La Tribune

15 % d'Américains ne voient aucun intérêt à aller sur internet et envoyer des emails

15% des Américains ne se connectent jamais à internet, soit qu'il n'en aient pas envie, soit qu'ils trouvent cela trop compliqué. Près de la moitié de ces "déconnectés" sont des personnes âgées. (Photo : Reuters)
15% des Américains ne se connectent jamais à internet, soit qu'il n'en aient pas envie, soit qu'ils trouvent cela trop compliqué. Près de la moitié de ces "déconnectés" sont des personnes âgées. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
latribune.fr  |   -  375  mots
Aux États-Unis, 15% des adultes n'utilisent jamais internet. Un score étonnant pour le pays de la Silicon Valley. Ce sont surtout les personnes âgées qui sont concernées par la fracture numérique. Et toutes n'ont pas particulièrement envie d'un accès à la toile.

Les États-Unis, paradis des nouvelles technologies avec sa Silicon Valley et ses géants de l'internet ? Pas pour tout le monde. En effet, encore 15% des Américains au delà de 18 ans ne vont jamais sur internet et n'ont pas de boîte mail, selon une étude réalisée par le très sérieux institut américain Pew.

Le plus surprenant tient à la principale raison évoquée : 34% de ces "déconnectés" déclarent qu'internet ne leur est tout simplement d'aucune utilité et ne les intéresse pas. Près de 20% d'entre eux invoquent des raisons financières. Acheter un ordinateur et payer un fournisseur d'accès serait trop cher.

La fracture numérique concerne surtout les personnes âgées

Mais la difficulté d'utilisation, souvent l'apanage des personnes âgées, est par ailleurs en nette augmentation. 32% des personnes interrogées expliquent en effet que pour elles, il est compliqué de surfer et qu'elles s'inquiètent des questions de sécurité en ligne.

Les chiffres illustrent d'ailleurs parfaitement la grande différence qui existe entre jeunes adultes et personnes âgées. Ainsi, au delà de 65 ans, 44% des personnes sondées ne se connectent jamais. Et ces "déconnectés" séniors représentent à eux seuls près de la moitié de l'ensemble des "déconnectés".

Si bien que loin de n'avoir aucun intérêt pour la chose, 44% des "déconnectés" ont déjà demandé à un ami ou à un membre de leurs famille de faire une recherche sur internet pour eux.

Les "déconnectés" n'en ont pas forcément envie

Y aurait-il alors une nouvelle cible à atteindre pour les acteurs du net ? Cela n'est pas évident. Car encore faudrait-il que ces adultes qui se tiennent à l'écart du monde numérique souhaitent s'en rapprocher.

En effet, selon l'étude de Pew, la quasi totalité des adultes qui n'utilisent jamais internet n'en ont tout simplement pas envie. Seulement 8% d'entre eux souhaiteraient un accès internet. Les autres demanderont à un proche d'exécuter une recherche pour eux si le besoin s'en fait ressentir.

Le score des États-Unis est toutefois honorable si on le compare à celui de la France; dans l'Hexagone, c'est près d'un quart de la population qui ne se connecte jamais à Internet.

Réagir

Commentaires

Rocher  a écrit le 27/09/2013 à 0:07 :

Les vieux n'ont plus toujours les capacités de se servir de cet outil.
Certains jeunes sont allergiques à ce genre de technique. Cela surprend toujours.
L'obligation éventuelle d'internet pour certains services impose un accès totalement gratuit. Cela n'est pas le cas actuellement sauf quelques bornes.

Les vieux sont sages  a écrit le 26/09/2013 à 19:39 :

Ils voient comment vivent leur petits enfants, accrochés à leur portables comme des drogués à leur dope et qui vivent leur vie sociale dans un monde virtuel. Ils voient qu'ils ne sont pas plus heureux qu'eux à leur âge, alors qu'eux connaissaient les privations de la guerre et les rationnements d'après guerre. Alors mettre des centaines d'euros pour aller sur internet, ça ne les branche pas forcément. Ils savent déjà ou trouver ce dont ils ont besoin, et ont appris à se passer du reste vu comme du superflu.

Bof...!  a écrit le 26/09/2013 à 13:40 :

A cet âge, on est plus sujet à des fractures osseuses qu'a la fracture numérique, mais s'est surtout la vue qui baisse et les rhumatismes articulaires des doigts qui font souffrir!

@bof  a répondu le 26/09/2013 à 19:43:

De l'humour certes, mais qui trahi une vision bien négative ! Vous confondez senior et 5ème âge, par excès de jeunisme ?

VD69  a écrit le 26/09/2013 à 13:37 :

Il ne faut pas oublier que pour ce genre d'accès à l'information nous avons en France une quinzaine d'années d'avance sur les américains qui n'avaient jamais voulu de nos techniques Minitel. Pour la carte à puce ils ont fini par y venir aussi mais à partir du moment où la plupart des brevets étaient dans le domaine public.

Tyler  a répondu le 26/09/2013 à 16:45:

Le Minitel... Paf, quelle avance...

@Tyler  a répondu le 26/09/2013 à 19:47:

Au risque de vous surprendre, oui, le minitel a été une réelle avancée en son temps. Le monde n'existe pas que depuis votre naissance ! Ce que vous utilisez quotidiennement aujourd'hui a été très souvent inventé bien avant votre naissance. Internet s'appelait RENATER en France il y a déjà un quart de siècle. Ne méprisez pas donc ce que vos ainés ont créés.

Carlier  a écrit le 26/09/2013 à 13:19 :

Oui il est possible de vivre sans internet à condition de ne pas se voir des envois obligatoires par internet