Station F ouvre ses portes : l'immense campus en 5 chiffres-clés

 |   |  453  mots
L'immense campus de Station F, à Paris, financé par Xavier Niel et dirigé par Roxanne Varza ouvre ses portes ce jeudi 29 juin.
L'immense campus de Station F, à Paris, financé par Xavier Niel et dirigé par Roxanne Varza ouvre ses portes ce jeudi 29 juin. (Crédits : Patrick Tourneboeuf / Station F)
Le plus grand campus de startups au monde ouvre ses portes ce jeudi 29 juin, en présence d'Emmanuel Macron. Retour sur ce projet très ambitieux en cinq chiffres-clés.

250 millions d'euros

C'est le coût de Station F, financé à 100% par NJJ, la holding de Xavier Niel, qui est aussi la maison-mère de tous ses projets dans l'innovation, dont l'Ecole 42 et le fonds Kima Ventures. Les travaux à Paris ont débuté il y a presque trois ans, en octobre 2014.

> Lire aussi : Roxanne Varza : "Station F sera le plus grand campus de startups au monde"

34.000 mètres carrés

Le campus, situé dans le 13e arrondissement de Paris sur les locaux réaménagés d'une ancienne gare de fret, la Halle Freycinet, s'étale sur 34.000 mètres carrés et 310 mètres de long. Il héberge plus de 1.000 startups et 3.000 postes de travail.

24 programmes... pour l'instant

L'espace accueille pléthore de programmes. En février dernier, Roxanne Varza, sa directrice, en promettait dix pour l'ouverture. Finalement, 23 ont déjà été annoncés, et La Tribune a pu avoir confirmation d'un 24e d'ici à la fin de l'année. Et ce n'est qu'un début...

> Pour en savoir plus : Station F, un mini-écosystème d'innovation dans la ville

3 grands espaces

Le campus a été conçu autour de trois grands espaces. Le premier, baptisé la zone Share, rassemble les espaces dédiés à l'événementiel et les différents services pour les entrepreneurs. Pêle-mêle : un anticafé (un café-networking où l'on paye à l'heure), un bureau de poste, un espace French Tech pour donner accès à toutes les administrations, un Tech Lab avec imprimantes 3D, ateliers découpes laser et workshops, ainsi que des bureaux privés, notamment ceux des fonds d'investissement Daphni, Kima Ventures (le fonds de Xavier Niel) et Ventech et certains programmes d'entreprises privés, dont Amazon Web Services et Microsoft.

Le deuxième, la zone Create, abritera plus de vingt programmes d'accompagnement de startups. Soit 3.000 postes de travail. Chaque programme loue un certain nombre de postes et gère ses startups indépendamment, tout en collaborant au reste du campus via des workshops et des événements. Facebook, Zendesk, BNP Paribas et Plug and Play ou encore Ubisoft en feront partie, entre autres.

Enfin, la zone Chill (détente en français), comprend un immense restaurant, Mamma F, de 3.500 mètres carrés et plus de 1.000 places assises. ll servira 5.000 clients par jour et sera composé de quatre cuisines, d'une boulangerie, d'un coffee shop, de deux trains-cuisines et de deux bars.

600 entrepreneurs hébergés

Le coût de Station F comprend aussi le site situé à Ivry-sur-Seine, qui ouvrira en 2018. Cette extension permettra de loger 600 entrepreneurs dans 100 appartements (en colocation à six) aux portes de Paris. L'espace se destine en priorité aux startuppers qui auraient des difficultés à accéder au logement dans la capitale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2017 à 21:04 :
http://www.loretlargent.info/argent/84-auto-entrepreneurs-ne-gagnent-assez-vivre/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :