La Tribune

L'américain Condé Nast prépare le lancement du Vanity Fair français

Michel Denisot dirigera la rédaction de Vanity Fair en VF - Copyright Reuters
Michel Denisot dirigera la rédaction de Vanity Fair en VF - Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  261  mots
Le lancement en VF du célèbre magazine américain Vanity Fair se précise. Sa rédaction sera dirigée par le patron du Grand Journal de Canal+, Michel Denisot.

Du glamour sur papier glacé, des enquêtes, des portraits et des photographes renommés... Pour adapter cette formule, le groupe de presse américain Condé Nast a choisi Michel Denisot. Le journaliste, qui pilote le Grand Journal sur Canal+ depuis neuf saisons sera secondé par Anne Boulay, actuellement rédactrice en chef du masculin GQ, une autre revue de Condé Nast, elle aussi récemment déclinée en France.

"Redonner de la noblesse aux métiers de la presse"

Ensemble, ils tenteront d'adapter un produit phare de l'éditeur américain (qui publie également Vogue ou The New Yorker), vendu à 1,25 million d'exemplaires chaque mois, dont les trois quart par abonnement. L'adaptation du magazine devrait comprendre "80% de contenus exclusifs français" et des traductions de sujets américains, selon Xavier Romatet, PDG de la filiale française du groupe d'édition qui s'est confié à l'AFP. Pour ce dernier, ce nouveau magazine "va redonner un peu de noblesse aux métiers de la presse et aux lecteurs, malmenés par la vitesse, les 140 signes d'un tweet, les photos volées...".

Entre 4 et 5 euros

Le premier numéro devrait paraître en kiosque "avant l'été" prochain. Il sera vendu entre 4 et 5 euros, soit l'équivalent du prix américain (4,99 dollars). Après le Vanity Fair britannique, espagnol et italien, il s'agira de la quatrième déclinaison internationale de ce titre apparu en 1913 puis relancé en 1983. En mai 2011, la Lettre de l'Expansion indiquait que le groupe de presse était prêt à investir quelque 18 millions d'euros pour cette version VF du magazine.

Réagir