Smartphones : Huawei, un concurrent de plus en plus sérieux

 |   |  644  mots
En 2015, le groupe chinois était le troisième vendeur de terminaux intelligents dans le monde.
En 2015, le groupe chinois était le troisième vendeur de terminaux intelligents dans le monde. (Crédits : © Hannibal Hanschke / Reuters)
L’équipementier télécoms chinois a écoulé plus de 60 millions de smartphones depuis le mois de janvier (+25% par rapport à la même période l’an dernier). De quoi conforter ses ambitions d’aller titiller Samsung et Apple sur ce marché ultra-concurrentiel.

Huawei ne l'a jamais caché : depuis qu'il s'est lancé dans les smartphones en marque propre il y a un peu plus de trois ans, il ambitionne, à terme, de jouer des coudes avec Samsung et Apple, les leaders du secteur. Les derniers chiffres publiés par le groupe chinois, qui s'est fait un nom dans les équipements télécoms, le placent dans une position d'outsider sérieux. Sur les six premiers mois de l'année, Huawei a annonce ce mardi avoir écoulé 60,5 millions de terminaux à travers le monde. Surtout, ses ventes ont progressé de 25% par rapport à la même période l'an passé.

Plus précisément, la division « consumer business » de Huawei, qui comprend les smartphones, affiche un chiffre d'affaires de 77,4 milliards de yuans (10,54 milliards d'euros) pour les six premiers mois de l'année. Un chiffre en hausse de 41% par rapport à la même période lors de l'exercice précédent. En quelques années, Huawei a connu une croissance fulgurante sur ce marché. En 2015, le groupe chinois était le troisième vendeur de terminaux intelligent dans le monde. Selon Gartner, il a écoulé 104 millions d'appareils, ce qui correspond à une part de marché de 7,3%. Le groupe chinois se situe toutefois encore loin du tandem Samsung-Apple, qui ont vendu respectivement 320 millions et 225 millions de terminaux, pour des parts de marché de 22,5% et 15,9%.

Dépasser Apple et Samsung dans les 5 ans

Huawei peut-il, dans ce contexte, les dépasser d'ici 5 ans comme il le souhaite ? Des observateurs, cités par Reuters, n'y croient pas trop. D'après eux, Huawei est confronté à une concurrence de plus en plus forte en Chine, son premier marché, où des acteurs comme Xiaomi et Lenovo sont de plus en plus agressifs dans les terminaux à bas coût. Une position que balaye d'un revers de main Richard Yu, à la tête de la division « consumer business » de Huawei, dénigrant ses homologues chinois. « Il n'y a que trois grands vendeurs de smartphones dans le monde : Apple, Samsung et nous. Le marché est en train de se consolider... et les autres acteurs mourront dans les trois à cinq ans », a-t-il lâché en conférence de presse.

D'après Huawei, ses récentes offensives à l'international doivent lui permettre de poursuivre son développement. Il mise notamment fort sur l'Europe et les Etats-Unis, avec des smartphones de plus en plus haut de gamme et peu chers pour faire son nid. Là où les Xiaomi et Lenovo se focalisent encore sur le marché chinois, qui arrive à maturité. Concrètement, Huawei compte actuellement sur ses Mate 8, Mate S, P8 et autres P9, des terminaux premiums aux alentours de 500 euros à 600 euros, pour concurrencer les derniers Galaxy et iPhone, dont les prix bien sont plus élevés.

Pour prendre la main, Huawei a également lancé une marque spécifique à destination des jeunes et des geeks. Baptisée Honor, celle-ci vise également à proposer des terminaux performants à prix doux. A l'instar du Honor 5X, proposé à moins de 250 euros.

Reste que la fringale de Huawei pourrait bien accoucher de sérieuses passes d'armes. Vendredi dernier, Samsung a déposé une plainte à Pékin contre son concurrent chinois, qu'il accuse de contrefaçon. Il lui demande, d'après l'AFP, des millions d'euros pour avoir possiblement volé sa technologie d'imagerie mobile et de stockage de données. « En dépit de nos efforts pour résoudre ce problème à l'amiable, il est malheureusement nécessaire d'intenter une action en justice pour défendre notre propriété intellectuelle », précise le géant sud-coréen dans un communiqué. Pour sa part, Huawei a déposé plainte contre Samsung au mois de mai aux Etats-Unis, l'accusant d'avoir volé ses brevets sur la connectivité sans fil. Le bras de fer ne fait que commencer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/07/2016 à 18:32 :
J'ai acheté le mate 8 et ce telephone est juste monstrueux, the beast .... Rapidité, fluidité et batterie énorme jusque 3 jours sans recharger
a écrit le 27/07/2016 à 12:04 :
J ai un smartphone Huawei qui fonctionne très bien et dont je suis très content. Seul bémol.... les accessoires (coque, film de protection) qui ne sont pas toujours rès faciles à trouver pour cette marque.
a écrit le 27/07/2016 à 10:24 :
non merci très peu pour moi. Un téléphone fabriqué en république populaire de chine RPC c'est un vercaché ds le téléphone des chinechines on est suivi à la trace par le grand timonier des rizières et du niouc mam
Réponse de le 28/07/2016 à 18:29 :
Triste commentaire ! La Chine va tout racheter vous pouvez allez vous pendre pr éviter d'acheter chinois
a écrit le 27/07/2016 à 9:30 :
Les gens ont moins d'argent mais veulent quand même de la technologie dernier cri ils se tournent donc vers les chinois subventionnés par l’État non me semble t-il avoir lu dans un autre de vos articles ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :