SFR-Numericable : à qui profitent les rumeurs ?

 |   |  521  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Les actionnaires des intéressés tentent de calmer le jeu sur ces discussions « très préliminaires. » Vivendi s'interroge sur l'origine des fuites et le risque d'instrumentalisation boursière.

 « C?est comme si on réservait la date du baptême avant d?avoir conçu l?enfant ! » s?agace une source proche de Vivendi. Officiellement, le conglomérat de médias et de télécoms, en pleine revue stratégique sur tous ses actifs, « ne commente pas les rumeurs de marché » sur un possible rapprochement entre sa filiale SFR et Numericable, révélé par le site PC Inpact. Des discussions « plus que préliminaires : sur une échelle de 0 à 10 on se situe à 0,5, c?est dire le niveau d?avancement » minimise cette source. Idem dans l?entourage des actionnaires du câblo-opérateur qui ne fait officiellement pas de commentaires mais tempère l?emballement médiatique sur des discussions « trop préliminaires. » Neuf mois après l?arrivée de Free Mobile, l?heure est aux scénarios de reconfiguration du secteur. Déjà lundi, le «Financial Times » révélait que Vivendi avait reçu des marques d?intérêt « très préliminaires » pour SFR, citant des fonds d'investissement et Vodafone parmi les candidats potentiels. 

Un « très beau projet industriel » pour Numericable
A qui profitent les fuites dans la presse, « savamment orchestrées » depuis quelques jours selon un proche du dossier ? Chez Vivendi, certains s?inquiètent de « l?instrumentalisation boursière » qui pourrait en être faite, « soit pour faire capoter l?opération, soit pour aboutir à un deal plus avantageux. » Une tentative de déstabilisation de la part d?un des concurrents de SFR, certains n?hésitant pas à alimenter régulièrement les rédactions de rumeurs ? Ou alors l?un des actionnaires de Numericable ? Le câblo-opérateur français, né de la fusion avec Noos, a fait l?objet de rumeurs de mariage avec quasiment tous les acteurs du marché depuis cinq ans : Bouygues Telecom, Free, Virgin, etc. Les fonds actionnaires (Cinven et Carlyle, aux côtés de celui de l?homme d?affaires Patrick Drahi Altice) cherchent une porte de sortie depuis plusieurs mois. Une fusion avec SFR serait « un très beau projet industriel, dans la ligne des ambitions du gouvernement en matière de très haut débit » selon eux. « Ce serait effectivement une très belle opportunité pour Numericable » ironise-t-on dans l?entourage de Vivendi. Or SFR vaut entre 12 et 15 milliards d?euros, trois à quatre fois plus que Numericable, qui a intérêt à rééquilibrer un éventuel contrat de mariage en sa faveur. Le groupe dirigé par Jean-René Fourtou, qui est reçu mardi à Bercy, n?entend pas « se faire forcer la main » : les banquiers conseils de Vivendi planchent sur de nombreux scénarios pour SFR, y compris des hypothèses de montages financiers, et celui-ci n?en est « qu?un parmi plein d?autres. » Vivendi a la hantise de l?époque honnie de 2002 où, vendeur forcé du fait de sa lourde dette, il a dû se délester d?actifs à prix cassés. Il sera intéressant de voir lundi la réaction boursière sur le titre Vivendi et l'accueil réservé par les analystes et les investisseurs à ce scénario...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2012 à 16:14 :
J'étais chez SFR, je suis maintenant chez numéricable avec internet très haut débit,télévision, téléphone fixe et mobile illimité+internet pour 70 euros par mois. Aucun problème et TV HD impeccable. Quant on voit les prix d'orange.même sans le très haut débit...y'a pas photo !
a écrit le 15/10/2012 à 15:58 :
Je crois que numéricable est un opérateur où l'on ne rencontre pas trop de problémes, si l'on compare aux autres opérateurs.
a écrit le 15/10/2012 à 11:59 :
SFR, grâce à ses compétences humaines, a surmonté les périls auxquels ses dirigeants l'avaient exposée. C'est une belle entreprise aujourd'hui, solide, fiable. Numericable, en revanche, est moins crédible. En tant qu'ancien client, j'en garde un mauvais souvenir et ne suis pas prêt de lui racheter des services. Comme je ne suis pas seul dans ce cas... Ce deal n'est pas à conseiller à SFR
Réponse de le 15/10/2012 à 14:44 :
Je suis abonné à la télévision chez Numéricable depuis plus de 10 ans. Trés, trés peu de problème.
Depuis le début de l'année, j'ai basculé l'internet, le téléphone fixe et mon portable chez numéricable. Quasiment aucun probléme ou interruption depuis lors. Cela change de France Télécom (maintenant Orange) dont j'étais abonnée depuis toujours (un des tout premier pour internet). Pour le portable de ma femme je l'ai transféré chez Free (à 2 ?), c'est parfait.
Réponse de le 15/10/2012 à 15:36 :
Il y a trois ns que j'ai tout basculé chez NUMERICABLE, j'en suis très satçifaite, idem pour l'abonnement à 2 euro chez FREE pour le portable
a écrit le 15/10/2012 à 11:56 :
Et l'abonné, on lui demande ce qu'il en pense de ce potentiel rapprochement ?
Moi qui préfère diviser mes fournisseurs pour (essayer de) régner j'ai déjà dû subir la concentration du secteur: j'avais internet par Neuf et un tél portable SFR. La fusion des deux fait que je ne suis plus confrontée qu'à un opérateur. Je conserve jalousement Numéricâble pour la télé en refusant leurs offres de téléphonie-internet. Au moins, quand le câble est en panne et me prive de télé, il me reste l'internet via SFR. Et les pannes, il y en a !!!!!!
a écrit le 15/10/2012 à 9:38 :
Bonjour, n'oublions pas que Jean-René Fourtou, est le fossoyeur de la chimie Française, celui qui est à l'origine de la fusion de Rhône-Poulenc et Hoechst pour formé Aventis, qui est disparue aujourd'hui, heureusement que Sanofi à racheté cette entité, pour sauver les emplois et les meubles, de l'époque, donc si ce scénario se réédite avec Numéricable et SFR tout est à craindre, mais lui s'en tirera bien, au fait quel âge a t'il ?????
a écrit le 15/10/2012 à 9:17 :
Numéricable possède 600 000 abonnés en très haut débit (THD) 100M avec près de 4 millions de foyers éligibles au THD. Les technologies THD utilisées par Numéricable et SFR sont différentes: fibre jusqu'à l'immeuble + coax pour le premier, fibre jusqu'à l'appartement pour l'autre. Les cablos opérateurs sont dominants aux US et dans certains pays d'Asie et bien développés au Benelux et en Allemagne. Si SFR sait tirer partie de cette technologie fibre/câble très performante, il pourra prendre de l'avance sur le THD par rapport à Free et à Orange.
Réponse de le 15/10/2012 à 11:45 :
J'ai quelques doutes quant à la supériorité technique du FTTB (Fibre jusqu'au building + coax jusqu'à l'abonné) par rapport au FTTH (Fibre jusqu'à l'abonné). En particulier en terme de débit. En revanche, la technique FTTB de Numericable ne nécessite pas de reprendre la câblage à l'intérieur des appartements puisque celui-ci est déjà existant. En ce sens, et vous avez raison, elle peut être mise en oeuvre très rapidement. Et ça c'est un avantage énorme.
Réponse de le 15/10/2012 à 12:03 :
et avec le VDSL-vectoring dans les grande villes (les seules cablées), SFR n'aurait RIEN du tout à faire chez les particuliers pour être en THD!
Réponse de le 15/10/2012 à 12:23 :
Le VDSL fera perdre pas mal d'intérêt à la fibre.j'ai fait un test, à saint maur je peux avoir du 75 méga en down et 25 méga en down.Ca me consolera en attendant que la fibre arrive ici, peut être en 2030...

On est hyper en retard sur la fibre, Free en parle depuis mi 2006, et on est bientôt en 2013.On a un peu avancé côté immeuble fibré, peu niveau clients (à peine 1 000 000 de clients). bref ça évolue à la vitesse d'un escargot, d'une parce que les fournisseurs trouvent ça trop cher en dehors des zones denses, de deux parce que les syndics ne sont pas spéciallement pour , et de trois car on n'est pas un peuple technophile à la base (on était hyper en retard pour internet jusque dans les années 2000 par rapport aux allemands anglais, sans parler des scandinaves).
Réponse de le 15/10/2012 à 13:14 :
@: @Bubu, sur le papier la fibre FTTH est plus performante, car nouvelle technologie. Le FTTB consiste en l'évolution des réseaux câbles en remplaçant des "tronçons" de réseau coax par de la fibre et ce jusqu'au "pied" de l'immeuble. Le FTTB dernière norme est plus performant que le FTTH multipoint pour les débits descendants et légèrement moins pour les débits remontants, avec un gros point fort pour la transmission TV (3 canaux 8M) sur des fréquences séparées du 100M Data.
a écrit le 14/10/2012 à 22:11 :
A misericable? Lol of course.
a écrit le 14/10/2012 à 22:09 :
Cette fusion permettra en effet de récupérer un réseau fibré déjà en place, économie d'échelle pour SFR, reste plus qu' à trouver un nouveau nom pour l'ensemble
a écrit le 14/10/2012 à 21:44 :
C'est clairement le deal de la derniÚre chance pour Numericable. Les actionnaires de Vivendi feraient bien d'y réfléchir à deux fois avant de décoller les 2 fonds actionnaires de Numéricable et d'y regarder de trÚs prÚs. A fuir!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :