La Tribune

Dernière ligne droite pour les candidatures TNT

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Jamal Henni, Sandrine Cassini et Sandrine Bajos  |   -  338  mots
C'est avant mardi à 17 heures que doivent être déposées les candidatures pour une chaîne TNT nationale auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Et la liste des candidats révélera quelques surprises.

Ainsi, le réalisateur Luc Besson soutiendra un projet de « chaîne urbaine », installée à Saint-Denis, dans sa Cité du cinéma. Sa porte-parole précise qu'il prendra une part du capital « symbolique » à titre personnel, et non via ses sociétés Front Line ou Europa Corp. Selon certaines sources, des fonds qataris, décidément très à la mode dans le secteur des médias, pourraient apporter leur soutien. De son côté, le groupe Lagardèrerave;re projette de présenter une chaîne féminine, reprenant la marque d'un de ses magazines, « Be » ou plus probablement « Elle ». Un projet ambitieux qui représenterait plus de 50 millions d'euros d'investissements.

TF1 semble avoir abandonné l'idée d'une candidature de TV Breizh, et doit faire un choix entre sa chaîne féminine Stylia et des projets de nouvelles chaînes.

Enfin, Canal Plus hésiterait. La chaîne dispose déjà de trois chaînes en TNT gratuite, et a des chances limitées d'en décrocher une de plus, étant actuellement peu en cour auprès du CSA. Par ailleurs si elle décrochait une chaîne TNT supplémentaire, elle serait contrainte, pour des raisons réglementaires, de rendre simultanément une autre fréquence TNT. Last but not least, France Télévisions n'aura a priori pas de canal TNT. Nicolas Sarkozy, recevant le collège du CSA le 2 décembre, leur avait déclaré que l'État ne préempterait pas de canal « pour une nouvelle chaîne publique ». « La position n'a pas changé », indique-t-on dans l'entourage du chef de l'État, comme au ministère de la Culture. Toutefois, en théorie, l'État bénéficie d'un sursis puisqu'il n'est pas soumis au même calendrier et peut se décider plus tard. France Télévisions hésitait entre faire passer France 5 en haute définition, ou présenter une chaîne jeunesse.

Interrogés par « La Tribune », Lagardèrerave;re, TF1 et Canal se sont refusés à tout commentaire.

Réagir

Commentaires

é1000  a écrit le 10/01/2012 à 6:12 :

notre TNT est nul arrêter de prendre les Français pour des gogos que voulez vous faire avec une CSA sans cervelle.

korich  a écrit le 09/01/2012 à 10:01 :

Sarkozy grand chef de l'audiovisuel français privilégie le privé et donc ses amis Lagardère et Bouygues. Le CSA sait ce qu'il lui reste à faire.

caux76  a écrit le 09/01/2012 à 9:22 :

Devant la pauvreté des programmes, les fêtes l'ont encore confirmé, il est inutile de rajouter une chaine de plus, seul ARTE, tire son épingle du jeu en proposant de véritables découvertes, et elle ne participe pas à l'abêtissement des foules.