Waffle, le réseau social de Samsung, destiné à se gaufrer ?

 |   |  678  mots
Waffle est né d'un constat : si Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat favorisent les interactions, ces plateformes ne permettent pas de "lier" les publications entre elles.
Waffle est né d'un constat : si Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat favorisent les interactions, ces plateformes ne permettent pas de "lier" les publications entre elles. (Crédits : D.R)
"Gros raté", "le pire concept de réseau social jamais vu"… Les réactions suite à lancement de la version béta de Waffle, le nouveau réseau social de Samsung sur Android, ne sont pas tendres.

Samsung espérait créer le buzz en lançant, lors du festival SXSW d'Austin, la version béta de son nouveau réseau social. Dans un sens, c'est réussi : Waffle (gaufre en français) a retenu l'attention de nombreux médias outre-Atlantique, de The Verge au site spécialisé The Next Web, en passant par Mashable -un site qui s'adresse spécialement à la tranche d'âge que Samsung espère toucher, les moins de 30 ans.

Mais le géant sud-coréen ne s'attendait probablement pas à des réactions si négatives. "Gros raté", "le pire concept de réseau social jamais vu", "une idée terrible"... Si l'accueil du public suit celui de la presse, il ne fait aucun doute que Waffle risque de se gaufrer.

Une gaufre dont chaque carré est rempli par la communauté

Est-ce si terrible ? Imaginé par le Creative Lab, le labo d'expérimentations de Samsung, Waffle mise sur la photo et la mode du collaboratif. Le principe est le suivant : l'utilisateur poste une image ou un dessin. Puis son réseau est invité à réagir à cette publication en publiant à son tour une création, qui s'insère dans une grille qui prend la forme d'une gaufre... d'où le nom. Une fois complétée, la gaufre ressemble à un patchwork d'images et de créations autour d'un même thème.

Selon Samsung, ce nouvel outil vise à "aimer créer ensemble". Car le géant sud-coréen a identifié une lacune aux réseaux sociaux actuels comme Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat : ces plateformes ont beau favoriser les interactions, elles ne permettent pas de "lier" les publications entre elles. Avec Waffle, chaque utilisateur est donc invité à apporter sa pierre à l'édifice en "complétant" la publication de ses amis, pour "créer un tout nouveau contenu".

Problème : chaque gaufre compte au moins neuf carrés. Pour la remplir, il faudra donc avoir beaucoup d'amis inspirés, sinon la gaufre risque de présenter beaucoup de carrés vides. Or, de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux adoptent une démarche passive, préférant regarder ce que poste sa communauté plutôt que de participer activement.

Des précédentes expériences peu encourageantes

Peu d'autres informations ont filtré sur Waffle, qui est lancé en version béta jusqu'à l'été. Samsung a même déjà indiqué que le réseau social pourrait être abandonné s'il ne suscite pas l'engouement espéré.

Ce ne serait pas la première fois. Les sociétés de hardware, c'est-à-dire de matériel informatique, ont traditionnellement du mal à s'imposer dans le solfware (le logiciel de service). Apple le sait bien. La marque à la pomme a tenté plusieurs fois d'imposer des réseaux sociaux, comme le montre la catastrophe Ping, en 2010.

Samsung n'est pas en reste non plus. Milk Music, son service de streaming musical, n'a toujours pas été arrêté mais c'est un échec et la marque ne mise clairement plus dessus. Il a d'ailleurs été complètement ignoré lors de la présentation des produits intégrés aux smartphones Samsung, au CES de Las Vegas. La marque avait déjà arrêté les frais avec Milk Video, son service de streaming vidéo, en novembre dernier.

Des innovations à gogo dans le Creative Lab

Waffle s'inscrit donc dans une nouvelle tentative du géant sud-coréen pour s'imposer sur ce marché ultra-concurrentiel. Le Creative Lab a présenté en janvier dernier, au CES de Las Vegas, trois projets : Welt, une ceinture connectée capable de compter les pas, mesurer le poids et les habitudes alimentaires ; Rink, une manette pour casque de réalité virtuelle ; et TipTalk, un bracelet qui permet d'entendre clairement son interlocuteur au téléphone même dans un environnement bruyant, simplement en posant son doigt sur son oreille.

La mauvaise presse de Waffle ne signifie pas pour autant que ce nouveau réseau social est condamné. A leur apparition, beaucoup doutaient de l'utilité et des chances de succès de Snapchat, d'Instagram et même de Twitter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :