La guerre est déclarée entre TF1 et SFR

 |   |  614  mots
TF1 veut renégocier les conditions dans lesquelles les opérateurs télécom diffusent ses contenus
TF1 veut renégocier les conditions dans lesquelles les opérateurs télécom diffusent ses contenus (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le groupe audiovisuel a annoncé samedi avoir mis fin aux accord de diffusion de ses chaînes par SFR, le menaçant de poursuites s'il n'obtempérait pas. L'opérateur l'accuse en retour de tentative de prise d'otage de ses clients.

"A compter du 29 juillet 2017, date d'échéance des contrats, (...) Numericable-SFR n'est plus autorisé à exploiter commercialement MYTF1 et les chaînes en clair du groupe", indique le groupe, qui constate que Numericable-SFR "poursuit l'exploitation commerciale de ses chaînes sans contrat" et "entend utiliser tous les moyens juridiques à sa disposition pour faire valoir ses droits".

En conséquence, le service de replay des chaînes du groupe TF1 (HD1, LCI, NT1, TF1, TMC), MYTF1, n'est plus disponible pour les abonnés Numericable-SFR.
En revanche, TF1 n'a pas coupé le signal linéaire de ses chaînes, en raison de l'obligation de " livraison du service antenne aux bailleurs sociaux" à laquelle est soumis  SFR.

Autorisation de diffusion prolongée jusqu'au 28 juillet

C'est un nouvel épisode dans le bras de fer qui oppose depuis plusieurs mois les opérateurs télécoms à TF1, qui veut obtenir d'eux qu'ils partagent les revenus issus de la diffusion par internet de ses chaînes, qui étaient jusque là fournies gratuitement par le groupe de télévision.

La direction de TF1 rappelle en effet que ces dernières "n'ont pas toujours été disponibles pour les opérateurs": "c'était le cas en particulier lorsqu'elles étaient en exclusivité sur TPS (un bouquet satellitaire détenu notamment par TF1) et à ce moment-là, personne ne s'était permis de les reprendre sans autorisation".

« Ce n'est qu'à  partir de 2006, dans le cadre de la fusion TPS/CanalSat, qu'elles ont été mises gratuitement à disposition des opérateurs télécoms pour une durée limitée »,  en l'occurrence jusqu'en 2016. Dans le cas de SFR, l'échéance était fixée au 31 décembre 2016. Les parties avaient ensuite prolongé cette durée jusqu'au 28 juillet, date à laquelle le contrat a atteint son terme.

Opérateurs télécoms désormais concurrents des chaînes de télévisions

Cette décision s'inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie du groupe TF1, et de son concurrent M6, qui souhaitent que les opérateurs télécoms comme Numericable-SFR, qui distribuent ses chaînes par le biais de leurs box et applications, augmentent substantiellement les sommes versées pour la diffusion de ces chaînes.

Les chaînes de télévision voient les opérateurs consacrer des sommes toujours plus importantes aux contenus, n'hésitant pas à débourser des sommes significatives pour diffuser certaines chaînes thématiques américaines, ou des compétitions de football, comme SFR. De diffuseurs, les fournisseurs d'accès internet deviennent donc également leurs concurrents.

La direction du groupe a en outre évoqué samedi un "préjudice très important » porté à son modèle, notamment en offrant la possibilité de "zapper" la publicité.

Négociations rompues en avril

TF1 avait proposé dès mars 2016 une nouvelle offre "TF1 premium", enrichie de nouvelles fonctionnalités, aux fournisseurs d'accès internet, câblo-opérateurs et opérateurs satellites, exigeant en retour une forte hausse de la rémunération de ces services.

Mais SFR a rompu les négociations en avril et saisi le CSA, lui demandant d'arbitrer son différend avec TF1.

Le groupe TF1 indique que les discussions se poursuivent avec les autres opérateurs, mais mi-juillet, Orange l'a assigné devant le tribunal de commerce de Paris pour « abus de position dominante ».

La réaction de SFR ne s'est pas fait attendre. "SFR a découvert par voie de presse cette inique tentative de prise d'otage de ses clients" et annonce qu'il prendra "dès aujourd'hui toute action judiciaire nécessaire", indique le groupe de télécoms dans un communiqué.

L'épreuve de force entre les grands groupes audiovisuels et les opérateurs n'en est encore qu'à ses débuts...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2017 à 10:38 :
LCI que je mettrais deuxième meilleure chaine d'information après l’indétrônable france info sur laquelle pourtant je n'aurais pas misé un centime.

D'ailleurs quand on nous a dit qu'en plus de bfm télé et i télé on allait nous ajouter deux autres chaines infos je me suis dit que vu la médiocrité de ces deux premières il semblait évident que deux chaines d'infos aussi mauvaises en plus n'étaient pas une bonne nouvelle.

Et au final, incroyables bonnes surprises LCI et surtout france info sont bien meilleures que i télé et bfm télé.
Réponse de le 31/07/2017 à 11:38 :
Rapport avec l'article?
a écrit le 31/07/2017 à 9:54 :
Le plus anti concurrentiel dans cette affaire est que TF1 souhaite que les abonnés à internet renflouent sa déroute financière pour cause de grande médiocrité des ses programmes alors que justement la plupart ignorent le bouton "1" de leur télécommande.
a écrit le 30/07/2017 à 20:02 :
Ce TF1-BOUYGUES a en meme temps menacé ORANGE FRANCE TELECOM
a écrit le 30/07/2017 à 19:37 :
Là, je ne sais pas vraiment qui va sortir moins petit de l'affaire. Bien que cela soit forcément bénéfique pour le con-sommateur, bien sûr. Rien de bon d'un coté comme de l'autre.
a écrit le 30/07/2017 à 17:05 :
TF1 C'est Bouygues Telecom
a écrit le 30/07/2017 à 14:37 :
Médiocre contre médiocre...! ;)
a écrit le 30/07/2017 à 11:13 :
si sfr ne respecte pas ses clients il risque d y laissez des plumes, personne n aime qu on lui face les poches ? ??
a écrit le 30/07/2017 à 10:24 :
sfr en 2017 "Par le biais d'un courriel à l'étrange goût de déjà vu, SFR a commencé à informer ses abonnés d'une modification prochaine de ses tarifs. Cette fois, ce sont 5 € supplémentaires chaque mois qui seront facturés pour pouvoir "offrir le meilleur" à toute la clientèle". automatique même si le débit est insuffisant ou si on n’utilise pas la box pour regarder la télé ce qui pour l'usager un" prise d'otage "comme le dis si bien sfr. et ce n'est pas la seule augmentation comme la location box à 3 € et j'en passe .
Peut être une réduction des tarifs maintenant ????
a écrit le 30/07/2017 à 0:20 :
C'est la fête. Les opérateurs 4P commencent à remettre sur la G...
a écrit le 29/07/2017 à 18:39 :
Qui donc regarde encore TF1 de nos jours , à part la ménagère de plus de 50 ans groupie de JP PERNOD ? Tempete dans un verre d'eau

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :