Orange et Canal+ resserrent leurs liens dans les contenus

 |   |  583  mots
Stéphane Richard, le Pdg d'Orange.
Stéphane Richard, le Pdg d'Orange.
Le leader français des télécoms et la chaîne de télévision payante de Vivendi ont annoncé, ce mardi, un renforcement de leur partenariat commercial. A l’automne, Orange proposera ainsi à ses clients à la fibre, un accès préférentiel à des conditions tarifaires « exceptionnelles », assure l’opérateur, à l'offre premium « Canal+ Essentiel ».

La chasse aux contenus se poursuit chez les opérateurs télécoms. Dans la foulée de SFR, qui a annoncé ce mardi le lancement d'une chaîne dédiée aux séries et au cinéma, Orange a levé le voile sur un renforcement de son partenariat avec Canal+. Au mois d'octobre, l'opérateur historique va proposer à tous ses clients à la fibre un accès préférentiel et sans engagement à l'offre premium de la chaîne de télévision payante, « Canal+ Essentiel ». Lors d'une conférence de presse, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a précisé qu'elle serait disponible pour ses clients « à des conditions tarifaires exceptionnelles », sans avancer de prix.

Surtout, Canal+ abandonne, dans le cadre de cet accord, sa sacro-sainte auto-distribution, puisque c'est Orange qui aura notamment la main sur la facturation de cette offre premium. « Il y aura donc une seule facture et un seul service client à la fois pour l'accès à la fibre et les contenus de Canal+ », a précisé Stéphane Richard. Cet accord entre l'opérateur historique et le groupe de télévision de Vivendi sera effectif jusqu'en 2020. Une échéance qui, au passage, correspond à la fin des droits du championnat de foot français aujourd'hui détenus par Canal+... Autrement dit, l'accord permet à l'opérateur historique de sécuriser pendant un temps l'accès à ces contenus ultra-stratégiques pour ses clients.

Faire migrer les clients vers la fibre

Avec cette offre, Canal+ et Orange espèrent séduire un grand nombre de consommateurs. « Notre objectif est de conquérir un million de nouveaux abonnés à Canal+ chez-nous, ce qui correspond à doublement de notre base de clients commune », a lancé le PDG d'Orange. A noter que les clients ADSL, eux, pourront toujours accéder à « Canal+ Essentiel », mais sans bénéficier de conditions préférentielles.

Pour Fabienne Dulac, la patronne d'Orange France, cette offre s'inscrit dans une politique d'exclusivités, qui doit permettre d'accélérer la migration des clients vers la fibre. Un point crucial pour l'opérateur historique, qui investit aujourd'hui environ un milliard d'euros par an dans cette technologie. D'après la patronne d'Orange France, le leader français des télécoms, qui comptait 1,5 millions de clients à la fibre fin 2016, est en ligne avec son objectif de 2 millions d'abonnés d'ici à la fin de l'année. « On y arrive notamment parce qu'on propose des contenus exclusifs », a insisté la dirigeante.

Un minimum garanti « à la hauteur »

Dans le cadre de cet accord, Orange s'est engagé à un minimum de commandes chaque année auprès de Canal+. Interrogé sur ce point, Stéphane Richard n'a pas voulu en dévoiler l'ampleur. « Le minimum garanti fait partie des négociations commerciales entre deux entreprises, et il n'a pas à être dévoilé. Mais le projet est ambitieux, et donc le minimum garanti est à la hauteur », a déclaré le grand patron. D'après BFM-Business, celui-ci correspondrait à « plusieurs centaines de millions d'euros de chiffre d'affaires » pour Canal+. Une manne qui va, très certainement, lui permettre d'aborder un peu plus sereinement les prochains appels d'offres de la Ligue 1 face à l'ogre SFR.

Outre le renforcement de son partenariat avec Canal+, Orange a aussi annoncé qu'il débourserait 100 millions d'euros sur cinq ans dans la production de séries, via sa filiale Orange Studio. La course aux contenus est, visiblement, loin d'être terminée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2017 à 1:42 :
Quand on ne sait pas comment faire sans aucune vision stratégique on copie les concurrents : orange copie free qui commercialise depuis un moment canal et copie altice (sfr) sur les contenus avec orange content vs altice studio. Dans 3 ans orange fera machine arrière toute après avoir dépensé des fortunes dans les enchères des droits audiovisuels, et un politechnilâche viendra comme d'habitude liquider la filiale avec l'officine qui va bien pour brutaliser les salariés : harcèlements suicid etc. Mais entretemps la caste dirigeante aura pris du bon temps dans les soirées festives de la télé cinéma sport sur le dos des clients et des salariés

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :