France Télévisions et Radio France lancent leur attaque frontale contre BFM et I-Télé

 |   |  296  mots
Le projet figurait dans le dossier de candidature de Delphine Ernotte qui, nommé en avril, occupe officiellement le fauteuil de présidente de France Télévisions depuis le 24 août.
Le projet figurait dans le dossier de candidature de Delphine Ernotte qui, nommé en avril, occupe officiellement le fauteuil de présidente de France Télévisions depuis le 24 août. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le deux groupes annoncent avoir signé un accord "pour travailler ensemble" sur le projet d'une chaîne commune d'information en continu.

Un nouvel acteur s'apprête à faire son entrée sur la scène de l'information en continu. Et il sera issu d'une union de taille: celle entre France Télévisions et Radio France. Delphine Ernotte Cunci et Mathieu Gallet, les Pdg des deux groupes, ont en effet annoncé mardi 1er septembre s'être accordés "pour travailler ensemble" sur le projet de créer une chaîne commune d'information en continu.

Un projet ouvert à d'autres acteurs de l'audiovisuel public

Le projet figurait dans le dossier de candidature de Delphine Ernotte qui, nommé en avril, occupe officiellement le fauteuil de présidente de France Télévisions depuis le 24 août. Elle l'évoquait d'ailleurs dans une interview accordée au Monde le jour même, où elle expliquait que ce chantier, destiné à concurrencer I-Télé et BFM, était pour elle une priorité.

"Dans un monde qui est en train de se fragmenter, où beaucoup de téléspectateurs ne font plus confiance à ce qu'ils entendent, nous voulons une chaîne qui aille plus loin que donner l'information. Et qui permette de comprendre, d'exposer des points de vue différents, d'éclairer et de décrypter, au-delà de l'information brute et parfois brutale qu'on peut voir sur les chaînes en continu", expliquait-elle.

Lancement prévu en septembre 2016, avec un pilotage bicéphale

Finalement, le projet "sera confié à Germain Dagognet, directeur délégué à l'information de France Télévisions", venu de TF1, et "Laurent Guimier, directeur de France Info", précise le communique des deux groupes. Delphine Ernotte avait déjà affirmé prévoir un lancement pour septembre 2016 sur les supports numériques.

France Télévisions et Radio France se disent par ailleurs ouverts à ce que d'autres acteurs de l'audiovisuel public s'associent au projet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2015 à 21:03 :
Un futur coûteux échec au frais du contribuable. La cour des comptes épinglera ceci. A regarder bientôt sur tout vos écrans grâce votre application favorite.
a écrit le 02/09/2015 à 10:52 :
Je regarde France24Anglais ou Skynews (pour entrainer mon oreille) sur la box, à l'occasion. Qui regardera la nouvelle chaine ? 40 millions à trouver donc augmenter la redevance, l'étendre aux Box et ramener la pub (marché saturé ? Y en aura pour tous ? Il faut la payer dans les produits quand on les achète, je zappe tout ce qui est sujet de publicité !!).
Taxer les Box c'est bien, on va ensuite obliger les gens à faire leur déclarations de revenus par internet, proposer le haut débit (20% des gens n'ont pas internet en France ?). Et si on rendait les box et résilie ??
a écrit le 02/09/2015 à 8:25 :
Volià une idée qu'elle est bonne. La plupart des chaînes d'info survivent péniblement, voire ont toujours perdu de l'argent (LCI)... Et il existe déjà une chaîne d'info publique (France 24). Bref, un projet tout-à-fait réfléchi et indispensable ...
Réponse de le 02/09/2015 à 10:54 :
"La plupart des chaînes d'info survivent péniblement," parce que privées ? Le public a la redevance comme variable d'ajustement (comme les impôts locaux en ville, ajustable à merci) donc zéro soucis (mesquin) de ce genre.
a écrit le 01/09/2015 à 21:51 :
Comment en 2015 peut on accepter l'idée d'une niéme chaine publique !
Ces enarques n'ont donc pas compris que nous ne sommes plus en 1980 ??
Il faut au contraire privatiser tout l'audiovisuel public qui n'apporte aucune ajoutée , et qui coute une fortune aux contribuables ( subventions de l'etat, redevance etc..etc..
Réponse de le 01/09/2015 à 23:50 :
Pourquoi ne privatiser que Radio France et France Télévision ? Et les hôpitaux, et les écoles, et même l'armée (genre blackwater...). Il faut détruire les états et confier nos destins aux entreprises et aux fonds d'investissement. C'est à ce prix que nous aurons un vraie démocratie libérale. Tout ce qui échappe au business doit être considéré comme totalitaire et attentatoire à la dignité humaine.
Réponse de le 02/09/2015 à 5:59 :
Merci JPL6 pour votre lucidité et sagesse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :