Sagemcom, fabricant des compteurs intelligents Linky, vendu à Chaterhouse

 |   |  255  mots
Les compteurs Linky sont en déploiement en France depuis décembre 2015.
Les compteurs Linky sont en déploiement en France depuis décembre 2015. (Crédits : Reuters)
Le spécialiste des box Internet, des décodeurs de télévision et des compteurs électriques de dernière génération a été cédé par le fonds d’investissement Carlyle.

Le fonds d'investissement américain Carlyle a annoncé lundi avoir cédé le fabricant français de terminaux communicants Sagemcom à Chaterhouse Capital Partners. Le management de Sagemcom est également présent aux côtés de Carlyle dans la transaction, dont le montant n'a pas été révélé. Toutefois, l'agence Bloomberg évoque le chiffre de 400 millions d'euros, citant une personne proche du dossier.

"Sagemcom est un groupe high-tech français leader sur le marché des terminaux communicants à haute valeur ajoutée: box Internet, décodeurs de télévision et compteurs intelligents multi-énergies", détaille le communiqué commun.

"Carlyle Europe Partners III, un fonds de LBO (achats à effet de levier, NDLR) de 5,4 milliards d'euros, actif en Europe, avait acquis une part majoritaire du capital de Sagemcom en 2011", rappelle le texte.

Ultra-haute définition et objets connectés

"Nous sommes ravis d'accompagner Sagemcom dans une nouvelle phase de son histoire, et tout particulièrement dans un contexte de croissance des objets connectés, de l'émergence de la ultra haute définition et d'accélération de l'utilisation des compteurs intelligents", a commenté dans le communiqué Fabrice Georget, l'un des dirigeants de Chaterhouse, fonds d'investissement basé à Londres.

Sagemcom est notamment un des fabricants du compteur électrique communicant Linky, dont le déploiement en France a débuté en décembre 2015.

La société française réalise un chiffre d'affaires annuel de près de 1,3 milliard d'euros et emploie 4.000 personnes dans le monde.

     >Lire aussi : Sagemcom à l'assaut de l'Internet des objets

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2016 à 16:24 :
C'est français ? Bravo !
a écrit le 04/10/2016 à 14:47 :
j invite chaque lecteur a s informer sur le LBO ou comment ne pas s endetter pour acheter et faire peser la dette sur les résultats de l entreprise .je vous laisse deviner la suite
a écrit le 04/10/2016 à 13:02 :
On ne peut pas savoir le montant de la transaction vu que les comptes de Carlyle ne sont pas disponibles meme aux states....
a écrit le 04/10/2016 à 12:12 :
Charterhouse, le discret véhicule "français" situé à Londres, reprend une part des actifs de l''américain qui a fait une large partie du build-up de Sagemcom, une opération bien téléphonée et donc sans risque pour lui. La société redevient "française" presque au contraire de ce que l'on pourrait croire. Un acteur géant viendra en son temps acquérir ces 1,5 milliards de chiffre d'affaire. Schneider Electric ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :