Un regard dans la galaxie des plus de 3.500 sites internet de Trump

 |   |  351  mots
Malgré l'impressionnante étendue de noms de domaine, certains ont toutefois échappé au conglomérat du milliardaire chef d'État.
Malgré l'impressionnante étendue de noms de domaine, certains ont toutefois échappé au conglomérat du milliardaire chef d'État. (Crédits : © Joshua Roberts / Reuters)
Le conglomérat Trump Organization, anciennement présidé par Donald Trump, rachète à la pelle des noms de domaine dans lesquels figurent le nom du président américain. Une stratégie qui vise notamment à se protéger... des fausses informations.

De TrumpFraud.org, à TrumpScam.com, en passant par le très attendu TrumpBuilding.com ainsi que le surprenant NoMoreTrump.org. Avant d'être le 45e président des États-Unis, Donald Trump n'était pas qu'à la tête de centaines d'entreprises. Le conglomérat anciennement dirigé par le président américain, qui a récemment fêté son premier mois à la Maison Blanche, possède pas moins de 3.643 sites web, selon un décompte réalisé par le site internet CNNMoney.

Près d'une centaine d'entre eux ont par ailleurs été achetés après le lancement de sa campagne présidentielle, souligne le média, qui a utilisé un outil permettant d'avoir accès aux enregistrements de noms de domaine ainsi qu'à leur transfert. Parmi ces milliers de sites, rares sont toutefois ceux à posséder une véritable page web : 50 à peine, tous rattachés à des affaires gérées par le conglomérat, souligne CNN. Quelque 400 d'entre eux redirigent vers des sites de la Trump Organization, tandis que les autres affichent une page vierge.

Se protéger contre l'image négative

Interrogée sur le sujet, la Maison Blanche n'a pas répondu aux questions de CNN mais dans une déclaration, le conglomérat Trump Organization a souligné que cette stratégie d'achat vise à se protéger contre les problèmes que représentaient le "cybersquattage" (le fait de posséder un nom de domaine dans l'intention de le revendre ou de profiter de sa notoriété), "la publication de faux contenu et l'usage de noms de domaine [de façon] négative".

     | Lire Depuis un mois, les mensonges à la pelle de l'administration Trump

Malgré l'impressionnante étendue de noms de domaine, certains ont toutefois échappé au conglomérat du milliardaire chef d'État. Depuis quelques mois, le site TrumpDonald.org se moque ainsi ouvertement de la chevelure pour le moins particulière de Donald Trump en permettant aux internautes de faire souffler une trompette à la tête de l'homme afin d'observer la réaction capillaire. À ce jour, le site a été utilisé près de 630 millions de fois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2017 à 8:41 :
Vous êtes en train d'user vos lecteurs avec cet acharnement anti-trump, souvenez vous du berger qui criait au loup, quand le danger est vraiment arrivé il s'est fait bouffer du coup.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :