Orange veut-il vraiment s’inviter chez TF1 ?

 |   |  488  mots
D'après le journal satirique, François Hollande pousserait l'opération pour avoir une influence sur TF1, « le Graal pour tout candidat à la présidentielle ».
D'après le journal satirique, François Hollande pousserait l'opération pour avoir une influence sur TF1, « le Graal pour tout candidat à la présidentielle ». (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
D’après le Canard Enchaîné, l’Etat pousserait l’opérateur historique à prendre une participation de 10% dans TF1 dans le cadre d’un possible mariage entre Orange et Bouygues Telecom. Selon des sources proches du dossier, il s’agirait d’une hypothèse « fantaisiste ».

La possibilité d'un mariage entre Bouygues Telecom et Orange ne cesse d'alimenter les rumeurs. D'après le Canard Enchaîné du jour, ce serait ni plus ni moins que François Hollande qui « tire les ficelles » de cette vaste opération. Pour l'hebdomadaire, l'opérateur historique, dont l'Etat détient 23%, « étudie la possibilité de prendre une participation de 10% dans la chaîne de Martin Bouygues », dans le scénario d'un rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom.

A en croire « un des acteurs du feuilleton télécoms » cité par le journal satirique, « les politiques se contrefichent de l'accord sur les télécoms. Tout ce qui les intéresse, c'est TF1. [...] Dès qu'on parle du 20 heures, ils ont les yeux qui brillent ». En d'autres termes, François Hollande favoriserait ce montage pour avoir, via Orange, une influence sur TF1, « le Graal pour tout candidat à la présidentielle », lâche le Canard Enchaîné.

« Aucun commentaire »

Contactés par La Tribune, Orange et Bouygues ne font « aucun commentaire » sur ces informations. Bercy n'a pas, ce mercredi matin, répondu à nos sollicitations. Toutefois, une source proche du dossier affirme que l'hypothèse est « complètement fantaisiste ».

« On a affaire à une sorte de théorie du complot très étonnante, nous dit-on. En plus, si l'Etat veut monter au capital de TF1, il n'a pas besoin d'une telle opération : il peut monter au capital directement sachant que Bouygues en possède 43%. En outre, peut-on vraiment croire qu'on peut prendre le contrôle d'une chaîne avec seulement 10% des parts ? »

TF1 n'est « pas un point de discussion »

D'après une autre source proche du dossier, « même si le sujet TF1 a été mis sur la table initialement, ce n'est pas du tout un sujet de discussion aujourd'hui ». Sur ce point, début décembre, l'agence Bloomberg - qui a révélé que des discussions préliminaires avaient débuté entre Orange et Bouygues pour la cession de la filiale télécoms de ce dernier -, avait évoqué l'intérêt de l'opérateur historique pour TF1. Devant le CSA, Nonce Paolini, le PDG de la chaîne, avait dans la foulée déclaré que son bébé n'était pas concerné par un possible deal Orange-Bouygues Télécom.

Concernant l'implication de l'Etat dans les négociations, beaucoup d'observateurs jugent qu'il souhaite d'abord disposer de garanties industrielles ainsi qu'en matière d'investissements et d'emploi. Sous ce prisme, un mariage de Bouygues Télécom avec Orange aurait davantage la cote auprès des autorités qu'un rapprochement avec le Numericable-SFR de Patrick Drahi, dont la réputation de « cost killer » n'est plus à faire. Le fait qu'Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, a déclaré il y a deux semaines ne pas avoir « de position de principe » contre un retour à trois opérateurs dans l'Hexagone a ainsi pu être perçu comme un feu vert de Bercy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2015 à 19:18 :
De toute façon FH sera balayé en 2017, et le suivant revendra les actions : un coup d'épée dans l'eau. De toute façon, ce n'est pas en rachetant TF1 que FH sera réélu, il n'a pas pu sauver la sidérurgie et sauver tous les chômeurs, alors...
a écrit le 30/12/2015 à 18:38 :
Les magouilles reprennent de plus belle, l'élection approche...et tout ça avec l'argent du contribuable, comme d'habitude.
a écrit le 30/12/2015 à 18:35 :
Avec le "bricoleur de l'Elysées" n'importe quoi est possible car sa seule et unique ambition est d'être réélu, La France, les Entreprise, les emplois, la dette, il s'en moque, ce ne sont que des moyens, pas des fins, alors TF1.... vous pensez.
a écrit le 30/12/2015 à 16:51 :
pathetique, on voit comment des politicards verreux n'en nont cure de demolir des entreprises, pourvu que ca serve leur reelection dans un an
faut pas s'etonner du vote des regionales, et faudra pas s'etonner du vote de la presidentielle!
est ce que lvmh est pousse par le gouvernement a reprendre areva ou la sncm? est ce que schneider electric est pousse par les politicards a reprendre des abattoirs bretons? est ce que.....
a écrit le 30/12/2015 à 14:03 :
Et si Vivaction rentrait au capitalise bouygues ?👍😋

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :