Réalité augmentée : Facebook veut "rendre notre réalité physique meilleure"

 |   |  603  mots
Mark Zuckerberg, le 18 avril 2017, lors de la conférence annuelle pour les développeurs à San José (Californie).
Mark Zuckerberg, le 18 avril 2017, lors de la conférence annuelle pour les développeurs à San José (Californie). (Crédits : Reuters/Stephen Lam)
Facebook s'est doté d'un nouvel objectif : mettre l'accent sur la réalité augmentée. Le patron du réseau social, Mark Zuckerberg, a annoncé mardi le lancement d'une nouvelle plateforme afin de créer des filtres pour les photos, les vidéos ou encore les jeux.

Facebook veut rattraper son retard sur Snapchat. Après la réalité virtuelle de l'Oculus Rift, le fondateur et PDG du réseau social a assuré mardi vouloir faire de la réalité augmentée une de ses priorités. Mark Zuckerberg a fait cette annonce à San José (Californie), lors de la conférence annuelle F8 pour les développeurs où il donne les lignes directrices de Facebook pour l'année à venir. En 2016, le déploiement de chatbots sur Messenger avait été la principale annonce du géant de l'Internet. Un an plus tard, Facebook revendique 100.000 chatbots sur sa plateforme de messagerie instantanée.

La réalité augmentée permet d'intégrer des éléments virtuels dans un environnement réel. Une voie ouverte par le jeu à succès Pokémon Go et les filtres délirants du réseau social Snapchat. Mark Zuckerberg a reconnu avoir été "un peu lent" pour décliner la fonction caméra sur les différentes applications du groupe, rapporte Bloomberg. Pour combler ses lacunes, Facebook a annoncé le lancement d'une nouvelle plateforme, baptisée "Camera effects", et disponible depuis mardi en version beta pour les développeurs. Elle permet de créer des filtres pour les photos et les vidéos, les Facebook Live ou encore des jeux. "N'importe quel développeur peut travailler [sur cette plateforme ouverte] donc il n'y aura pas seulement 10 ou 20 effets, mais des centaines", a assuré le PDG de Facebook, selon TechCrunch.

La réalité augmentée, une simple "mode chez les jeunes" ?

L'intérêt : "rendre notre réalité physique meilleure", a affirmé Mark Zuckerberg. Pour le fondateur du réseau social, le potentiel de la réalité augmentée est sous-estimé. "Vous vous dites peut-être que c'est juste un truc à la mode chez les plus jeunes. Nous y voyons les prémisses d'une nouvelle plate-forme." Facebook y voit la possibilité de :

  • ajouter des informations aux photos prises sur smartphone, comme des directions à proximité d'un monument historique ou un mot virtuel à un ami pour lui recommander un plat dans un restaurant ;
  • modifier des éléments sur les images, permettant par exemple de rajouter des dauphins dansant autour d'une tasse (un exemple cité par le patron de Facebook) ;
  • remplacer des objets physiques par du virtuel, notamment pour les jeux.

Séduire le grand public

"Je pense que [la réalité augmentée] va devenir une technologie très importante et changer la façon dont on utilise nos téléphones, voire l'ensemble de la technologie", a déclaré Mark Zuckerberg au cours de l'événement. Derrière le côté gadget, la réalité augmentée doit être en mesure de détecter une géolocalisation précise, pouvoir reconnaître des objets et donc...développer des outils d'intelligence artificielle performants.

Facebook s'était jusqu'ici concentré sur la réalité virtuelle, qui permet de se plonger entièrement dans un monde virtuel grâce à casque. Le groupe a mis la main sur la société Oculus VR en 2014, pour 2 milliards de dollars, afin de produire ses casques. Mais cette technologie séduit uniquement un public de niche. En cause : des prix trop élevés (699 euros), que Facebook a revu à la baisse début mars. Son concurrent Microsoft cherche aussi à réduire le coût de ses produits puisqu'il envisagerait de lancer courant 2017 un casque à partir de 280 euros. La réalité virtuelle présente un avantage de taille pour le géant américain : un simple smartphone est requis. De quoi toucher le grand public.

>> Lire aussi Oculus : la réalité virtuelle n'attire pas les consommateurs

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2017 à 18:03 :
Tu veux rendre la réalité meilleure Mark ? Rien de plus facile il suffit de cent milliards de dollars pour éradiquer la faim dans le monde, toi et tes amis milliardaires du net, puisque vous êtes soit disant des humanistes vous pouvez rendre la réalité vraiment meilleure.

Chiche ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :