Pourquoi Yahoo fait un ménage de printemps dans ses services

 |   |  372  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Cinq services et d'anciennes versions de la messagerie Yahoo passent à la trappe. Le site se déleste ainsi de services jugés inutiles pour se recentrer sur de nouvelles offres.

Yahoo donne un coup de balai dans ses services. Le groupe américain a annoncé le 19 avril qu'il comptait mettre fin à l'activité de plusieurs services à partir du 30 avril. Il s'agit du calendrier en ligne Upcoming, qui avait été racheté en 2005, du service de "bons plans" Deal, des alertes par SMS, de la section pour enfants "Yahoo Kids" (anciennement Yahooligans)et des applications mail et messenger pour certains téléphone (mais pas ceux fonctionnant avec Android ni iOS). D'anciennes version de sa messagerie seront également supprimés à partir du 3 juin. A chaque fois un système de conservation des données est proposé.

Un succès jugé trop faible

Ces décisions sont justifiées par Jay Rossiter, vice-président en charge des plateformes chez Yahoo!, cité dans un communiqué.  Ce dernier explique que le groupe a "étudiés tout [ses] produits de très près pour être certain qu?ils sont toujours centraux" dans les habitudes quotidiennes de ses clients. Visiblement, pour les services qui passent à la trappe, Yahoo a jugé que ce n'était plus le cas.

Une habitude chez les géants du web

Ce type de suppression de services est par ailleurs relativement fréquent chez les géants du web. C'était récemment le cas chez Google qui a annoncé l'abandon de Reader, au grand dam d'un certain nombre d'internautes.

Nouvelle direction, nouvelle stratégie

Toutefois, plus largement, ces choix de Yahoo! s'inscrivent dans une nouvelle stratégie engagée depuis l'arrivée de Marissa Mayer à la tête du groupe. A côté des changements dans l'équipe de direction, Yahoo a récemment annoncé des acquisitions. Parmi elles: Summly, start-up fondée par un prodige de 17 ans qui développe un service de résumé automatique d'articles. L'entreprise a également indiqué en mars qu'elle comptait acheter Jybe, spécialiste des recommandations dans la restauration et les loisirs. En outre, selon le Wall Street Journal, la multinationale américaine aurait des vues sur le site français Dailymotion

Pour l'instant, les choix de la direction se sont révélés payants. En témoigne la hausse des bénéfices nets de Yahoo! au premier trimestre, qui n'a toutefois pas convaincu les investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2013 à 0:30 :
Marissa Mayer fait le ménage. Je suis surpris par la partie sur Dailymotion. Il me semble que ce service appartient à Orange, pas certain qu'il souhaite s'en séparer ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :