La Tribune

De la pub pour le cinéma à la télévision? le CSA y réfléchit

Christine Kelly , membre du CSA Copyright Reuters
Christine Kelly , membre du CSA Copyright Reuters (Crédits : Benjamin DECOIN / VISUAL Press A)
latribune.fr  |   -  475  mots
Autoriser de la publicité pour les films de cinéma sur les chaînes généralistes? Le CSA étudie la question, soulignant toutefois qu'il existe des arguments contre

 Pour contrer une chute des recettes publicitaires, des chaînes de télévision souhaitent que la publicité pour les films de cinéma soit enfin autorisée: Christine Kelly, membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA), a rencontré samedi au Festival de Cannes différents acteurs du 7e art et de la TV. "A la demande des chaînes, la crise économique amène le CSA à lancer une réflexion sur l'ouverture des secteurs publicitaires interdits pour le moment à la télévision. La publicité pour les films de cinéma est autorisée à la radio et sur les chaînes cinéma cryptées, mais pas sur les chaînes généralistes", a dit à l'AFP Christine Kelly, au cours d'un séjour marathon de 72h sur la Croisette.

"En France, depuis les débuts de la télévision, la publicité pour le cinéma a été interdite, dans l'idée de se prémunir de grandes campagnes financées par des films étrangers. Avec ce protectionnisme, la France se distingue en Europe. Elle a été plusieurs fois critiquée pour cela par la Commission européenne", a ajouté Christine Kelly. "La TNT, avec la multiplication des chaînes, change la donne, sans compter que MTV ou RTL9, basées à l'étranger, diffusent déjà des écrans publicitaires pour le cinéma".

"Des pour et des contre"

Présidente du groupe de travail sur la publicité au sein du CSA, l'ancienne journaliste-star de LCI reconnaît qu'il y a "des pour et des contre", d'après ses premiers entretiens avec les acteurs de la télévision et du cinéma. "Rien n'est décidé. Pour le moment, je veux entendre toutes les parties et tous les intervenants : chaînes, producteurs et distributeurs de films, réalisateurs... Un groupe de travail vient d'être créé sur ce sujet au CSA et des auditions se dérouleront en juin. A la fin de ce processus et de cette enquête de terrain, un avis sera rendu, tenant compte de l'ensemble des éléments recueillis. S'agissant d'une décision réglementaire, le gouvernement décidera au final", souligne Mme Kelly, rappelant que 200 films français sont produits chaque année. L'ouverture de la publicité à la télévision pour le cinéma pourrait générer 10 millions d'euros de recettes nouvelles pour les chaînes généralistes, selon une enquête récente.

Des "chaînes en souffrance"

"En temps de crise, les chaînes en souffrance ont besoin urgemment de recettes supplémentaires. La télévision est le premier contributeur pour le financement du sport et du cinéma. La publicité pour les films pourrait être un juste retour des choses, d'autant que ces recettes nouvelles généreront de nouvelles aides pour le cinéma", a estimé Christine Kelly.

Réagir

Commentaires

ARNAUD  a écrit le 25/08/2013 à 17:14 :

Bonjour,
Lieux de tournage, Immobilier pour le cinéma : comment faire ?

Assistant réalisateur ? responsable des repérages au cinema depuis 15 ans recherche en permanence pour le compte de sociétés de productions, d'agence de repérages de lieux de tournage, des appartements haussmanniens et contemporains spacieux, propriétés de caractère / hotels particuliers , Immeubles vides et maisons d?architectes / villas sur Paris et sa région pour des films, des shootings mode et de l?évènementiel.

Contrats de location réalisés dans les règles de l?art : états des lieux ? assurance ? remise en état ? chèque de caution - arrangement financier négocié au cas par cas !

Voilà une façon originale de valoriser son patrimoine immobilier.

A votre disposition pour vous rencontrer prochainement !

Contactez moi très facilement pour un rendez vous photos :

Arnaud MATHEY DREYFUS / Arnaud Repérages ( Website )
06 60 44 20 83

Gestion d'un fichier de 875 décors / lieux sur Paris - IDF - Province
Références disponibles sur demandes sérieuses.

Attention aux pseudo sociétés de repérages qui proposent des abonnements automatiques faciles, il est toujours préférable, plus prudent et plus efficace de rencontrer quelqu'un du métier qui saura vous conseiller

simple citoyen  a écrit le 20/05/2013 à 21:03 :

Entre nous, quand on voit le temps d'antenne consacré à la promotion des films, en particulier sous couvert d'information généraliste, alors qu'il ne s'agit que de promouvoir les intérêts particuliers d'un business comme un autre, on se demande pourquoi ne pas l'autoriser.

CRC32  a écrit le 20/05/2013 à 17:38 :

Encore une déception culturelle française?

MOUGEON  a écrit le 20/05/2013 à 10:56 :

Tant qu'ils n'augmentent pas le temps des pubs, rien à critiquer: une pub reste une pub, et peu importe son sujet...d'ailleurs on zappe!. Je constate que ma famille regarde de moins en moins la télé: programmes de plus en plus nuls sur les chaînes en clair et pas question de payer un abonnement à quoi que ce soit. Vive internet!

Enjoy  a écrit le 20/05/2013 à 9:52 :

L'état incompétent est partout , même dans les jours de passage des films à la télé et il décide même de ce qui passe en publicité ...incroyable ..et lamentable ..

elburn  a écrit le 19/05/2013 à 18:14 :

quand ils réfléchissent ils nous coûtent encore plus chère, merci.

refkexion  a écrit le 19/05/2013 à 16:13 :

Vous pensez qu'il n'y a aucune PUB pour le cinéma à la télévision avec tous les interviews des acteurs et films annonce aux JT etc.... a t on besoin d'en rajouter ? de même pour la chanson,si l'industrie en général avait la même PUB les nombres de chômeurs serait en diminution

Sub  a écrit le 19/05/2013 à 13:59 :

Le CSA et ses interdictions souvent incompréhensibles ...