Les Echos et Le Parisien publieront directement leurs articles sur Facebook

 |   |  279  mots
De nombreux lecteurs qui cliquaient sur les articles ne les lisaient même pas, tellement le chargement était long, à cause de problèmes de réseau ou de la lourdeur du site, explique le responsable du marketing digital du Parisien, Guillaume Bournizien
"De nombreux lecteurs qui cliquaient sur les articles ne les lisaient même pas, tellement le chargement était long, à cause de problèmes de réseau ou de la lourdeur du site", explique le responsable du marketing digital du Parisien, Guillaume Bournizien (Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)
Avec le quotidien gratuit 20 minutes, les deux titres de presse constituent le trio qui va inaugurer une nouvelle fonctionnalité du réseau social de Mark Zuckerberg, "Instant Articles". Ces journaux français pourront publier des articles sur Facebook, avec un affichage quasi instantané sur smartphone.

Le Parisien, 20 minutes et Les Echos vont être les trois premiers journaux français à publier des articles directement sur Facebook grâce à une nouvelle fonctionnalité qui permet sur mobile un affichage quasi instantané. Le premier sera Le Parisien ce mercredi 25 novembre, suivi dans la semaine du quotidien 20 minutes puis des Echos début 2016, ont annoncé ces quotidiens à l'AFP.

En utilisant le nouveau processus, "Instant Articles", les journaux renoncent à attirer les lecteurs sur leurs propres sites, au nom du confort de navigation.

     | Lire Les géants Apple et Facebook vont-ils "vampiriser" la presse en ligne ?

Phase de test

"On ne sait pas ce que ça va donner, c'est une phase de test", a déclaré à l'AFP le responsable du marketing digital du Parisien, Guillaume Bournizien. La publication devrait commencer au rythme de cinq articles par jour.

"De nombreux lecteurs qui cliquaient sur les articles ne les lisaient même pas, tellement le chargement était long, à cause de problèmes de réseau ou de la lourdeur du site", explique-t-il.

Conserver les revenus de la pub

Le Parisien pourra vendre des espaces publicitaires sur ces pages (un par article) et en conserver les revenus, ou choisir de passer par la régie publicitaire de Facebook, a précisé Guillaume Bournizien.

Des médias américains - New York Times, National Geographic, BuzzFeed, NBC, The Atlantic -, britanniques - BBC News et The Guardian - ou encore allemands - Der Spiegel et Bild - ont eux aussi adopté ce nouveau système de Facebook, qui mise sur l'information pour doper son audience face à son concurrent Google.

>> Aller plus loin Les médias rivalisent d'innovation pour ne plus être "uberisés"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :