Viadeo a perdu 23 millions d'euros en 2015

 |   |  355  mots
55% du chiffre d'affaires de Viadeo est issu de ses activités de services aux entreprises, contre 49% en 2014.
55% du chiffre d'affaires de Viadeo est issu de ses activités de services aux entreprises, contre 49% en 2014. (Crédits : DR)
Le réseau social professionnel français a été plombé par la fermeture de sa filiale chinoise. Cette décision a eu un impact de 10 millions d'euros sur son résultat 2015.

Les résultats confirment les difficultés de Viadeo. Le réseau social français à usage professionnel a enregistré en 2015 une perte nette de 23,3 millions d'euros due notamment à la fermeture de ses activités en Chine, selon un communiqué diffusé jeudi.

Douze ans après sa création et près de deux ans après son entrée à la Bourse de Paris, le groupe peine à prendre de l'ampleur face au géant américain du secteur LinkedIn et, "après un exercice décevant", compte présenter un nouveau plan stratégique "au début du deuxième trimestre". En décembre, il avait déjà fait part d'un changement de cap passant par l'abandon de sa filiale en Chine et de sa plateforme Tianji, un investissement difficile à rentabiliser qui plombait ses comptes. Cette décision a eu un impact de 10 millions d'euros sur son résultat 2015.

24,3 millions d'euros de chiffres d'affaires sans la Chine

Les comptes ont été aussi lestés par "d'importantes dépréciations principalement sur des frais de développement abandonnés dans le cadre de ce repositionnement" à hauteur de 2,1 millions d'euros, ainsi que par la "dépréciation d'impôts différés sur les entités étrangères consécutive au recentrage sur le marché français" à hauteur de 5,7 millions d'euros, détaille Viadeo. Le groupe met aussi en avant les "investissements publicitaires importants destinés à appuyer l'évolution du modèle économique vers les services aux entreprises".

Hors de ses activités en Chine, le groupe a dégagé sur l'ensemble de l'année un chiffre d'affaires de 24,3 millions d'euros, dont 55% est issu de ses activités de services aux entreprises, contre 49% en 2014. Fin 2015, le groupe disposait d'une trésorerie de 9,3 millions d'euros.

Face aux difficultés, le co-fondateur de Viadeo, Dan Serfaty, avait présenté en janvier sa démission du poste de PDG et a été remplacé dans ses fonctions opérationnelles par Renier Lemmens, ancien directeur général de PayPal Europe. Entré en Bourse début juillet 2014 au prix de 17,10 euros par action, son titre valait 1,56 euro à la clôture jeudi.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2016 à 9:50 :
Viadeo a perdu 23 millions d'euros en 2015
ce qui faut en déduire, c'est qu'en 2012 la BPI est entré au capital de Viadeo pour gaspiller 24 millions d'euros.
Chez Viadeo, 90 % des comptes sont inactifs parce que massacrés par des modérateurs adeptes de la censure et du bricolage des préférences.
Il est étrange que Viadeo soit incapable de gérer des abonnements par virements bancaires, seul moyen pour un abonné de décider s'il ser éabonne ou non
ou le paiement par carte bancaire imposé serait-il le moyen de "forcer" les réabonnements en trompant la vigilance des abonnés ?
Bref chez Viadeo, expert en blocage des comptes des abonnés,
tout est fait pour repousser l'adhésion des membres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :