Royaume-Uni : un nouveau quotidien généraliste 100% papier voit le jour

 |   |  433  mots
Cette annonce intervient dix jours après celle de l'arrêt de l'édition imprimée du quotidien "The Independent", dont les ventes sont en chute libre depuis plusieurs années.
Cette annonce intervient dix jours après celle de l'arrêt de l'édition imprimée du quotidien "The Independent", dont les ventes sont en chute libre depuis plusieurs années. (Crédits : Trinity Mirror)
Outre-Manche, on n'avait pas vu ça depuis trente ans. "The New Day", dont la pagination comptera 40 pages, sera en vente en kiosques dès lundi prochain. Sa ligne éditoriale sera "optimiste" et "neutre politiquement". Fait notable, le nouveau journal n'aura pas de site Internet.

Les Britanniques relèvent le défi d'aller contre la tendance du tout numérique. Un nouveau quotidien généraliste, le premier en trente ans, baptisé The New Day, sera disponible dans tout le Royaume-Uni à partir de lundi 29 février, a annoncé lundi le groupe Trinity Mirror. Le groupe de presse, qui publie également le tabloïd de gauche The Daily Mirror, a précisé dans un communiqué :

"The New Day sera un quotidien payant publié du lundi au vendredi" qui sera "optimiste" et "neutre politiquement".

Il comportera 40 pages et sera disponible gratuitement le jour de sa sortie le lundi 29 février dans plus de 40.000 points de vente, avant d'être vendu 25 pence pendant deux semaines, puis 50 pences (0,64 euro). Ce quotidien, qui sera complètement indépendant du Daily Mirror, "couvrira les histoires importantes de façon équilibrée, sans dire au lecteur quoi penser" et "visera un large public de femmes et d'hommes qui cherchent quelque chose de différent, actuellement introuvable", ajoute le groupe.

Un produit "adéquat" aux attentes des consommateurs?

Alison Philips, la rédactrice en chef du nouveau quotidien, explique en ces termes la démarche :

"Il y a beaucoup de gens qui n'achètent pas de journaux actuellement, pas parce qu'ils n'aiment plus les journaux, mais parce que ce qui est actuellement disponible en kiosque ne correspond pas à leurs attentes."

Simon Fox, le directeur général de Trinity Mirror, estime pour sa part :

"Plus d'un million de personnes ont cessé d'acheter un journal ces deux dernières années, mais nous pensons qu'un grand nombre d'entre eux pourrait être séduit par le produit adéquat."

Il a ajouté que The New Day n'aura pas de site Internet, même s'il sera présent sur les réseaux sociaux.

Un espace laissé vide par "The Independent"

Cette annonce intervient dix jours après celle de l'arrêt de l'édition imprimée du quotidien The Independent, dont les ventes papier sont en chute libre depuis quelques années. Le quotidien se cherchera un avenir en passant au 100% numérique à partir du 26 mars. Avec environ 60.000 ventes par jour, dont 40.000 payantes, The Independent, né en 1986, était devenu le quotidien national le moins distribué au Royaume-Uni, loin derrière des tabloïds comme le Sun ou le Daily Mail et des titres comme le Times, le Guardian ou le Daily Telegraph.

Simon Fox a néanmoins tenu à préciser sur la BBC:

"La disparition très triste de The Independent et Independent on Sunday n'a rien à voir avec le calendrier du lancement" de ce nouveau quotidien.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :