en faire partie: Giuseppe de Martino (secrétaire général de Dailymotion) et Gilles Babinet (Musiwave, Captain Dash), ces deux derniers faisaient déjà partie de l'ancien CNN, Daniel Kaplan (Fondation Internet Nouvelle Génération), ou encore Stéphane Distinguin (FaberNovel). Selon nos informations, la présidence a été proposée à Henri Verdier mais ce dernier, à la recherche d'un poste rémunéré (il préside déjà Cap Digital à titre bénévole) l'a refusé. Ce qui ne l'empêchera de faire éventuellement partie de la composition finale si on lui fait la proposition et qu'il l'accepte -(il n'a pas caché son désaccord avec le gouvernement lors de l'affaire des Pigeons). Le nouveau CNN sera rapproché du Comité Stratégique de Filière (CSF) Stic et de l'observatoire du numérique, sans qu'il y aient des liens de subordination entre les trois entités, l'objectif étant que les moyens soient mis en commun. Deux certitudes, il y aura autant d'hommes que de femmes et le CNN perdra complètement son indépendance vis-à-vis du pouvoir pour être au service du gouvernement.

Paris Capitale Start-up
Mais Fleur Pellerin devrait présenter devant le Conseil des ministres son grand projet: «Paris Capitale Start-up», inspiré de la Tech City de Londres. Le principe: faire de Paris une ville attractive sur la scène internationale, en consacrant un immeuble ou un quartier (rien n'est encore arrêté à ce stade) aux start-ups. Comme dans la Silicon Valley, il s'agit de créer un écosystème favorisant l'émergence des jeunes pousses en les rapprochant des investisseurs, des entreprises, de la recherche (l'Inria cherche par exemple un lieu où s'installer) et éventuellement des écoles. Des réunions ont déjà eu lieu à la Mairie de Paris et au Conseil régional d'Ile de France. «J'en ai parlé avec Fleur Pellerin. Parmi les idées qui circulent, il y a celle d'installer ce lieu à cheval entre Paris et la banlieue», confirme à La Tribune Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge de l'innovation et des universités. Ainsi, l'extrême sud-est de Paris vers Ivry a été évoqué. Reste à trouver les financements, qui passeront forcément par des fonds privés et le ou les bâtiments à rénover ou à construire. La Mairie de Paris qui a déjà un système de fonds pour les start-ups et un programme pour les incubateurs n'exclut donc pas d'y participer. Ce projet s'il arrive à voir le jour devrait occuper au moins tout le quinquennat.

 

Réagir

Commentaires

Luc  a écrit le 10/10/2012 à 18:38 :

Enfin une initiative qui pourrait être intéressante pour les startups françaises.

Bleu-i  a écrit le 10/10/2012 à 17:33 :

Initiative très interessante. Pour quelle aboutisse vraiement à une dynamique de croissance de startup dans le numérique, encore fautdrait il que les très petites entreprises soient réellement soutenues et non uniquement prises en compte que comme sous-partenaire controlés par des grands? Dans le cadre du "grand emprunt" pour ce qui est de notre secteur par exemple, la création OCR innovante, au final les grands comptes absorbent plus de 70 % des sommes alllouées pour gérer des projet et les vrais chercheurs du CNRS ou de TPE ne resoivent quasi rien. En ce qui nous concerne par exemple, nous sommes royalement ignorés de ces institutions françaises alors que la DFG allemande noussoutien en nous passant des commandes: au final, on va devenir allemand. CQFD

Kristof  a écrit le 10/10/2012 à 17:04 :

La grande question est de savoir qui seront les membres de la société civile : d'illustres inconnus ou bien des représentants d'associations citoyennes du numérique (qu'il s'agisse d'associations d'utilisateurs ou professionnelles) ?
Les associations sont beaucoup trop dévalorisées dans notre pays alors qu'elles représentent en démocratie le maillon essentiel entre la société civile et le pouvoir.
Aussi, il serait logique que des associations telles que l'APRIL et le MUNCI notamment (qui sont les deux plus grandes communautés du numérique en France) soient représentées, que ca soit dans le CNN ou dans le CSF STIC, mais c'est hélas très peu probable si bien qu'au final nous n'aurons probablement que des représentants patronaux et d'autres... qui ne représentent qu'eux mêmes !
Pour ceux qui l'ignorent, le président de la Commission Emploi de l'Observatoire du Numérique n'est autre que... Guy Mamou Mani, pdt du Syntec Numérique et co-président de la SSII Groupe Open (particulièrement décriée, voir : http://munci.org/+-Groupe-Open-+), en d'autres termes ce n'est sans doute pas le meilleur représentant pour ces sujets-là !!!

liberal  a écrit le 10/10/2012 à 14:56 :

Et une Agence de plus! 1314!
Qui se décidera à regrouper les doublons et à supprimer celles qui n'ont plus lieu d'être. Voyez leur efficacité! Agence du médicament, gestion du sang, Agences alimentaires, etc.

Stockoption  a écrit le 10/10/2012 à 13:10 :

C'est avec des lois, des plans, des commissions, des comités, des observatoires que l'on fera émerger les Google, Facebook, Twitter, Apple, Cisco... de demain ! Pour l'instant restons-en à "l'énergie numérique" (le cloud à la française) et aux tuyaux...

Marius  a écrit le 10/10/2012 à 11:58 :

Les salariés seront-ils ENFIN représentés dans le collège "société civile" au même titre que les entrepreneurs ???
Il serait INACCEPTABLE que cela ne soit pas le cas !!!
Quand on voit les élucubrations régulières du patronat (et notamment de l'ancien CNN) sur les sujets qui concernent l'emploi et la formation dans le numérique, il y a vraiment de quoi s'inquiéter et déplorer l'absence de dialogue social dans le numérique...

Toto  a écrit le 10/10/2012 à 11:39 :

Ecoutez le Billautshow qui interroge Jean Paul Smet de Nexedi sur sa mise en oeuvre pour le moins décalée d'un Cloud à la Française, alos que le gouvernement vient d' investir 75 millions de Euros pour créer "son" Cloud de toute pièce. Il donne ainsi de l'argent aux grandes entreprises bien connues (faut aider les copains) et crée ainsi une concurrence déloyale avec les PME innovantes qui existent déjà et son certainement bien plus efficaces que ces structures qui vont mettre des années avant de comprendre ce qui se passe et s'apercevoir ensuite qu'ils ont raté le train, et auront boufé l'argent des contribuables, crée certres quelques emplois, mais pas de richesses récurentes.... Avant son nouveau plan numérique, Mme Pellerin pourrait peut être lancer un plan de réflexion sur l'efficacité de l'argent public...

STONE1  a écrit le 10/10/2012 à 11:27 :

Une Fleur qui veut favoriser l'émergence de nouvelles pousses! Admirable ce gouvernement d'éléphants jardiniers ! Laissons notre espoir au pouvoir de Fleur: jasmin, lilas pour changer le monde... Brassens ne t'as pas connu , Fleur , sinon il n'aurait jamais osé chanter: une jolie Fleur dans une peau de vache mais je m'égare,c'est par où la sortie ???

Bubu  a répondu le 10/10/2012 à 11:41:

«Paris Capitale Start-up» sera installé porte des Lilas...

Zone franche en Belgique ?  a écrit le 10/10/2012 à 10:45 :

Elle n'a qu'à proposer la création de Paris Capitale Start-up à cheval entre Paris et la Belgique. Après tout c'est bien la banlieue de Paris ! Pour la première fois, un de ces plan à la française pourrait risquer de marcher.
Merci Fleur

GFPGFP  a écrit le 10/10/2012 à 10:03 :

Assez de "structures; MAIS DE LA FIBRE POUR TOUS

tophe  a écrit le 10/10/2012 à 9:58 :

Il n'y avait pas déjà un truc comme ça prévu sur Saclay/Orsay ? Ah, oauip, c'est tellement mieux de repartir de 0, il faut justifier les dépenses de nouvelles "commissions parlementaire", de nouvelles "études", avec les petits copains au chaud... et puis pourquoi l'idf ? après tout, c'est vrai que Paris n'est pas engorgée du tout....

coco  a répondu le 10/10/2012 à 10:32:

Et puis rien de tel qu'un grand plan "universel" pour faire oublier le fiasco des pigeons... au moins, ils pourront pas dire qu'ils ont rien fait, même si on connaît déjà le résultat final (malheureusement pas encore le coût).

Chris  a répondu le 10/10/2012 à 10:40:

Le plateau de Saclay: la Silicon Valley française...pour l'instant des bâtiments/campus isolés dans les champs et non reliés entre eux par des transports en commun. Rien à voir avec San Jose, Mountain View, Palo Alto...

Cassis  a écrit le 10/10/2012 à 9:54 :

Propositions intéressantes et constructives. Ceci dit, "Paris Capitale Start-ups", c'est bien mais qu'en est-il des autres régions ? Pour un gouvernement qui veut développer la décentralisation, c'est un message contradictoire qui est annoncé. Tout va encore tourner autour de Paris. Dommage, vraiment dommage !

Cassis  a écrit le 10/10/2012 à 9:49 :

Propositions très intéressantes ! Cette ministre, inconnue il y a encore peu de temps s'avère être efficace, stratégique et constructive. Fleur Pellerin ne fait pas de buzz, ne s'étale pas dans la presse, ne fait pas de spectacle médiatique mais elle agit et ce, de façon pragmatique et pertinente. La majorité des ministres devraient s'inspirer de cette démarche !

Daffyduck  a répondu le 10/10/2012 à 10:11:

Certes, c'est une femme intelligente, mais qui n'a rien compris à l'économie. Ce qu'elle souhaite, c'est créer un " grand ministère du numérique" centralisé et administré qui aura toujours un train de retard dans un secteur qui se nourrit de réactivité.

coco  a écrit le 10/10/2012 à 9:41 :

Est-ce que quelqu'un peut me citer une seule réussite majeure de l'internet Français qui soit due à l'une des innombrables structures nationales (OSEO, etc...), régionales (pôles compétitivité, etc.) et/ou départementales dédiées à l'innovation ? Merci.

Daffyduck  a répondu le 10/10/2012 à 10:00:

Le minitel ?

kiki  a répondu le 10/10/2012 à 10:06:

le TGV ?

Fanfan  a répondu le 10/10/2012 à 10:27:

Le port salut ?

Bubu  a répondu le 10/10/2012 à 10:32:

La déclaration d'impôts sur @ !

coco  a répondu le 10/10/2012 à 10:32:

Merci, c'est bien ce que je pensais !

grouik  a répondu le 10/10/2012 à 12:34:

hadopi?

synapse  a répondu le 10/10/2012 à 16:40:

Fleur nous réinvente le plan calcul des années 60 , BULL ou est tu au fait avec tous les impots qu'il a fallu payer pour boucher tes déficits pendant 30 ans ? ou encore France Telecom et ton Minitel qui se gaussait de l'arrivée d'internet dans les années 80 ou avec son téléphone bibop qu allait damer le point au GSM....on se marre tous ensemble ! ils n'ont pas lu les livres d'histoires tous nos brillants énarques ?

Matt  a répondu le 11/10/2012 à 9:52:

Iadvize? Lengow?

FATCAT  a écrit le 10/10/2012 à 9:25 :

Tout à été évoqué ou presque notamment la riche idée de situer l'action à Paris car s'il y a bien une chose qui vaut d'être centralisée à grand frais c'est le numérique, je note qu'au passage on crée une comission enfin un conseil histoire d'occuper quelques copains, à quand la création d'une agence d'état afin de transformer ces CCD de luxe en CDI.

FLAMBY  a écrit le 10/10/2012 à 9:19 :

Y A UN TRUC qui m'étonne à chaque photo de Fleur Pellerin , c est ce côté "je pose pour la photo " bizarre pour quelqu'un qui cherche à nous prouver son intelligence !

Mollasson  a répondu le 10/10/2012 à 9:31:

Parce qu'elle en est sincèrement persuadée.

bebert  a répondu le 10/10/2012 à 18:29:

Quand on n'a que l'apparence, il faut la soigner.

Gandalf  a écrit le 10/10/2012 à 9:16 :

Conseil national du numérique (CNN), Comité Stratégique de Filière (CSF), observatoire du numérique, ARCEP, CSA,...: voilà les emplois créés par le numérique et les NTIC (que c'est ringard comme appellation) ! Et quid des pôles de recherche déjà existants de Rennes, Lannion, Sophia Antipolis?

Perso  a écrit le 10/10/2012 à 9:10 :

je pense que c'est une bonne chose même si j'aurais préféré que cela se fasse dans les 10 plus grosses métropoles françaises. On est en train de dire, "tu veux monter une start up"? pas de problème vient à Paris on va t'aider. Par contre, tu sais, avec une startup on ne gagne pas de l'argent tout de suite mais ce n'est pas grave vu que tu seras obligé de vivre dans la ville la plus chère de France..." c'est pas hyper stratégique tout ça

flamby  a répondu le 10/10/2012 à 9:26:

Bien vu

Damien  a répondu le 10/10/2012 à 13:16:

+1

José  a répondu le 10/10/2012 à 17:40:

+1

Planisme  a écrit le 10/10/2012 à 8:16 :

Fleur nous refait le coup du plan, avec des gros sabots en plus ! Elle n'a pas encore admis que ça ne marche pas, jamais, même pas par hasard. La bande du gouvernement est composée de minables et Fleur ne fait pas exception, elle qui ose ajouter la mauvaise foi à l'insulte envers les entrepreneurs.

kriss@hotmail.com  a répondu le 10/10/2012 à 8:38:

test

@kris  a répondu le 10/10/2012 à 12:35:

je ne suis pas d'accord

Minotaur  a écrit le 10/10/2012 à 7:17 :

Toujours énorme de voir l'énergie déployée à dénigrer dans la plupart des postsqui font souvent référence à un certain esprit français qui expliquerait pourquoi nous sommes si mauvais...et notamment les politiques.

Ne serait-ce pas plutôt cela l'esprit français?

Altitude  a répondu le 10/10/2012 à 8:42:

Il faut quand même avouer que l'équipe gouvernementale actuelle est particulièrement crasse et la comparaison avec la précédente, qui ne volait déjà pas bien haut, n'est pas flatteuse. C'est le résultat du clientélisme politicien financé par la dette.

samarinda  a répondu le 10/10/2012 à 8:43:

non les français ne sont pas mauvais nous avons en France de grandes entreprises parfaitement managers, nous avons des PME au top, nous avons des salariés dont la productivité est excellente, nous avons d'excellent chercheurs la preuve encore un prix Nobel en physique , mais oui il y aun mais nous avons les plus mauvaises t^tes des Institutions tout d'abord les politiques car si la qualitré était dans les rangs de ces personanges nous serions là aussi de l'ecellence sur les résultats en terme d'éconoime et non en terme dé déficit chronique que gonfle avec constance les troupes de cette armée de Pieds Nickelés puis nous avons un patronat syndical au niveau d'un pays du deuxième siècle avec son compéres syndical dont i faut reconnaître à leur tête de grande compétence en terme de concurrence et de travail d'un côté un ancien cheminot un beau métier mais pas dans la compétivité et bras "armé" du pouvoir de droite comme de gauche, puis unn ancien de la Sécu une service qui est indispensable aux citoyens mais aussi pas une grande idée de la vie économqiue d'une entreprise dans son ensemble et enfin le troisième un ancien d'association là nous maîtrisons la loi de 1901 peu enclin à venir se frotter à la compétivité puisdque dans son ensemble les assos dépendent du pouvoir. Non ce n'est pas l'esprit françias mais de mauvaises Institutions de ce beau pays qui sur le fond sont egoïstes de leur prérogative ou de leur pouvoir au dépend de la population.

Marc-o  a répondu le 10/10/2012 à 9:13:

Par contre question ponctuation, on est nul.

SAMARINDA  a répondu le 10/10/2012 à 9:28:

@MARCO, bonjour j'ai une sale habitude sur le net jamais me relire, un défaut souvent reproché mais difficile de se refaire. Bonne journée

dédé  a écrit le 10/10/2012 à 6:56 :

l'inéffable fleur pellerin a une idée de génie:la concertation entre tous les ministères pour conduire une "réflection".la france vient de prendre une tete d'avance dans la concurrence mondiale.ps:pourquoi ne pas associer les collectivités territoriales a la réflection?

Pigeons  a répondu le 10/10/2012 à 9:13:

Vous avez raison tous les copains ne sont pas encore casés . Tous le budget va y passer ils tout croqué entre eux.

Picsou  a écrit le 10/10/2012 à 4:10 :

Si vous voulez que la France en general et Paris en particulier devienne attractive baissez les impots et charges sociales, ameliorez la securite et baissez le prix de l immobilier.
Rien que cela attirera beaucoup de cerveaux parce que malgre les incapables qui la gouvernent et les raleurs qui y vivent, la France reste un pays hors du commun.

lyon69  a écrit le 10/10/2012 à 0:49 :

N'habitant pas à Paris, .. je pourrais déduire le coût de mes impôts ???

soviet  a écrit le 10/10/2012 à 0:48 :

C'est le retour du Gosplan !!!

toccata  a écrit le 09/10/2012 à 22:57 :

Si on veut créer un écosystème favorisant les jeunes pousses, il faut des investisseurs aussi sûrement qu'une plante a besoin d'eau. Mais les socialistes font tout à l'envers et vont dépenser l'argent public pour tenter d'imiter le capitalisme anglo-saxon. Plus près de toi, la Corée du Nord...

OM  a écrit le 09/10/2012 à 22:31 :

Avec Issy (Microsoft et acteurs TV), Paris-Nord (Gros pôle universitaire Porte de la Chapelle, même si Paris Tech est pas loin), Montreuil (jeu vidéo), Paris ouest (investisseurs)... il ne manquait qu'Ivry pour finaliser la silicon periph :) en même temps un écosystème éclaté c'est très jacobinisme 2.0 ;) Heureusement des sur-couches organisationnelles vont lier cet écosystème.

On est encore loin de la vision plateforme avec cette séparation (pardon, parallélisme) avec les tel-co...

ypierre  a écrit le 09/10/2012 à 22:28 :

Plutôt que l'attentisme l'action est de rigueur. On ne peut pas blâmer l'initiative bien au contraire. On peut cependant regretter que le projet ne soit pas décentraliser pour créer des pôles de compétitivité nouveau et ailleurs que dans la capitale, à l'heure du déploiement des moyens de transports toujours plus rapides et fluides. La présentation de ce projet lui donne une dimension personnelle qui peut étonner surtout quand on parle de numérique. Sa signature... Numérique en somme de son passage

C'est mieux  a écrit le 09/10/2012 à 22:28 :

c'est mieux que les vieilles croûtes UMP qui ne comprennent rien à rien. Il y'en a que deux ou trois qui comprennent la "chose" à l'UMP et encore.

Ici Paris  a écrit le 09/10/2012 à 22:03 :

Paris Capital Start-up. Yes ! un plan qui va m'aider.
Ah ben non en fait
je suis à Bordeaux.

Kiki  a écrit le 09/10/2012 à 22:02 :

C'est dingue qu'on lise toujours les mêmes noms. Moi qui croyais que le Changement c'est maintenant. En tout cas c'est pas pour demain (enfin, jusqu'à la prochaine démission collective). Et à propos, on ne parle plus de Jean Baptiste Soufron ? Il devient quoi ?

mouaif  a répondu le 10/10/2012 à 10:42:

C'est le secrétaire général du CNN

Cacestparis  a écrit le 09/10/2012 à 21:48 :

Euh Paris, stop. Encore une énarque bien comme il faut qui centralise bien comme il faut. Et bien sur ce n'est pas vexant du tout pour les provinciaux. Comme s'il n'y avait des cerveaux qu'à Paris... Elle devrait en parler avec Monsieur... (Minsitre de la décentralisation...) MDR. Quand les politiques comprendront-ils que c'est en irriguant la province qu'ils rendront le pays attractif? Et tant pis si les visites ministérielles n'en sont que plus longues... Elle a des vues sur la mairie de Paris, la mère Pellerin?

hnoir  a répondu le 10/10/2012 à 9:55:

c'est plus facile d'organiser des réunions d'autosatisfactions à paris.déjà que le machin ne sert à rien et que ça va couter un fric pas possible en petits fours, alors on va pas en plus inviter des ploucs de province nous manger la laine sur le dos.

Petula Clarck  a écrit le 09/10/2012 à 21:46 :

J'attends avec hate la composition. Et voir la place que le numérique accordera aux industries culturelles. A moins que Fleur Pellerin estime que ce secteur n'a pas le droit de cité ?

Matignon Mignon  a écrit le 09/10/2012 à 21:42 :

Faire passer le CNN à 30 personnes ? A croire que tout le monde ne s'est pas casé dans les cabinets ministériels !

sirius  a écrit le 09/10/2012 à 21:16 :

Bon, nous voilà rassuré...Au fait, c'est qui Fleur Pellerin ?

Je sais pas  a répondu le 09/10/2012 à 22:02:

Mais elle est drôlement pixelisée pour une ministre du numérique !

DRRW  a écrit le 09/10/2012 à 20:58 :

Sounds good

Willy  a écrit le 09/10/2012 à 20:30 :

Le CNN va devenir le lieu de chute de tous les refoulés de l'industrie high tech en France. Il ne manque que Tata Yoyo dans la liste ci dessus.
Bonne chance.

Mais pourquoi que Paris ???  a écrit le 09/10/2012 à 20:28 :

Pourquoi ne pas créer des pôles defiscalisés pour les grands groupes qui travaillent dans le web ? Des écoles du numérique accolées ? Et où en est le projet de l'internet très haut débit ? Quid du web pour certains coins reculés ? En passant, "e-administration" et la dématérialisation, c'est pour quand ? Cette fille m?apparaît intelligente, en tout cas ... Stay tuned !

Oui, pourquoi ?  a répondu le 09/10/2012 à 20:57:

"Cette fille m'apparaît intelligente" : c'est l'effet que font généralement les démagogues.

je l'ai vu sur canal  a répondu le 09/10/2012 à 21:15:

outre la pre-consultation numérique des socialistes, prise en compte (en apparence) des dossiers "quadrature du net", (précision : je ne suis pas socialiste) et je sais pas, elle m'a apparu assez simple, sans melon. Puis assez geeky pour faire un truc. Ce qui change par rapport aux vieilles croûtes UMP qui ont voté Hadopi en sachant pas ce qu'etait le P2P ... Puis c'est pas une "déclaration d'amour" non plus.

Morgan  a écrit le 09/10/2012 à 20:22 :

Vive la decentralisation

aperipub.fr  a répondu le 09/10/2012 à 21:47:

C'est vrai que Paris est un lieu judicieux : bâtiment à prix démentiels, loyers prohibitifs, voies de circulation engorgées : beaucoup de freins au développement (nous parler d'un bâtiment abritant les pépinières, non mais lol)
Pour la version Londres je ne sais pas, mais la Silicon Valley s'étend dans une zone peri-urbaine, avec de la flexibilité. Vouloir encore et toujours faire du Parisianisme montre le court termisme du projet.
Tant de dynamisme sur le territoire et penser encore que Paris est le centre du monde, c'est bien Franchouille. Dommage...
Mais Fleur Pelerin parait être un bon profil au milieu de tout ces ignares des NTIC... bonne chance tout de même. On garde l'espoir