La pub sur les réseaux sociaux devrait dépasser celle des journaux en 2020

 |   |  589  mots
Les dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux devraient être multipliées par 1,7 d'ici 2019.
Les dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux devraient être multipliées par 1,7 d'ici 2019. (Crédits : Reuters/Mike Blake)
L'agence de publicité Zenith Optimedia, filiale du groupe Publicis estime que les dépenses publicitaires engagées sur les réseaux sociaux devraient atteindre 50 milliards de dollars en 2019.

Selon Zenith Optimedia, les dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux devraient augmenter de 72% entre 2016 et 2019, passant ainsi de 29 milliards de dollars à 50 milliards. Alors que le secteur de la presse écrite connaît une baisse de ses revenus publicitaires depuis plusieurs années, ces projections devraient alimenter les débats sur les futures sources de revenus des médias.

>>Lire aussi : Médias français : la baisse des recettes publicitaires ralentit (un peu)

Les réseaux sociaux et la vidéo en ligne, moteurs de croissance

"Les médias sociaux et la vidéo en ligne sont les moteurs d'une croissance régulière des dépenses publicitaires mondiales, en dépit des menaces politiques contre l'économie", a commenté Jonathan Barnard, directeur des prévisions de Zenith. Cela est rendu possible en raison du "développement rapide des médias sociaux sur des matériels mobiles, des vitesses de connexion à internet plus grandes et des technologies sans cesse plus sophistiquées qui ont changé la manière dont le consommateur s'informe," résume l'AFP. Par ailleurs, l'usage du mobile a récemment dépassé celui du PC au niveau mondial selon les données de Statcounter. Ce qui intéresse évidemment beaucoup les annonceurs.

>> Lire aussi : Pour la première fois, l'usage du mobile dépasse celui du PC

Pour Zénith Optimedia, les dépenses publicitaires dans les médias sociaux représenteront 20% de la totalité des dépenses publicitaires sur Internet d'ici 2019, soit 50 milliards de dollars. De son côté, la publicité vidéo en ligne devrait s'élever à 35,4 milliards de dollars dans le monde entier d'ici trois ans. Le rythme de croissance de la publicité sur les vidéos en ligne connaît un rythme de croissance de plus de 18% et devrait également dépasser la publicité radio d'ici 2019 mais moins que la publicité télévisée.

 Projections mondiales

Le spécialiste de la publicité en ligne prévoit une croissance mondiale de 4,4% des dépenses de publicité pour 2017, un rythme similaire à 2016. Ce qui représente une bonne progression en dépit de toutes les incertitudes qu'ont fait peser les résultats du Brexit et l'élection présidentielle américaine sur les marchés explique Zénith Optimedia. Pour 2018, l'agence projette un rythme de croissance semblable à 2016 et 2017 et une baisse à partir de 2019 (4,1%). Depuis 2010, Zenith note que la croissance du marché publicitaire est relativement stable, oscillant entre 4% et 5%. Avant la crise, ce marché plus instable avait tendance "à exagérer l'expansion de l'économie, en s'accroissant plus vite que le développement économique et en se repliant encore plus vite en période de récession."

Une croissance soutenue par l'Asie

L'Asie et plus particulièrement la Chine devraient soutenir la croissance de la publicité en ligne au niveau mondial selon les prévisions de Zénith dans les prochaines années. "Nous prévoyons que la Chine contribue à 25% de la croissance des dépenses publicitaires entre 2016 et 2019." Les trois autres principaux acteurs à soutenir ce marché seraient l'Inde, l'Indonésie et les Philippines.

En revanche, plusieurs pays d'Europe de l'Est souffrent d'une baisse de croissance dans ce secteur. Il s'agit de l'Ukraine, de la Russie et de la Biélorussie. Le conflit en Ukraine et les sanctions imposées à la Russie peuvent en partie expliquer cette perte de vitesse. Alors que beaucoup d'internautes sont irrités par les publicités en ligne, les annonceurs vont devoir redoubler d'efforts pour proposer des formats plus adaptés et moins intrusifs.

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :