SFR veut absorber NextRadioTV et Numéro 23

 |   |  429  mots
Depuis son entrée au capital de NextRadioTV, le groupe de Patrick Drahi s'est encore développé dans la télévision en France en lançant trois nouvelles chaînes, BFM Sport, BFM Paris et SFR Sport 1.
Depuis son entrée au capital de NextRadioTV, le groupe de Patrick Drahi s'est encore développé dans la télévision en France en lançant trois nouvelles chaînes, BFM Sport, BFM Paris et SFR Sport 1. (Crédits : Reuters)
Le groupe de Patrick Drahi a fait une demande au CSA pour prendre le contrôle de NextRadioTV dont il détient 49% depuis 2015. SFR avait une option pour racheter la totalité des parts restantes, détenues par Alain Weill, d'ici 2019.

Le groupe SFR, propriété du groupe Altice de Patrick Drahi, a demandé lundi au CSA son accord pour devenir majoritaire dans NextRadioTV, maison mère de BFMTV et RMC, a indiqué SFR.

Les dirigeants de SFR ont demandé au régulateur une réponse rapide pour que cette opération puisse "se concrétiser à partir de l'été prochain", indiquent deux courriers signés d'Alain Weill, fondateur de NextRadioTV, et du PDG de SFR Michel Combes. En outre, NextRadioTV demandera prochainement au CSA l'agrément pour prendre le contrôle exclusif de la chaine Numéro 23 dont il détient 39%.

Alain Weill détient encore 51% du groupe

En 2015, le groupe de Patrick Drahi avait acquis 49% de NextRadioTV, 51% restant aux mains d'Alain Weill, dans une opération d'un coût total de 595 millions d'euros. SFR avait une option pour en racheter la totalité d'ici 2019.

Comme le prévoit la loi, le CSA doit donner son accord pour ces modifications de capital. Elles devront aussi, comme tout rachat d'une certaine taille, être soumises au feu vert de l'Autorité de la Concurrence au titre du contrôle des concentrations.

"Les évolutions en cours dans le secteur audiovisuel et les rapprochements à l'oeuvre dans le secteur international entre les producteurs de contenus et ceux qui les distribuent nous imposent d'aller plus loin et rapidement dans ce partenariat stratégique", explique dans sa lettre Alain Weill, désormais patron du pôle médias de SFR.

"Cette évolution permettra aux antennes du groupe NextRadioTV de disposer des moyens suffisants pour affronter une concurrence toujours plus vive", ajoute-t-il. Elle n'aura aucune conséquence ni sur la ligne éditoriale des différentes antennes, ni sur l'impératif du pluralisme des courants d'expression ni ne modifiera "de façon importante le marché", assure Alain Weill, autant de critères clés pour le CSA.

Une revanche pour Numéro 23 ?

Quant à Numéro 23, la prise de contrôle annoncée sera une revanche, après le blocage par le CSA d'une première tentative de rachat de la chaine en 2015. Le régulateur avait en effet jugé que le projet de vente à NextRadioTV par Pascal Houzelot, fondateur de Numéro 23, pour 88 millions d'euros, constituait une manœuvre frauduleuse, et lui avait en représailles retiré sa fréquence. Mais le Conseil d'Etat avait ensuite cassé cette décision.

Depuis son entrée au capital de NextRadioTV, le groupe de Patrick Drahi s'est encore développé dans la télévision en France en lançant trois nouvelles chaînes, BFM Sport, BFM Paris et SFR Sport 1.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :