E-commerce : le chinois Alibaba va investir 15 milliards de dollars en R&D

 |   |  512  mots
Le géant chinois de l'e-commerce Alibaba a dépensé 2,6 milliards de dollars en R&D pour son dernier exercice fiscal, terminé en mars 2017.
Le géant chinois de l'e-commerce Alibaba a dépensé 2,6 milliards de dollars en R&D pour son dernier exercice fiscal, terminé en mars 2017. (Crédits : Aly Song)
Le géant chinois du commerce en ligne veut améliorer ses technologies d'intelligence artificielle ou encore de fintech. Objectif : marcher sur les plates-bandes de son concurrent américain Amazon en investissant 15 milliards de dollars sur trois ans.

Alibaba veut rattraper ses concurrents américains. Le leader chinois de l'e-commerce a annoncé ce mercredi un plan d'investissement de 15 milliards de dollars (12,7 milliards d'euros) sur trois ans pour la recherche et développement. Objectif : doper ses technologies d'intelligence artificielle, cruciales pour continuer de dominer un secteur très concurrentiel.

"Les domaines de recherche couvriront le traitement de données, les objets connectés [...] les interactions entre l'homme et la machine", a déclaré le groupe chinoise dans un communiqué.

De quoi lui permettre de rester dans la course aux technologies d'intelligence artificielle, où d'autres mastodontes de l'internet chinois - à commencer par Baidu et Tencent - investissent déjà massivement. Tencent, opérateur de la messagerie WeChat, a déjà ouvert un labo sur ce créneau aux Etats-Unis. Cela répond par ailleurs au mot d'ordre du gouvernement chinois, qui veut faire du pays un pionnier de l'intelligence artificielle.

Alibaba compte ouvrir sept nouveaux laboratoires "à travers le monde" et embaucher 100 chercheurs, a précisé le directeur de la technologie Jeff Zhang lors d'un forum sur l'informatique en cloud. Ils seront regroupés sous la bannière "Académie Damo" - un acronyme pour discovery, adventure, momentum et outlook (découverte, aventure, dynamique et perspective, en français). Les centres de recherche vont s'établir au Chine, en Israël, en Russie, à Singapour et aux Etats-Unis. Ils développeront des partenariats locaux, avec les universités comme les prestigieux établissements américains Berkeley et la MIT.

"L'Académie Damo sera à l'avant-garde du développement des technologies de nouvelle génération, ce qui stimulera la croissance d'Alibaba et de nos partenaires", prédit Jeff Zhang.

Diversifier ses activités

Fondée il y 18 ans, Alibaba dit vouloir "apprendre du travail de IBM, Microsoft et Dell - nous allons marcher sur vos pas", souligne l'emblématique fondateur de la société, Jack Ma, cité dans le communiqué. Ce nouvel investissement correspond peu ou prou à un doublement du budget consacré à la R&D pour l'exercice fiscal 2016-2017, terminé en mars où Alibaba a dépensé 2,6 milliards de dollars (environ 11% de son chiffre d'affaires). Malgré cela, cette somme reste  inférieure à celles dépensées par les titans américains, comme le souligne le Wall Street Journal. Alphabet, la maison-mère de Google, a dépensé 13,9 milliards de dollars en 2016 (environ 16% de son chiffre d'affaires), et Amazon 16 milliards de dollars sur la même période.

Si Alibaba a largement diversifié ses activités, notamment dans le divertissement et la finance en ligne (fintech), il tire toujours l'écrasante majorité de ses revenus (86%) de ses plateformes de commerce électronique, sur fond de demande robuste. Avec sa plateforme Taobao, il domine 90% du marché des échanges entre particuliers sur internet. Mais face au ralentissement économique et à l'émergence de concurrents, l'entreprise entend affiner ses outils technologiques, tablant notamment sur la puissance des algorithmes pour conforter ses recettes publicitaires. L'entreprise de Jack Ma revendique actuellement 25.000 ingénieurs et estime que ces nouvelles infrastructures lui permettront de compter 2 milliards de clients dans les 20 années à venir.

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2017 à 18:52 :
Une autre différence entre la recherche publique et la recherche privée c'est que la publique elle recherchait sans s'en servir pour son marketing.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :