La Tribune

Orange réduit sa contribution au cinéma

Bertrand Méheut (Canal Plus) et Stéphane Richard (Orange) Copyright Reuters
Bertrand Méheut (Canal Plus) et Stéphane Richard (Orange) Copyright Reuters
Jamal Henni  |   -  509  mots
L'accord qui prévoyait le versement de 27 millions d'euros par an a expiré fin 2011 sans être reconduit. Il ne reste plus qu'une obligation indexée sur le chiffre d'affaires des chaînes cinéma d'Orange, mais celles-ci ont perdu 30% de leurs abonnés en un an.

Lorsqu?Orange avait lancé ses chaînes de cinéma en 2008, le 7ème Art s?était frotté les mains. En effet, l?arrivée d?un nouvel acteur signifiait l?arrivée d?une nouvelle source de financement. Concrètement, l?opérateur téléphonique avait promis d?investir un minimum de 80 millions d?euros sur trois ans dans des films français, soit 27 millions d?euros par an.
Aujourd?hui, la profession déchante. L?accord sur l?investissement minimum est arrivé à expiration fin 2011 sans être reconduit, et sans protestation publique de la profession. Il ne reste plus à Orange qu?à respecter une obligation plus faible : investir 22% du chiffre d?affaires de ses chaînes cinéma, obligation qui court jusqu?à fin 2013. Si l?on prend le dernier chiffre d?affaires connu (2010), cela représente seulement un investissement de seulement 14 millions d?euros. Mais il est difficile de prédire comment va évoluer cet investissement. D?une part, le nombre d?abonnés des chaînes cinéma est en chute libre, faute de promotion : il tourne aujourd?hui autour de 350.000, alors qu?il était de 491.000 en janvier 2011. On est bien loin de l?objectif d?un million d?abonnés en 2012 qui figurait dans l?accord signé avec le cinéma...
Mais d?autre part, les chaînes cinéma ne seront désormais plus uniquement accessibles aux abonnés d?Orange, mais aussi à tous les distributeurs, à commencer par CanalSat, voire même à d?autres fournisseurs d?accès Internet avec qui des discussions sont en cours. Les chaînes cinéma vont donc ainsi élargir leur clientèle potentielle.

Canal Plus veut récupérer les films Warner
De toutes façons, les chaînes cinéma d'Orange seront contraintes de réduire la voilure. En effet, leur budget de programmes sera désormais plafonné à 65 millions d?euros par an, contre 83 millions en 2010. C?est une des concessions faites à Canal Plus lors de son entrée au capital. La question est de savoir quelle partie du budget sera sabrée. La plupart des observateurs prédisent qu?Orange perdra très probablement le contrat de diffusion exclusif des films Warner, qui expire en septembre 2013, et doit donc être renégocié cette année. En effet, ce contrat est le principal poste de dépenses : un peu plus de 20 millions d?euros par an. Surtout, Canal Plus, furieux d?avoir perdu ce contrat, souhaite apparemment le récupérer : il a d?ores et déjà contacté la major américaine en ce sens. « Orange n?a pas encore pris de décision sur le contrat Warner », tempère un responsable.
Toutefois, l?autre bras armé d?Orange dans le cinéma français, le studio de production Studio 37, semble préservé pour l?instant. Son budget (17 millions d?euros en 2010) reste apparemment stable, et il engrange des succès comme « The Artist ». Mais l?opérateur téléphonique, interrogé, n?a pas souhaité s?exprimer sur l?avenir de Studio 37, ni faire d?autres commentaires.

Réagir

Commentaires

churchill  a écrit le 23/03/2012 à 18:16 :

c'est bete, les francais vont devoir arreter de faire des films foireux...