Whoog soigne le recrutement des établissements de santé

 |   |  479  mots
Whoog - Guerric Faure, 36 ans
Gérer absentéisme et pics d'activité via une application dédiée, c'est le remède proposé aux centres hospitaliers par l'entreprise, installée dans la technopôle Sophia Antipolis.

Il semblerait que le spatial mène à tout et jusqu'à... l'hôpital. Lauréat régional en 2012 des Galileo Masters, concours qui récompense les projets dans le domaine des applications satellitaires, Guerric Faure a vite compris l'intérêt qu'il y a à utiliser la géolocalisation pour des applications de la vie quotidienne. Et si ce diplômé de l'Institut national des sciences et techniques nucléaires décide d'orienter sa startup vers la gestion de remplacement de personnel, c'est parce que la problématique l'avait particulièrement frappé lors d'une précédente activité professionnelle. Ainsi commence l'aventure Whoog en 2011. Et c'est avec les sauveteurs en mer que la preuve du concept se fait. Une application est créée permettant d'identifier en un clic les personnes disponibles, de leur notifier un imprévu et d'échanger avec elles par tchat. L'essai est concluant et la startup décide de s'adresser prioritairement au secteur de la santé et plus particulièrement aux cliniques. Un secteur où 97 % des remplacements se font à la dernière minute, avec des moyens traditionnels et chronophages : l'appel téléphonique auprès de toutes les personnes susceptibles d'effectuer un remplacement pour la période requise. Désormais, c'est l'application développée par Whoog qui s'en occupe : une requête est envoyée, et les personnes disponibles et intéressées y répondent instantanément. L'avantage pour l'employeur est un gain de temps considérable - fini les coups de fil - et l'employé, lui, peut choisir de postuler ou pas à la mission proposée. L'application permet également de créer des CDD, 100% renseignés.

Un chiffre d'affaires multiplié par dix

« Nous équipons 20 % des CHU de France. Nous réalisons 5 000 missions mensuelles et visons 20 000 missions par mois d'ici à la fin de l'année. Notre application fait gagner du temps sur l'organisation, contribue à diminuer le burn out des soignants et à réduire de 10 à 100 fois le coût des remplacements de dernière minute », précise Guerric Faure.

Actuellement des tests sont menés pour adapter la solution aux groupements hospitaliers de territoire. Un autre est également réalisé au CHU de Saint-Étienne et s'applique aux médecins, sachant que le coût du recours aux médecins intérimaires est de 500 M€ pour l'État. Le modèle économique de l'entreprise s'appuie sur la vente d'abonnements et Whoog gagne en notoriété via « le bouche-à-oreille qui fonctionne bien dans ce secteur BtoB », explique Guerric Faure. Accélérée par Orange, la petite entreprise a multiplié par dix son chiffre d'affaires depuis sa création. Mais ne dites pas à Guerric Faure qu'il ubérise le secteur de la gestion de l'absentéisme au risque de l'agacer. Au contraire, le jeune entrepreneur parie sur la valeur ajoutée de son innovation, plutôt fier d'avoir su « créer un marché qui n'existait pas ». 

 ______

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :