Médecine 3.0 : le patient, le médecin... et le robot

 |   |  210  mots
(Crédits : DR)
Entre objets connectés et collecte massive de données médicales, enquête sur les multiples applications des innovations technologiques dans le secteur de la santé.

Télémédecine, e-santé, vêtements connectés..., les objets électroniques envahissent aujourd'hui nos systèmes de santé. Initialement conçus pour le marché du fitness, les "wearables", à l'exemple des podomètres, cardiofréquencemètres ou glycomètres, entrent progressivement dans le quotidien des malades. Pour ces derniers - notamment les patients diabétiques ou cardiaques, qui peuvent transmettre leurs résultats à leur médecin et à la caisse d'assurance par le biais d'une application -, les avantages sont nombreux : gains en autonomie, autosuivi en temps réel, meilleur accès aux soins dans les zones rurales...

Avidité industrielle

Mais si la collecte massive des données médicales est censée faciliter les traitements et le suivi des malades, certains observateurs s'inquiètent de la protection des données personnelles face à l'avidité des industriels. À l'heure de la numérisation progressive du secteur de la santé, un débat s'impose. Ce documentaire mène l'enquête sur ces technologies devenues des auxiliaires de vie : comment faire la part des choses entre les gadgets et les innovations utiles ? Quel impact aura la mise en chiffres permanente et de plus en plus précise de notre état de santé sur notre mode de vie, et sur la relation médecin-patient ?

 (Source : Arte)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2016 à 9:50 :
"relations médecins patients " mais pas uniquement , car avec la digitalisation grandissante ce sont toutes nos relations " humaines" qui sont remises en cause , qu'elles soient professionnelles ou privées .
Nous vivons progressivement une dépersonnalisation, une déshumanisation des relations humaines qui pourrait nous entraîner progressivement vers une désocialisation des individus que nous sommes car nous en arrivons à ne communiquer que par sms ou mail en perdant l'usage de la parole ! .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :