Télécoms : Delta Drone veut révolutionner l’inspection des antennes mobiles

 |   |  490  mots
Chez Orange, environ un millier d'antennes sont difficilement accessibles en France.
Chez Orange, environ un millier d'antennes sont difficilement accessibles en France. (Crédits : Reuters)
Ce spécialiste français des drones à usage industriel travaille avec Orange sur une solution d’inspection des antennes mobiles difficilement accessibles. À terme, celle-ci pourrait permettre à l’opérateur, ainsi qu’à d’autres acteurs des télécoms à travers le monde de mieux gérer la maintenance de ces actifs.

Pour permettre aux Français d'utiliser leurs smartphones, Orange dispose d'un réseau d'environ 20.000 antennes dans tout l'Hexagone. Un parc gigantesque, en proie aux colères de dame nature, qu'il convient donc de surveiller et d'entretenir régulièrement. Problème : environ 1.000 de ces antennes, perchées sur des montagnes ou autres points hauts, sont très difficilement accessibles. Ce qui complique grandement la tâche des professionnels chargés de les inspecter. C'est la raison pour laquelle Orange travaille actuellement avec Delta Drone. Spécialisée dans les drones à usage industriel, cette société, fondée en 2011, s'est félicité mardi du « succès des 100 premières missions d'inspection d'antennes télécoms » du réseau mobile d'Orange France.

Pilotés par des professionnels, ces drones « prennent des photos à différents des antennes » sous toutes les coutures, explique Christian Viguié, le PDG et co-fondateur de la société. Tous ces clichés sont géolocalisés et datés. Ils sont ensuite compilés, inventoriés, et permettent d'avoir une vue d'ensemble très précise des infrastructures et de leur évolution dans le temps.

Grâce à cela, « on peut voir l'état de vétusté et d'usure des matériels. Ce qui permet de décider, selon les besoins, de lancer des travaux de maintenance », poursuit le patron.

Pour l'heure, cette solution demeure en phase perfectionnement. Mais elle devrait, d'ici à 2017, être adoptée par Orange pour toutes ses antennes isolées et difficiles d'accès. D'après Orange, Delta Drone, mais aussi d'autres prestataires, devraient se partager le marché.

« Des sites inaccessibles avec des nacelles »

« Notre cible, c'est surtout les zones rurales, où certaines infrastructures mobiles sont installées très en hauteur. Car dans les villes, il est plus facile d'approcher les antennes, généralement situées sur les toits des immeubles », détaille Christian Viguié.

L'usage des drones constitue ici une petite révolution. Et pour cause : l'inspection des antennes difficiles d'accès se fait jusqu'à présent... à l'aide de jumelles ! « Et donc, on ne voit pas tout », souligne-t-il. Même son de cloche pour Serge Le Potier, directeur des programmes métiers chez Orange :

« Certains sites, comme les châteaux d'eau, ne sont pas accessibles avec des nacelles. Dans ce cas, les drones nous permettent de mieux voir les éventuels problèmes, et donc de gagner en efficacité pour prévenir d'éventuels travaux de maintenance. »

Pour Delta Drone, le marché est prometteur.

« L'inspection des infrastructures de télécommunication correspond à un marché mondial de dimension considérable », assure Christian Viguié. Concrètement, il voit son contrat avec Orange comme « un démonstrateur de [son] savoir-faire ».

Ou en clair, comme une jolie carte de visite, qui, il l'espère, devrait lui permettre de faire son nid à l'étranger. Dans son viseur, figure notamment les États-Unis. Et sur le sur Vieux Continent, il lorgne l'Italie, en particulier, où sa société est bien implantée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2016 à 18:24 :
Ben oui ils nous en on mit partout de ces antennes moches comme tout, j'habite à la campagne et elles ont saccagé le paysage, faut bien maintenant en payer l'entretient.

Ne pas oublier que ces antennes émettent des micros-ondes, les mêmes qui servent à faire bouillir votre eau, il est donc important de vérifier le taux de DAS de votre téléphone mobile, plus il est élevé et plus vous en prenez plein la tête.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :