La Tribune

Skype : dix ans de succès pour l'ancienne petite start-up européenne

Skype appartient désormais à Microsoft.
Skype appartient désormais à Microsoft. (Crédits : Reuters)
latribune.fr  |   -  688  mots
Skype, la société inventrice de la téléphonie en ligne va fêter ses dix ans la semaine prochaine. En captant plus d'un tiers des conversations internationales et en faisant transiter 2 milliards de minutes de conversations chaque jour, elle ne cesse d'enchaîner les succès.

Nous sommes en août 2003, peu après l'explosion de la bulle internet qui avait secoué la planète finance. Trois développeurs estoniens et les fondateurs suédois et danois Niklas Zennström et Janus Friis, lancent Skype. A l'époque, l'application n'était qu'une simple version beta testée auprès du grand public, au milieu d'un océan d'autres. Pourtant, grâce à l'expérience Kazaa, l'application de partage de fichiers en ligne, les trois développeurs estoniens bénéficient d'un atout de taille. Ils maîtrisent en effet l'architecture peer-to-peer, c'est à dire de pair à pair. Rapidement, Skype se taille la part du lion sur le marché de la téléphonie par internet en permettant des appels malgré un faible débit de connexion.

skypeblog

Source : Skype blog

L'échec eBay

L'invention fait des remous. Si bien qu'eBay lorgne sur la start-up. Finalement, le géant américain de la vente aux enchères achète Skype Technologies SA pour 2,5 milliards de dollars en 2006. L'application de "voice over internet protocol" (VoIP) doit compléter son offre de ventes aux enchères en permettant aux utilisateurs de tenir des conversations en temps réel. Ne répondant pas aux attentes des utilisateurs d'eBay, la stratégie se révèle être un échec. Et la firme californienne finit par revendre 65% des parts de Skype à un consortium américain pour 1,9 milliards de dollars.

Le succès se poursuit quand même

Mais cet épisode n'empêche pas l'ancienne start-up de poursuivre son développement. Sa cible principale : les start-up, justement. Les petites sociétés en développement sont séduites par la gratuité des communications par rapport à la téléphonie traditionnelle payante.

Skype est aussi largement utilisé pour les appels longue distance. Alors qu'elle ne drainait qu'environ 3% des appels internationaux en 2005, elle en capte désormais plus d'un tiers. De quoi poser quelques questions aux autorités de régulation, En France, l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a par exemple annoncé en mars 2013 avoir transmis à la justice le refus de Skype de se déclarer en tant qu'opérateur de communications électroniques.

L'aventure Microsoft et la fin de Windows Live Messenger

Comme de nombreuses start-ups du web 2.0 qui ont le vent en poupe, Skype présente sa documentation pour son introduction en Bourse à la fin de l'année 2010. Mais cette introduction en Bourse n'a finalement pas lieu, car elle est court-circuitée par Microsoft qui rachète Skype Communications SARL, le nouveau nom de la société qui détient les technologies Skype pour la somme de 8,5 milliards de dollars.

Ce rachat ne se fait pas sans arrière-pensée. A ce moment là, n'ayant pas su s'adapter et souffrant d'un déficit d'image, son outil de conversation en ligne, Windows Live Messenger, est en train de s'essouffler. Le géant américain prévoit de le fermer et de le remplacer par Skype.

Les prochains défis : confidentialité des données personnelles et téléphonie mobile

Le prochain défi : remporter la bataille de la téléphonie mobile. Car avec le développement de la 3G, puis de la 4G, les applications de conversation et de vidéo conférence passant par internet prennent tout leur sens. Mais il faudra compter sur l'arrivée des offres de téléphonie gratuite en local et à l'international par les fournisseurs d'accès internet et la baisse du coup des appels sur mobile.

A moins que les récents scandales liés aux révélations dans l'affaire Prism ne viennent ternir son image auprès de ses millions d'utilisateurs. La Fédération internationale des droits de l'Homme et la Ligue des droits de l'Homme ont en effet annoncé qu'elles allaient déposer une plainte contre X pour vérifier l'utilisation qui est faite par les grands acteurs de l'internet, dont Skype, des données personnelles des utilisateurs en juillet dernier.

En attendant, l'application par laquelle transitent chaque jour 2 milliards de minutes d'appels pourra souffler ses dix bougies le 29 août prochain avec le sentiment du devoir accompli.

Réagir

Commentaires

CRC32  a écrit le 23/08/2013 à 17:02 :

Skype est un composant de PRISM car il est impossible de SUPPRIMER son compte et les données associées. Si vous avez eu la malchance de vous y êtes inscrit même avant le rachat par Microsoft, l'entreprise résidente d'un paradis fiscal (le Luxembourg) fait de la rétention de données et vous proposera au mieux une désactivation de votre identifiant tout en marchandant vos données au plus offrant. De plus, si vous avez un compte Live Messenger (ex-MSN) vos données sont automatiquement transférées sur Skype, en d'autres termes vous êtes fichés A VIE. Néanmoins il existe des solutions plus ou moins efficaces à ce vol de données, remplacer vos données personnelles par de fausses informations ou bien se rapprocher d'une association de consommateur pour attaquer l'entreprise par voie judiciaire à défaut de "class action" dont le gouvernement socialiste semble avoir enterré de son programme.

Paranoiac  a répondu le 23/08/2013 à 23:11:

Pour utiliser skype, il suffit d'une adresse IP temporaire et d'une adresse e-mail permanente. Cela fait-il beaucoup de données personnelles?

CRC32  a répondu le 25/08/2013 à 2:31:

@Paranoiac

Hélas pour payer vos communications vers des téléphones fixes ou mobiles cela ne suffit pas! D'ailleurs le formulaire d'inscription nécessite pas seulement votre adresse email mais aussi votre prénom, nom, pays et langue. Visiblement nous ne devons pas avoir la même définition du mot PERSONNEL.

Cherdak  a écrit le 23/08/2013 à 13:51 :

Skype n'est pas l'inventeur de la téléphonie sur IP, mais Danny Cohen en 1973; StrataCom est l'une des premières compagnies à proposer une interface via les réseaux de téléphonie fixe ou ATM (ancêtre des boxs internet) en 1986; VocalTec vend le premier logiciel de communication sur IP en 1995; Digium crée Asterisk en 1999 avec la possibilité de relier cela vers les réseaux de téléphonie fixe. La France n'est pas en reste, il y avait, entre autres, Aplio à une époque (équivalent de stratacom) qui s'est fait dépecer par une boite US pour les brevets, Wengo existe toujours (un équivalent de skype) qui n'a jamais eu les financements qu'a eu Skype; puis Free avec la généralisation des box triple play pour particuliers et puis pourquoi pas Discretio aujourd'hui (équivalent de Silent Circle et autre Redphone) dans le domaine de la VoIP sécurisée. Mais les moyens de français sont en moyenne 10 à 100 fois inférieur, il est donc impossible de s'imposer à l'international, comme l'a fait Skype : même la plus importante succes story - Free - ne s'est pas exporter commercialement hors de France (le modèle technique et économique a été repris, mais Free est resté en France).

voip  a répondu le 23/08/2013 à 23:06:

skype ne fait pas de voip (voix sur ip) comme un opérateur téléphonique avec les protocoles de communication SIP, et... C'est de la simple communication programme à programme, PC à PC (peer to peer) utilisant l'Internet. La bande passante nécessaire à la voix est tellement petite par rapport aux capacités de l'Internet, que cela se passe à peu près bien. Il n'y a aucune garantie de qualité et c'est gratuit.

Fabien  a écrit le 23/08/2013 à 13:00 :

petite incoherence : en début d'article on parle de 2 milliards de minutes par moi, et le temps que je finisse de lire on en est à 2 milliards par jour.

Alsace67000  a écrit le 23/08/2013 à 11:50 :

N'oublions pas que SKYPE bénéficie des largesses du Luxembourg pour ne payer que peux de taxes , ce qui permet à son business d'être profitable.

antoine  a écrit le 23/08/2013 à 11:40 :

C'est juste un coucou au sens de profiter de ressources non propres. Quand on voit la manière extrêmement sophistiquée avec laquelle la bande passante des réseaux des autres (car skype n'a pas le moins du monde financé une quelconque brique) est annexée pour l'usage, c'est quand même de l'escroquerie. Qu'à l'ère du "tout gratuit" cette application fort efficace soit grandement utilisée, fort bien. Mais merci quand même à Verizon, Colt, Orange... et tous les réseaux d'entreprises.

Jeannot Lapin  a écrit le 23/08/2013 à 11:22 :

Quel est le modèle économique de Skype? Comment se rétribue-t-elle?

Cherdak  a répondu le 23/08/2013 à 14:00:

Skype a un modèle particuliers de type freenium : l'utilisation de base est gratuite, mais dés qu'il s'agit de faire un pont avec les téléphones fixes, il faut payer. Cela cible en particuliers les entreprises qui font ainsi de nombreuses économies (si on tient pas compte des conséquences de l'espionnage industriel et des écoutes de la NSA, bien sûr : skype est selon les directives de l'ANSSI, à proscrire ). Cela avantage certains particuliers, avec notamment les gains sur l'itinérance : ils prennent parfois un forfait de communication. Skype vends aussi du matériel compatible, ce qui génère aussi des bénéfice.
La puissance de feux de Skype (ebay puis microsoft) a été tellement forte qu'elle a occulté, pour une grande majorité de particuliers, les autres initiatives similaires, et notamment celles de Digium sur le standard SIP - qui par ailleurs fonctionne avec les entreprises. mais tout le monde ne bénéficie pas de plusieurs milliards d?investissements, comme Skype, même aux US, a fortiori encore moins en France.

MOUGEON  a écrit le 23/08/2013 à 10:43 :

SKYPE est un vrai pied de nez aux opérateurs téléphoniques et a facilité le développement des relations avec l'étranger. Nous l'utilisons quotidiennement de manière professionnelle.Un super outil pour ceux qui voyagent souvent à l'étranger. Pour la confidentialité , le niveau est simplement identique aux autres systèmes, et c'est pas la peine d'en faire un fromage.

la fourmi  a écrit le 23/08/2013 à 10:26 :

benis soit Skype! pour tous ceux qui ont des enfants a l'etranger.