En quête de rentabilité, Twitter lance un abonnement à 99 dollars par mois

 |   |  361  mots
Twitter revendique 328 millions d'utilisateurs actifs au deuxième trimestre 2017 - contre 2 milliards pour Facebook.
Twitter revendique 328 millions d'utilisateurs actifs au deuxième trimestre 2017 - contre 2 milliards pour Facebook. (Crédits : BRENDAN MCDERMID)
Le site de micro-blogging lance une offre à destination des petites et moyennes entreprises afin de mettre en avant leurs publications. Cette annonce intervient quelques jours après la publication de mauvais résultats pour le deuxième trimestre 2017.

Une première.Toujours en quête de monétisation de son service, Twitter vient de lancer un abonnement à 99 euros par mois. Disponible en version bêta, cette offre promet une mise en avant automatique des tweets des abonnés sur le réseau social.

L'utilisateur doit publier des messages, comme d'habitude. Pour sa promotion, il doit seulement choisir un lieu ou un centre d'intérêt à cibler. Le site de micro-blogging promet la sponsorisation des 10 premiers tweets quotidiens, ainsi que du compte de l'abonné, explique Twitter sur son site Internet. Si le petit oiseau bleu ne garantit pas la portée des messages, il fournit aux utilisateurs payants des analyses pour pour mesurer l'engagement de la campagne publicitaire, précise TechCrunch.

Sans passer par un abonnement, Twitter propose depuis 2010 des campagnes de publicités traditionnelles avec les "tweets sponsorisés". Avec cette nouvelle offre, l'entreprise américaine espère toucher les petites et moyennes entreprises, qui ne disposent pas forcément du temps ou des moyens nécessaires pour mener de grandes campagnes de publicités. C'est avec cette même cible en tête - les professionnels - que Twitter réfléchit à une version payante pour son outil de veille Tweetdeck.

Un nombre d'utilisateurs qui stagne

Cette annonce intervient à quelques jours de la publication de ses mauvais résultats pour le deuxième trimestre 2017, qui ont provoqué une chute du titre de 5% en pré-séance à Wall Street jeudi dernier. Car Twitter ne dégage toujours pas de bénéfices depuis sa création il y a 11 ans. En cause : un nombre d'utilisateurs insuffisant pour se financer uniquement par la publicité. Leur nombre a stagné entre avril et juin, restant scotché à 328 millions de "Twittos". Il était identique au 1er trimestre.

Le réseau social continue à perdre de l'argent, avec une perte nette de 116,5 millions de dollars. Deuxième mauvais signe : ses recettes publicitaires sont aussi en baisse, avec 489 millions de dollars, soit une chute de 9% sur un an. Le chiffre d'affaires a quant à lui reculé de 4,7% à 573,9 millions de dollars, sa deuxième baisse depuis l'introduction en Bourse du site en 2013.

>> Lire aussi Twitter : 2017 pire que 2016 ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2017 à 9:45 :
Les entreprises d'extrême droite vont se ruer dessus vu la qualité de leur modération.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :