Washington se lance dans la guerre de l'information contre le Kremlin

 |   |  339  mots
La chaîne de télévision reçoit également le concours de Voice of America, un service de radio et télévision contrôlé par le gouvernement américain et connu notamment pour avoir servi de contre-propagande face à l'Union soviétique durant la Guerre froide.
La chaîne de télévision reçoit également le concours de Voice of America, un service de radio et télévision contrôlé par le gouvernement américain et connu notamment pour avoir servi de contre-propagande face à l'Union soviétique durant la Guerre froide. (Crédits : capture d'écran Current Time tv)
Une chaîne de télévision en langue russe vient d'être lancée. Produite par des groupes de médias financés par Washington, elle a pour but d'apporter des informations "alternatives" à celles proposées par les médias russes, globalement sous le giron du Kremlin.

Deux groupes de médias contrôlés par Washington ont lancé une chaîne de télévision exclusivement en langue russe, selon l'Associated Press. Baptisée Current Time, elle a officiellement débuté cette semaine et a pour objectif de proposer des informations "alternatives" à celles des médias russes, globalement sous contrôle du Kremlin.

Cette nouvelle chaîne est produite par Radio Free Europe/Radio Liberty, un groupe privé sis à Prague et financé par le Congrès des Etats-Unis. Il reçoit également le concours de Voice of America, un service de radio et télévision contrôlé par le gouvernement américain et connu notamment pour avoir servi de contre-propagande face à l'Union soviétique durant la Guerre froide. Current Time est diffusé en ligne et sur le câble.

Des émissions intitulées "Réalités en Crimée" et "Réalités au Donbass"

Avec ce nouveau média, Washington applique une stratégie déjà mise en place par le Kremlin. Ces dernières années, de nouveaux médias comme Sputnik et RT (ex-Russia Today) ont émergé en Europe, et la France ne fait pas exception.

Leur ligne éditoriale vise à "présenter la vision russe des événements", selon les propos du rédacteur en chef de RT France, Irakly Gachechiladze, dans les colonnes de Rue 89. Ce dernier rappelle la présentation partielle par RT de la bataille d'Alep, mettant en avant des scènes d'euphorie et de libération, plutôt que les massacres à l'est de la ville, le média russe accusant de plus les médias occidentaux de désinformation.

Le Parlement européen a voté une résolution en novembre dernier "visant à contrer la propagande dirigée contre [l'Union européenne] par des tiers". Le texte cite explicitement RT et Sputnik.

A l'image de ces derniers, Current Time propose une autre vision des conflits géopolitiques, notamment via les émissions "Réalités en Crimée" et "Réalités au Donbass", dont l'objet est plus qu'explicite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2017 à 12:36 :
Washington ne mène sa guerre de l'information pas qu'en russe, fillon qui pense que les intérêts de la france et de la russie convergent, et qui trébuche sur des "affaires" d'emplois familiaux alors que des centaines de parlementaires en font ou en on fait autant sans que cela choque personne, fillon est bien placé pour le savoir.
a écrit le 09/02/2017 à 22:32 :
Le Pen, Fillon, Mélenchon, les pions de Poutine à fuir.
a écrit le 09/02/2017 à 21:01 :
Mauvais titre : je le fais à votre place : "Dans l'escalade de la propagande, les us passent au stade supérieur, égalant ainsi les Ruscofs." Notes, les Russes sont déjà supérieurs dans beaucoup d'autres domaines. La preuve : les us ont toujours essayé de récupérer leurs scientifiques. T'irais, toi, acheter un scientifique us..?? Si ça existait, ça se saurait. Le léger souci dans pas longtemps est que nous serons au milieu des trajectoires. Et pas seulement de la propagande.
a écrit le 09/02/2017 à 20:44 :
Une guerre tiède se déroule dans l’espace médiatique entre les russes et les étasuniens. Avec cette nouvelle chaîne, les états-unis répondent aux chaînes russes qui diffusent sur leur territoire.
En France aussi, une bataille fait rage dans cet espace. RT France apporte le regard russe sur les affaires internationales et françaises aux francophones. Lorsqu’on consulte le site « francais.rt.com », le lecteur sait où il se trouve et identifie la ligne éditoriale et le point de vue russes clairement. On ne peut pas en dire autant en ce qui concerne les principaux médias français (par exemple, BFMTV, L'Express, France Médias Monde (France 24, France info), France 2, Libération, Le Monde), majoritairement atlantistes et islamo-gauchistes mais non affichés comme tels !
Pour illustrer ce propos, je vous propose de lire l’article « Quand internet a de la mémoire : Emmanuel Macron est-il le candidat de SFR Presse et Altice ? », rubrique « France » sur le site « francais.rt.com », à propos de Macron et de ses relations médiatiques...! Faîtes-vous votre propre opinion.
a écrit le 09/02/2017 à 19:05 :
il y aura til une émission sur une étude "alternative" de la version officielle du 11/09/2001 ?
Car cette dernière commence à être vieux jeux...
a écrit le 09/02/2017 à 17:32 :
Pas d'émission "Réalité à Alep" au menu?
Réponse de le 09/02/2017 à 20:54 :
L'otan bloque...
a écrit le 09/02/2017 à 15:29 :
Espérons que ce sera une vraie chaine d'information, plutôt que de propagande. Ceux qui ont déjà regardé RT savent que cette chaine est intéressante parce qu'elle donne une autre perspective. Maintenant, le choix de Prague est à mon humble avis un mauvais départ, parce que je suis allé à Prague et question fascisme, ils s'y connaissent. La Tchéquie est pour moi un pays à éviter. Soit disant mini Paris, en fait rien à voir avec Paris :-)
a écrit le 09/02/2017 à 15:04 :
Finalement avec Internet on a beaucoup progressé dans la qualité de l'information! Je pense que je vais retourner voir ma concierge.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :