En Afrique, Orange et Google s'allient pour accélérer dans la téléphonie mobile

 |   |  401  mots
Le géant français des télécoms et la firme de Mountain View ont annoncé en outre une campagne pour vanter les bénéfices de l'Internet mobile dans plusieurs langues locales, dont le swahili (parlé en Afrique de l'Est) et le wolof (parlé au Sénégal notamment).
Le géant français des télécoms et la firme de Mountain View ont annoncé en outre une campagne pour vanter les bénéfices de l'Internet mobile dans plusieurs langues locales, dont le swahili (parlé en Afrique de l'Est) et le wolof (parlé au Sénégal notamment). (Crédits : Reuters)
Le continent africain intéresse toujours plus Orange et Google qui, au Mobile World Congress de Barcelone, ont annoncé un partenariat afin d'attirer de nouveaux clients sur l'Internet mobile dans cette zone à fort potentiel.

Un partenariat de choc pour de grandes ambitions sur le continent africain. Orange a annoncé lundi 22 février un partenariat "stratégique" avec Google pour pouvoir proposer des prix attractifs dans son offre Internet mobile sur ses marchés d'Afrique et du Moyen Orient.

"Les clients auront accès à une formule avec des prix parmi les plus compétitifs de la région. Le prix d'entrée sera de 40 dollars pour un smartphone et un forfait de communication avec voix, SMS et données", assure Orange.

Le smartphone Orange Rise 31 Special Edition, un appareil 3G exclusif d'Orange construit par Alcatel (Nokia), sera inclus dans l'offre et proposé avec certains services du géant américain. Le Français va ainsi proposer des applications mobiles de Google à ses clients dans la zone, dont Google Search, Youtube et Google Maps. En outre, ces derniers pourront accéder à des contenus populaires dédiés à la mode, au sport et à la musique.

Le géant français des télécoms et la firme de Mountain View ont annoncé en outre une campagne pour vanter les bénéfices de l'Internet mobile dans plusieurs langues locales, dont le swahili (parlé en Afrique de l'Est) et le wolof (parlé au Sénégal notamment).

Présence dans 20 pays sur les 54 du continent africain

C'est donc nouveau un coup d'accélérateur dans le développement d'Orange en Afrique. Stéphane Richard, le Pdg du groupe, dit faire du continent une "priorité". Au début de l'année, le géant français des télécoms a mis la main sur des opérateurs au Liberia, au Burkina Faso et en Sierra Leone, revendiquant "une présence dans 20 pays sur les 54 du continent africain".

En Afrique, Orange veut séduire les classes moyennes et devenir "le champion de la ruralité et des villages", expliquait récemment Marc Rennard, le directeur exécutif de la zone Afrique. Le marché mobile africain offre un important potentiel de développement. Il compte 456 millions de clients uniques, pour un chiffre d'affaires global de 48,5 milliards d'euros. Mais le marché potentiel supplémentaire est évalué à 17,9 milliards d'euros par la société de conseil BearingPoint, en raison du fort taux de natalité et du nombre de personnes qui n'ont pas encore accès à la téléphonie mobile. Actuellement, "près d'un Africain sur dix est un client Orange", assure Stéphane Richard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2016 à 11:00 :
Bonjour,

Coquille dans l'article, Alcatel mobile est en fait une marque représantant un constructuer chinois qui s'appelle TCL.
La branche mobile d'Alcatel n'appartient plus à Alcatel depuis un certain temps.
Nokia de son côté s'est payé le "reste" de la firme française si je puis dire.
Bonne journée.
a écrit le 23/02/2016 à 22:46 :
Ca fait rire de lire qu'orange noue un partenaire avec google pour faciliter l'accès à internet en Afrique.
Pour ceux qui ne la savent pas, la téléphonie voix dont orange détient le monopole en afrique est l'une des plus chére au monde.
Orange Afrique refuse de proposer des forfaits illimités depuis l'Europe pour l'afrique subsaharienne.
Pour ceux qui utilisent des applications viber, skype c'est sans gêne qu'elles sont bloquées par Orange

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :